Des parlementaires européens visitent l'opposant Muyambo à son lit d'hôpital à Kinshasa après son arrestation

Publié le par Cornelis Nlandu-Tsasa

Des parlementaires européens visitent l'opposant Muyambo à son lit d'hôpital à Kinshasa après son arrestation

~Kinshasa - Une délégation du parlement européen s'est rendue au sein de l'établissement hospitalier de KInshasa dans lequel le Bâtonnier Jean Claude Muyambo est admis pour les soins que requiert son état afin de se rendre compte de sa situation. Il s'agit de Mesdames Maria Arena Membre du Groupe de l'Alliance Progressiste des Socialistes et Démocrates au Parlement européen et élue du Parti Socialiste belge (wallon) et de Cécile Kyenge ancienne Ministre de l'Intégration et députée du Parti Démocrate Italien.

Arrivées à Kinshasa, capitale de la R.D. Congo pour une mission de quelques jours, elles ont entamé leur activité par la visite de l'avocat Jean-Claude Muyambo détenu à la prison de Makala depuis les manifestations de contestation contre le régime en place à Kinshasa organisées par les partis de l'opposition en date du 19, 20 et 21 janvier 2015.

L'homme politique congolais avait été arrêté chez lui tôt le matin pour des motifs qui n'ont jamais clairement établis. L'intéressé a déclaré aux médias que son dossier était vide et qu'il se considérait comme étant le prisonnier personnel du régime. Selon divers témoignages, les coups reçus lors de son arrestation assez musclée auraient causé une fracture au pied et certaines lésions ayant amené ses pieds à gonfler.

Les observateurs de la politique n'ont pas été surpris par cette visite des élues européennes étant donné que Maria Arena avait déclaré peu avant de quitter Bruxelles pour Kinshasa qu'il n y avait pas de sujet tabou. Par conséquent, les députés étaient préparées à poser toutes les questions possibles sur les thèmes qui les préoccupaient qu'ils soient du domaine des Droits de l'Homme ou de la gouvernance.

Partagé sur Facebook par Bruno Kasonga

Des parlementaires européens visitent l'opposant Muyambo à son lit d'hôpital à Kinshasa après son arrestation

Commenter cet article