Découpage territorial : Des affrontements autour des recettes des nouvelles provinces

Publié le par Jean-Cornelis Nlandu-Tsasa

Aéroport de Gemena : La liesse le jour de la réouverture
Aéroport de Gemena : La liesse le jour de la réouverture

Gemena, 16/07 - Deux députés provinciaux de la nouvelle province du Sud-Ubangi, issue de l’éclatement de l’Equateur, ont pris d’assaut lundi la succursale de la Direction générale des recettes de l’Equateur (DGREq) à Gemena. Ils ont exigé que ce bureau arrête le transfert vers Mbandaka des recettes produites au Sud-Ubangi.

Ces deux députés ont fait irruption dans le bureau de la DGREq/Gemena pour s’informer du montant des recettes réalisées par cette régie ce mois-ci. Encouragés par les agents en retard de paiement de leur prime, qui demandent leur autonomie vis-à-vis de Mbandaka, ils ont obtenu d’eux l’ouverture d’un nouveau compte à la FBNBank pour y loger désormais les recettes de leur nouvelle province.

Le divorce avec l’actuelle administration provinciale étant consommé. Il s’agit, selon eux, de commencer déjà à donner aux nouvelles autorités de leur province les moyens de leur politique à leur installation. Les recettes produites devront attendre l’entrée en fonction de nouveaux gestionnaires.

L’inspecteur chef de pool de la territoriale, en charge de l’Equateur, du Kongo central et du Bandundu, Louis Adoula Mahungu, a condamné ce comportement qui, pour lui, frise l’anarchie. Les recettes dues à la grande province de l’Equateur ne peuvent être bloquées au moment où le gouvernement provincial sortant expédie les affaires courantes, a-t-il estimé.

Bagarre rangée entre agents des recettes et les armateurs du Fleuve Congo

Le porte-parole des députés élus de la Tshopo, dans la Province Orientale, invite la population du territoire de Basoko à payer normalement leurs taxes à la Direction générale des recettes de la Province Orientale (DGRPO). Il a lancé cet appel au lendemain de la bagarre rangée intervenu entre les agents de cette régie financière et les armateurs du Fleuve Congo, qui refusent de payer les taxes en attendant la mise en place de nouvelles institutions de la province de la Tshopo.

«Toutes les taxes recouvrées par la DGRPO dans la nouvelle province de la Tshopo seront déversées dans le compte de la direction de la Tshopo logé dans l’actuelle DGRPO. Et un suivi et contrôle seront faits au profit de la Tshopo», a lancé le porte-parole des députés.

«Cet incivisme est motivé par la déclaration des députés provinciaux de l’actuelle province de la Tshopo faite le 6 juillet dernier, suspendant la perception de toutes les taxes provinciales recouvrées par la DGRPO sur toute l’étendue de la nouvelle province de la Tshopo jusqu’à nouvel ordre», a expliqué l’administrateur du territoire de Basoko.

Avec l’ACP

Commenter cet article