RDC/Transport : L’ITB Kokolo à Kisangani à la date prévue

Publié le par Jean-Cornelis Nlandu-Tsasa

RDC/Transport : L’ITB Kokolo à Kisangani à la date prévue

Kinshasa, 30/04 .- L’ITB Kokolo rénové a accosté mercredi à 13 h, heure locale (12h GMT), au port fluvial de Kisangani, après 15 jours de navigation sur le fleuve Congo au départ de Kinshasa, pour un premier voyage, depuis 20 ans, à destination de la province Orientale.

La population de Kisangani en liesse, comme à l’escale de Mbandaka quelques jours plus tôt, les forces vives et les notabilités, venus assister à ce grand événement ont souhaité la régularité des rotations de l’ITB Kokolo pour une évacuation des produits vivriers vers les centres de consommation, principalement Kinshasa, la capitale de la RDC. Ils ont appelé le gouvernement à la remise en état l’ensemble de la flotte fluviale de la SCPT (Société commerciale des transports et des ports).

Dans son message à la population de Kisangani, le ministre des Transports et voies de communication, Justin Kalumba, a indiqué que le retour de ce bateau sur le fleuve marque la rupture avec les embarcations à haut risque qui endeuillaient les familles congolaises. Il a invité les opérateurs économiques à produire davantage pour rentabiliser l’ITB Kokolo, afin d’éviter que le bateau ne navigue à vide. Il a par ailleurs annoncé l’acquisition fin 2015 de quatre locomotives en faveur du chemin de fer Kisangani-Ubundu pour l’acheminement des produits de l’arrière-pays vers Kisangani avant leur évacuation sur la capitale.

Pour le gouverneur de cette province Jean Bamanisa, l’accostage de l’ITB Kokolo marque le début d’une ère nouvelle dans la relance de l’économie nationale et le trafic fluvial entre Kinshasa et Kisangani. Il a rassuré le gouvernement du soutien de sa province au programme de la «Révolution de la modernité», avant de saluer les efforts du gouvernement dans le développement de sa province.

«L’émergence de la province Orientale dépend de sa capacité à offrir au monde ses multiples opportunités et produits agricoles», a dit M. Bamanisa qui s’est engagé à rentabiliser le port fluvial et à y installer un guichet unique.

De son côté, le directeur général de la SCTP, Kimbembe Mazunga, s’est engagé à oeuvrer davantage pour redorer l’image de l’entreprise en lui faisant jouer son rôle de fer de lance de l’économie du pays.

La ville de Kisangani, un des pools économiques du pays, constitue un carrefour d’échanges économiques permettant de relier l’Océan Indien et l’Atlantique grâce au fleuve Congo. Quant à l’ITB Kokolo, il a une capacité de 1586 tonnes de marchandises pour 422 passagers. Il est doté de 10 canots rapides, de 9 chambres froides ainsi que de plusieurs chambres et suites familiales.

Le ministre d’Etat à la décentralisation, Salomon Banamuhere, la présidente du conseil d’administration de la SCTP), Vicky Katumwa, étaient présents à l’accostage au port de Kisangani.

Commenter cet article