RDC : Un médecin observe un sit-in devant la Primature pour 6 mois de salaire non payés

Publié le par Jean-Cornelis Nlandu-Tsasa

La Primature, cabinet du Premier ministre
La Primature, cabinet du Premier ministre

Bruxelles, 6/05 – Le Dr Naupess Kibiswa Kwa Bene, professeur à l’Institut supérieur des techniques médicales (ISTM) et syndicaliste membre actif de la Société civile congolaise, pratique actuellement un sit-in devant le cabinet du Premier ministre avec grève de la faim, à la suite du non paiement de son salaire depuis 6 mois, refusant ainsi de recourir à d’autres sources illégitimes et peu honorables pour sa survie, indique un communiqué de la Société civile/Forces vives de la RDC, publié ce mercredi par l’agence de presse APA.

L’activiste a décidé de mener cette action jusqu’à l’aboutissement heureux de sa requête, précise cette corporation à l’attention de la communauté tant nationale qu’internationale, faisant remarquer que c’est depuis le mois d’octobre dernier que le Professeur Kibiswa est dans une situation d’attente impatiente de son salaire, le contraignant à vivre parfois dans une situation de mendicité.

Ses multiples démarches tant au niveau du ministère de tutelle que de la Primature n’a donné aucun résultat. A sa grande surprise, il a plutôt découvert que la liste qui a été envoyée à la direction de la paie ne mentionne pas son nom encore une fois, malgré des multiples promesses, indique le communiqué signé par le Secrétaire exécutif national de la Société civile, M. Joe Sanduku.

Pire, malgré le désarroi de l’intéressé, le Directeur de cabinet adjoint du Premier ministre Matata Ponyo, contrairement à toute règle de bienséance, a plutôt envoyé quinze policiers pour l’évacuer, lequel sont allés jusqu’à jeter l’infortuné sur la voie publique de l’autre côté de la Primature.

Prenant conscience de la gravité de la situation, la Société civile est indignée du traitement qui a été réservé à ce leader de sa corporation qui lutte pour le droit des plus pauvres et élève sa voix pour dénoncer toutes les tentatives de fraudes et de tricheries qui pourraient élire domicile dans le circuit de la bancarisation et de la paie des fonctionnaires et agents de l’Etat, responsable entre autre de la situation que traverse le médecin professeur.

Cornelis Nlandu

Commenter cet article