Carnet de voyage - Comment Kimbuta a failli me faire rater mon vol retour

Publié le par Jean-Cornelis Nlandu-Tsasa

Le Go-Pass habituel
Le Go-Pass habituel

Il est généralement connu qu’au départ de Kinshasa, tout voyageur d’un vol intérieur ou international se doit de s’acquitter d’une taxe aéroportuaire, en achetant le document dénommé « Go-Pass », s’élèvant à 50 dollars.

Le gouverneur de la Ville de Kinshasa, André Kimbuta, n’a pas non plus voulu rester en marge. Il vient lui aussi d’instituer sa propre redevance. Il l’a curieusement dénommée « Taxe statistique d’embarquement dans les avions ». Allez-y comprendre quelque chose !

Ainsi, lorsque j’arrive à l’aéroport international de N’Djili pour mon retour en Belgique, je m’étais déjà débarrassé de tous les francs congolais en ma possession – je ne pourrai quand même jamais les utiliser en Europe – conservant jalousement un dernier billet de 50 dollars suffisant pour le Go-Passe à acquérir avant l’embarquement. Ce que je fis.

Mais le proposé de la Banque m’interpelle : « Il faut ajouter 5 dollars pour la taxe de la ville, sinon vous ne pouvez embarquer ». Quel ne fut pas mon étonnement. Heureusement que je disposais encore des crédits sur mon portable et, surtout, que mon ami qui m’avait accompagné n’avait pas encore quitté l’aéroport. Je l’ai rapidement appelé et il est revenu à mon secours, avec un joli billet de 5 dollars. Comme quoi, tout peut arriver dans ce pays où la communication bégaie souvent.

J'ai également surpris deux sujets rwandais voyageant à bord du même vol que moi en train de disserter sur cette curieuse taxe instaurée par Kimbuta. Pour dire que je n'étais pas le seul à être estomaqué. Vous voilà donc prévenus pour ne pas vivre la même mésaventure.

Demain, j’évoquerai l’ambiance générale dans la capitale congolaise, dominée par les sports et la musique

Le bordereau de la fameuse taxe de Kimbuta, avec une dénomination farfelue

Le bordereau de la fameuse taxe de Kimbuta, avec une dénomination farfelue

Commenter cet article