La Haute cour militaire statue ce jeudi sur la disjonction des poursuites des prévenus fugitifs dans le Procès Chebeya:

Publié le par Jean-Cornelis Nlandu-Tsasa

Une vue du procès Chebeya
Une vue du procès Chebeya

Kinshasa, 30/04.- La Haute cour militaire de Kinshasa-Gombe siégeant au degré d’appel, en chambre foraine au Centre pénitentiaire et de rééducation de Kinshasa (CPRK), devait statuer ce jeudi sur la requête en disjonction des poursuites à l’égard de trois prévenus fugitifs, à savoir Paul Muilambwe, Christian Ngoy Kenga Kenga et Ngoy Mulongoy, introduite par l’auditeur général à l’audience du 21 avril dernier.

Dans sa motivation, l’auditeur général a indiqué que les poursuites à l’ égard de ces prévenus susmentionnés sont devenues non seulement inopportunes mais aussi lourdes compte tenu de leur absence depuis le début du procès.

Pour leur part, les avocats de la partie civile ont soutenu que les trois fugitifs font partie de huit prévenus mis en cause dans l’affaire Chebeya, ajoutant qu’il serait impensable de les soustraire de la procédure étant donné qu’ils étaient condamnés au premier degré. Les prévenus précités ont été condamnés à mort en 2011 par la Cour militaire de Kinshasa/Gombe pour assassinat, association de malfaiteurs et terrorisme.

La MONUSCO se félicite de l’intensité du dialogue stratégique avec le gouvernement

Kinshasa, 30/04.– Le représentant spécial du secrétaire général de l’ONU en RDC, chef de la MONUSCO, Martin Kobler, s’est félicité de l’intensité et du climat de « constructivité » qui caractérise le dialogue stratégique entre le gouvernement et son institution au regard des entretiens du secrétaire général adjoint de l’ONU en charge des opérations de maintien de la paix, Hervé Ladsous, avec les autorités congolaises, lors de son dernier séjour en RDC.

Le chef de la MONUSCO s’est dit, par ailleurs, inquiet sur les événements qui se déroulent actuellement au Burundi voisin. A ce sujet, le représentant spécial de Ban Ki Moon en RDC se déplace lundi prochain pour Uvira (Sud-Kivu) où environ 4.000 personnes auraient traversé la frontière burundo-congolaise et se trouveraient installées dans les familles d’accueil.

Intensification des combats au Nord-Kivu

Des combats entre les troupes des FARDC et les rebelles résiduels de l’Alliance des forces démocratiques (ADF) se sont intensifiés dans les régions situées autour de la localité de Bongo, à 7 km à l’Est de Kaïnama.

Un chef rebelle de l’ADF a été tué, a indiqué à la même occasion le porte-parole militaire intérimaire de la MONUSCO, le major Faycel Ben Youssef. Face à l’offensive de l’armée congolaise, un groupe d’environ 200 éléments de l’ADF ont fui le camp de Bango. L’activisme de différents groupes armés a également été rapporté dans d’autres territoires de la province.

Floribert Chebeya - A droite, la découverte de son corpsFloribert Chebeya - A droite, la découverte de son corps

Floribert Chebeya - A droite, la découverte de son corps

Commenter cet article