Brèves : 156 navires de haute mer recensés en 2014 au Port de Boma

Publié le par Jean-Cornelis Nlandu-Tsasa

Une vue du Port de Boma
Une vue du Port de Boma

Boma, 06/05 - 156 navires de haute mer ont accosté au Port maritime de Boma en 2014 contre 142 en 2013, soit une légère augmentation de 14 navires, indique le rapport du bureau statistique de ce port remis mardi à l’ACP.

Le rapport ne mentionne pas les raisons de l’augmentation du nombre de navires ayant accosté. Il ajoute qu’au premier trimestre de l’année en cours, 37 navires de haute mer ont été reçus à ce port de Boma, qui dispose d’une capacité d’accueil de trois navires de haute mer.

L’ACP ne fait pas mention, pour les mêmes périodes, des performances du Port de Matadi, dont la capacité de manutention est de 2 500 000 tonnes par an et une capacité de stockage de 3 500 TEU’s (conteneurs standards de 20 pieds).

La vente des parcelles morcelées à la mode à Kinshasa

Kinshasa, 06/05 - Les propriétaires des titres immobiliers de la ville de Kinshasa procèdent ces dernières années à la vente des parcelles morcelées pour tirer un grand profit par rapport à la vente d’une parcelle entière, a-t-on constaté à travers la ville. Ce mode de vente, indiquent certains habitants, n’est ni encadré par le gouvernement à travers les Affaires foncières, ni réglementé par le ministère de l’Aménagement du territoire, de l’urbanisme et de l’habitat.

Le phénomène « morcellement » a créé un surpeuplement dans les rues et quartiers de la ville. « Une parcelle de 20 mètres sur 20 est morcelée en trois parcelles de 6 à 7m. Les nouveaux propriétaires préfèrent construire en hauteur pour abriter leurs familles respectives d’au moins 24 personnes, soit 8 personnes par nouvelle parcelle.

Cette situation a entrainé un disfonctionnement dans la desserte en eau et en électricité. Les deux sociétés sont appelées à augmenter leurs capacités de desserte afin de répondre aux nouveaux besoins exprimés par cette multiplication de la population », a indiqué un urbaniste contacté à ce sujet.

Le cas est plus flagrant dans les communes autour du centre ville, notamment Kinshasa, Barumbu, Lingwala, Kasa-Vubu et Kalamu, avant de s’étendre à d’autres municipalités. Le morcellement constitue aussi l’une des causes du banditisme urbain, des inondations et de la propagation des maladies, notamment.

RDC/Mines : Douze paquets de wolframite interceptés à Bukavu

Bukavu, 06/05 - Le service provincial de lutte contre la fraude des minerais au Sud-Kivu a intercepté lundi, vers 9 heures aux environs du Centre Amani à Bukavu, un colis de douze paquets de wolframite pesant au total 570 kg à bord d’un taxi, a confié mardi M. Kayonga Abass, coordinateur de ce service.

Selon la source, il ressort de l’interrogatoire du chauffeur que le propriétaire du colis, qui allait traverser le lac Kivu vers le Rwanda par pirogue, court toujours. Un autre colis de minerais de 28 kg a été intercepté par la Police des mines le même lundi vers Makobola, en territoire d’Uvira, a encore indiqué M.. Kayonga

Un bureau de consultations gratuites du barreau de Matadi ouvert à Boma

Boma, 06/05 - Un bureau de consultations gratuites (BCG) du barreau de Matadi a été ouvert à Boma lors d’une cérémonie officielle présidée par le maire de cette ville, Marie-Josée Niongo Nsuami, en présence du bâtonnier Me Alain Tsimba, des présidents des tribunaux de Boma, du procureur de la République et de plusieurs avocats du barreau de Matadi, a appris l’ACP mardi de ce barreau.

Le bureau de consultations gratuites est réservé à la population la plus démunie, a relevé le bâtonnier, soulignant qu’il sera financé par le projet d’appui pour la reforme de la justice (PARJ).

Avec l'ACP

Commenter cet article