BREVES/Les élections des gouverneurs et vice-gouverneurs de provinces reportées

Publié le par Jean-Cornelis Nlandu-Tsasa

 BREVES/Les élections des gouverneurs et vice-gouverneurs de provinces reportées

Kinshasa 30 /07 - L’élection des gouverneurs et vice-gouverneurs de provinces qui devaient se tenir le 31 août est reportée au 6 octobre 2015, a indiqué mardi le rapporteur de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Jean-Pierre Kalamba, à l’issue d’une plénière à la centrale électorale à Kinshasa. Ce report, a-t-on fait savoir, est dû aux difficultés logistiques concernant les formalités d’usage dans les circonscriptions électorales.
La CENI a constaté qu’au dernier jour du dépôt des candidatures, elle n’avait reçu aucune candidature au poste des gouverneurs et vice-gouverneurs de plusieurs provinces dont les 3 provinces issues de l’ex.Kasaï Orientale (Lomami, Sankuru et Kasaï Oriental) et l’ex Province orientale.

13.584 réfugiés burundais en RDC, selon la MONUSCO

Kinshasa, 30/07- 13.584 réfugiés burundais dont 7.000 au camp de Lusenda, dans le territoire de Fizi au Sud-Kivu, sont enregistrés en RDC, a annoncé mercredi le porte-parole de la Mission de l’ONU pour la stabilisation en RDC (MONUSCO), Félix-Prosper Basse.
La force onusienne est en train de se déployer dans la région en appui à la Police nationale congolaise (PNC) et aux FARDC. Dans ce cadre, le général de corps d’armée Carlos Alberto Dos Santos Cruz, commandant de la force de la MONUSCO, s’est rendu le week-end dernier au site de Lusenda, à la tête d’une délégation composée des officiers des FARDC, de la PNC et de la Commission nationale pour les réfugiés (CNR), afin d'évaluer la situation sécuritaire et humanitaire qui prévaut dans la région, provoquée par l’afflux des réfugiés en provenance du Burundi.

Reprise des opérations militaires des FARDC à Aveba

Kinshasa, 30/07 - Les Forces armées de la RDC (FARDC), soutenues par la Force de la MONUSCO, ont repris des opérations menées contre les miliciens du Front de résistance patriotique de l’Ituri (FRPI), selon le porte-parole militaire ai de la mission onusienne, Jean-Marie Joseph Goncalves.
Après une campagne de sensibilisation pour amener les éléments de FRPI à se rendre, les FARDC ont repris la localité d’Aveba et détruit le camp Rambo. Dans les localités situées au sud du territoire d’Irumu, des exactions perpétrées par des éléments FRPI appartenant aux factions dissidentes ont été rapportées.
Par ailleurs, au Nord-Kivu, les troupes des FARDC, soutenues par les Casques bleus, poursuivent, dans le territoire de Beni, des opérations contre les rebelles résiduels ougandais de Alliance des forces démocratiques (ADF). Dix éléments des ADF ont été tués et 10 armes récupérées, au cours des offensives menées par l’armée nationale contre les positions du groupe armé, dans la région d’Abialose, à 40 km de Beni centre, a précisé la même source.

Propagation de la tuberculose à la prison centrale de Mbuji-Mayi

Mbuji-Mayi, 30/07 - La propagation de plus en plus dangereuse de la tuberculose à la prison centrale de Mbuji-Mayi est due en grande partie à l’absence du deuxième repas qui n’est pas servi aux 210 détenus atteints par cette maladie, a confié le Dr Kabengele, chargé de la surveillance de la maladie dans cette maison carcérale. Le médecin soutient que l'absence du deuxième repas est attribuée à l'insuffisance de moyens attendus du gouvernement provincial ainsi qu'aux conditions de vie des détenus, qui dorment à même le sol et qui sont privés de la visite des membres de familles respectives, qui doivent monnayer chaque visite.
L’on fustige aussi au sein de la prison la carence de médicaments contre la tuberculose, alors qu’ils se distribuent gratuitement, causant ainsi la propagation de la maladie. La prison de Mbuji-Mayi compte à ce jour 840 détenus parmi lesquels 380 à peine sont détenteurs de jugements de premier et deuxième degré.

Reprise du trafic des bus 207 sur le tronçon Rond point Ngaba-Mitendi

Kinshasa, 30/07 - Le trafic routier des bus 207 surnommés « Esprit de mort » exploitant la ligne Rond point Ngaba-Mitendi, interrompu la semaine dernière à la suite de la grève décrétée par les chauffeurs de cette catégorie des transports en commun, a repris normalement mardi, a-t-on constaté.
Selon le vice-président provincial de l’Association des chauffeurs du Congo (ACCO), Léon Manzila, un compromis a été trouvé à l’issue de la rencontre qui a réuni, mercredi dernier à l’hôtel de ville de Kinshasa, une délégation de l’ACCO et le gouvernorat. Une commission a été mise sur place afin de vérifier parmi les véhicules arrêtés ceux qui sont hors d’usage et ceux qui peuvent encore rouler.
Bien que le gouvernement ait reconnu quelques dérapages de la part de certains agents de la police, les propriétaires des véhicules qui ne sont pas en état de rouler doivent les retirer de la circulation, tandis que les chauffeurs et receveurs devraient respecter les mesures prises par l’hôtel de ville, notamment le verrouillage des portières. Les conducteurs des bus 207 avaient décrété mardi dernier une grève afin de protester contre les tracasseries des policiers de roulage, rappelle-t-on.

Décès du médecin directeur du centre de référence de Mvuzi à Matadi

Matadi, 30/07 - Le médecin directeur du centre de santé de référence de Mvuzi à Matadi, le Dr Joachim Yala, a rendu l’âme dans la nuit de lundi à mardi à l’hôpital général de référence de Kinkanda, a-t-on appris mercredi de source médicale locale.
Selon la source, le médecin avait été admis aux Cliniques universitaires de Kinshasa, avant d’être de nouveau hospitalisé pendant quelques jours à Kinkanda, où il est mort de cirrhose de foi.

Un greffier du Tribunal de commerce poursuivi pour faux en écriture

Mbuji-Mayi, 30/07 - Un mandat d’amener émanant du ministère public près le parquet de grande instance de Mbuji-Mayi vient d’être lancé à charge de M. Jonas Muamba, greffier divisionnaire du tribunal de commerce de Mbuji-Mayi, accusé d'avoir commis un faux en écriture, a-t-on appris au Palais de Justice. L'accusation est contenue dans une cause prononcée par cette instance judiciaire chargée des questions commerciales.
Selon la source, l’intéressé a pris fuite vers la province du Haut-Katanga, après avoir appris la nouvelle afin d'échapper à son arrestation.

L’ancienne ministre du Genre candidate gouverneur du Haut Katanga

Lubumbashi, 30/07 – L’ancienne ministre provinciale du Genre et Famille, Mme Thérèse Lukenge Kapwibwe, est l’unique femme candidate au poste de gouverneur de la nouvelle province du Haut-Katanga, sur les cinq dossiers enregistrés jusqu’à ce jour au BRTC de la CENI/Haut-Katanga, a-t-on appris de la CENI.
Détentrice d’un diplôme d’ingénieur en Chimie nucléaire, Thérèse Lukenge est députée provinciale élue de la circonscription du territoire de Kambove et cadre de l’Eveil pour la Conscience du Travail (ECT), parti politique membre de la Majorité présidentielle.
Avec la prolongation de la période de dépôt des candidatures au poste de gouverneur jusqu’au 21 aout prochain, tout porte à croire que le nombre de prétendants va croire dans toutes les provinces démembrées.

Une commission d’enquête sur la spoliation des concessions de la Gécamines

Kinshasa, 30/07 - Le ministre des Affaires foncières, Dieudonné Bolengetenge, a mis sur pied une commission devant enquêter sur la spoliation des concessions appartenant à la Générale des carrières et des mines (Gécamines) à Lubumbashi, Kolwezi et Likasi, dans l'ancienne province du Katanga, a révélé mercredi une source proche de ce ministère.
Cette commission mixte est constituée de membres du cabinet du ministre, de Conservateurs des titres immobiliers et de chefs de divisions du cadastre(CDC), des délégués de la Gécamines ainsi que ceux de la mairie de chaque ville concernée.
Selon la source, cette enquête a été mise sur pied en réponse à la sonnette d’alarme tirée récemment par la Gécamines, qui dénonçait la spoliation de ses concessions et bâtiments par des particuliers. Elle est chargée de déceler les infractions et les auteurs de la spoliation, afin de rétablir la société minière dans ces droits. Les occupants des espaces de la Gécamines, notamment des églises, des ONG et de nouvelles sociétés minières, prétendent avoir acheté « légalement » ces espaces auprès des circonscriptions foncières, a ajouté la source.

Avec l'ACP

 BREVES/Les élections des gouverneurs et vice-gouverneurs de provinces reportées
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article