BREVES/Affrontement sanglant entre les habitants de Kadiobo et Mombela au Kasaï Central

Publié le par Jean-Cornelis Nlandu-Tsasa

Une vue d'une cité au Kasai
Une vue d'une cité au Kasai

Kananga, 04/08 – Une vive tension a opposé dernièrement les habitants des villages de Kadiobo et de Mombela, secteur de Mutefu dans le territoire de Kazumba au Kasaï Central, au lendemain de la mort du chef coutumier de la première localité.

Accusant leurs voisins d’avoir provoqué cette mort, la population de Kadiobo a mené une expédition punitive à Mombela, pillant des maisons d’habitation, incendiant une dizaine et blessant grièvement 3 personnes dont une vieille femme.

La jouissance de la bifurcation d’une partie de la route menant à Kalamba-Mbuji laquelle passe par le village de Mombela avait entraîné un climat de suspicion entre les habitants de ces deux entités administratives de base.

A cela s’était ajoutée aussi la dispute née au sujet du droit de création d’un marché public dans l’un de deux villages. Les éléments des services de maintien de l’ordre public qui ont été déployés sur le terrain ont réussi à calmer les esprits.

Fermeture de la kermesse « Molunge » à Bandalungwa

Kinshasa, 04/08 – Les éléments de la Police nationale congolaise (PNC) opérant dans la commune de Bandalungwa ont procédé, le week-end sur ordre du ministère de l’Intérieur et de la sécurité, à la fermeture de la kermesse « Molunge » organisée par le bourgmestre Adrien Longange, a-t-on appris lundi d’une source communale. Cette mesure est conforme au respect des instructions officielles interdisant l’organisation parallèle de deux kermesses dans une même juridiction.

Selon la source, deux kermesses parallèles étaient opérationnelles dans cette commune, au mépris des dispositions officielles susmentionnées : l’une surnommée kermesse « Molunge » et l’autre dite « Cohésion », organisée par des tiers.

Pour éviter la concurrence sur le même terrain, l’autorité municipale avait ordonné la fermeture de la kermesse « Cohésion » au profit de sa propre kermesse, provoquant la colère des lésés qui ont réagi immédiatement par l’organisation d’un sit in aux alentours de la maison communale.

La mesure frappant la kermesse « Molunge » pour départager les deux parties en conflit constitue un rappel à l’ordre pour les autorités municipales qui doivent être des protectrices de la loi et non des saboteurs.

Des mouvements des populations dans le territoire de Walungu

Bukavu, 04 Aout — Des mouvements des populations qui fuient les affrontements entre les miliciens de deux groupes armés (groupe Ndrumanga et Raia Mutomboki) sont actuellement signalés dans le village de Luntukulu, groupement de Mulamba, territoire de Walungu, indique le chef de poste d’encadrement administratif de Luntukulu.

Selon le comité des déplacés, ces populations ont quitté plusieurs familles à Shabunda, Walungu et Mwenga avant de prendre la destination des villages de Kantango, Kashebeye, Cirambiro et Rana, dans le territoire de Walungu.

Il a ajouté que d’autres déplacés ont pris la direction de la chefferie de Ninja dans le territoire de Kabare. Cinq personnes auraient perdu la vie suite à ces affrontements, renseigne-t-on.

Carence d’eau dans plusieurs quartiers de la ville de Bukavu

Bukavu, 04 aout - Plusieurs quartiers de la ville de Bukavu connaissent une carence d’eau potable depuis les travaux de réhabilitation de la route nationale n°5 allant de la place de l’Indépendance jusq’à Panzi, pour lesquels la REGIDESO déplace les tuyaux de conduite d’eau pour permettre le bon déroulement des travaux.

Cette situation a entraîné la carence d’eau potable sur les avenues de la Poste jusqu’à la Cathédrale Notre Dame de la Paix à Pageco, Muhungu, Essence et Panzi. C’est ainsi qu’on voit tôt le matin des jeunes gens se trimbaler avec des bidons à la recherche d’eau potable. D’autres vont puiser l’eau à la rivière Ruzizi, où s’est d’ailleurs noyée une jeune fille de de14 ans, Carine Kwigomba, domiciliée à Muhungu, le samedi 02 aout 2015. Son corps n’a pas été retrouvé.

Ordination de quatre prêtres et sept diacres à Kananga

Kananga, 04/08 – Mgr. Marcel Madila Basanguke, archevêque métropolitain de Kananga a, au cours d’une eucharistie concélébrée avec Mgr Léonard Kasanda Lumembu, évêque émérite du diocèse de Luiza, ordonné dimanche, devant l’esplanade de la Pro-Cathédrale Saint Clément, quatre prêtres dont deux diocésains et deux carmes Des Chaux.

Il s’agit de Bruno Binyanga Bampeledi, Victor Tshibangu Mubela, Jean Baptiste Mutanga Kapepula et Matthieu Ngalamulume Mutamba, en plus de 7 diacres. Dans son homélie, Mgr Marcel Madila a relevé le rôle d’intermédiation que les candidats à l’ordination sont appelés à exercer entre les fidèles et Dieu, avant d’insister sur les exigences de sainteté à rechercher au quotidien comme clé de la réussite du ministère du prêtre voulu par l’Eglise en tant que serviteur de la vérité et l’homme de foi et de communion avec la Sainte Trinité.

Avec l’ACP

Commenter cet article