Cybercriminalité : Une nouvelle forme d'arnaque vient d'être inventée par des Congolais

Publié le par Jean-Cornelis Nlandu-Tsasa

Une page Facebook
Une page Facebook

Bruxelles, 9/08 - Tout le monde est d'avis que l'imagination congolaise est très débordante. On vient d'en avoir une preuve de plus : En effet, une bande d'escrocs congolais écument actuellement le monde sur Internet, principalement sur Facebook, profitant de la naïveté de certains pour leur soutirer de l'argent à la pelle. Comment cela marche ?
Selon des indiscrétions recueillies auprès de personnes victimes de cette arnaque, des Congolais ouvrent plusieurs pages sur Facebook aux noms de personnalités connues à Kinshasa : des ministres, des députés et même des membres de famille du président Joseph Kabila, avec des photos de profil souvent ramassées dans des publications de presse en ligne.
Ensuite, comme ils savent que l'argent se trouve plus facilement entre les mains des Congolais de la diaspora et qu'il se remarque un mouvement de retour au pays, la connexion a vite été faite dans les esprits retors des escrocs. Grâce à sa page Facebook avec une identité usurpée d'une personnalité, l'escroc propose du travail au compatriote de la diaspora. Le pseudo-ministre proposera un poste de conseiller, de chargé de recrutement, de représentant provincial, etc. L'échange de messages peut durer deux à trois jours avec "le ministre", question de mettre le correspondant en confiance.
L'étape suivante est celle de la constitution du dossier en vue de finaliser le recrutement. On vous fait alors savoir qu'il faut un "Extrait de casier judiciaire" daté de Kinshasa et, donc, pour l'obtenir, il faut rapidement envoyer 100 voire 200 dollars. Comme tout se négocie en RDC, jusqu'aux documents administratifs, il est difficile pour le Congolais de la diaspora de renifler l'arnaque. Via Western Union la plupart des cas, le montant exigé est vite envoyé et le tour est joué. A partir de là, vous ne recevez plus aucun autre message de votre correspondant de Kinshasa.

Des pages Olive Lembe, Jeannette Kabila, Joseph Kabila, Zoé Kabila, Matata Ponyo, Thomas Luhaka, Olivier Kamitatu ou Kimbembe Mazunga à gogo et d'autres

Plusieurs pages Facebook ont ainsi été ouvertes avec usurpation d'identité. Notamment trois pages dénombrées d'Olive Lembe où, après avoir discuté avec la prétendue "épouse du président", on vous oriente vers un "chargé de recrutement" avec téléphone et adresse mail pour finaliser le contrat d'embauche. C'est là que se concrétise l'arnaque et que vous vous faites déplumer.
Mais il y a aussi des pages "Jeannette Kabila" et "Janet Kabila", c'est selon. Huit pages au total sur cette identité ont été recensées. Déjà l'une des pages devait faire tiquer les amis. "Jeannette" et non "Janet" tel que la sœur du président congolais se nomme réellement. Mais plusieurs personnes n'y ont vu que du feu et se sont fait avoir. Il a également été ouvert des pages Facebook aux noms de ministres, telles que les deux pages de "Thomas Luhaka", vice-Premier ministre et ministre des Postes, télécommunications, nouvelles technologies de l’information et de la communication (PT-NTIC). Alléchant comme carte de visite. Et pour le faux ministre sur Facebook, l'homme de main qui se charge du recrutement et qui encaissera votre argent se nomme un certain André Safari Kimeme. Celui-ci prendra le relai du "ministre" pour vous entretenir avec un baratin digne des grands escrocs, qui débouchera sur le paiement via Western Union en vue de l'obtention d'un extrait de casier judiciaire local. Il s'agit bien de son vrai nom puisqu'il est parvenu, selon nos informations, à encaisser plusieurs milliers d'euro des Congolais de la diaspora grâce à ce subterfuge et via Western Union, censé de vérifier son identité en tant que André Safari Kimeme. Voici d'autres coordonnées qu'il communique à ses victimes pour les messages : e-mail : andresafari6@gmail.com et téléphone 0852889635.
La cybercriminalité est un nouveau fléau inscrit dans les actions politiques des nations modernes. Mais c'est depuis une dizaine d'années que l'on assiste à l'arnaque made in Afrique de l'Ouest, consistant à vous miroiter que votre correspondant est très malade et qu'il aimerait vous léguer toute sa fortune. Puis on vous demande votre numéro de compte et les escrocs n'ont plus qu'à pomper vos économies. Sans que les États puissent sévir. Les Congolais, eux, viennent d'inventer leur nouvelle forme de cybercriminalité, qui marche tout aussi bien. Mais comme nos services de sécurité en Afrique sont restés au niveau du Moyen-Age, cantonnés à leur rôle de traquer les opposants, les escrocs en ligne peuvent se faire de vieux os. Alors qu'aujourd'hui, les services de sécurité se sont modernisés et se sont adaptés à l'évolution du monde, pour se mettre au service du développement, de la justice et des citoyens.

Pour le suivi de cette information, je me permettrai de livrer certaines notes ci-dessous.

Le lendemain de la parution de l'article, les deux pages "Thomas Luhaka" ont été fermées, mais directement remplacées par trois nouvelles pages ! Avec d'autres photos de profil, dont deux semblables. Où est la bonne page ? On ne le saura jamais. Prudence donc !

Nous avons également déniché sept (7) pages "Zoé Kabila", dont 3 avec la même photo de profil, une sans photo et trois autres avec des photos différentes. Cela sent l'arnaque à mille lieux !

Il existe aussi quatre (4) pages "Joseph Kabila" avec des photos de profil différentes. A cette allure, on peut poursuivre le recensement jusqu'aux ministres, députés et PDG, dont les identités ont été usurpées par des bandes d'escrocs.

Nous avons voulu vérifier la page Facebook de Kimbembe Mazunga, Directeur général de la Société congolaise des Transports et ports (SCTP, ex-Onatra), pour un message professionnel. Horreur : Pas moins de Six (6) pages découvertes en son nom, dont trois sans photo de profil. Un véritable massacre sur Internet !

Mais le champion des identités usurpées est sûrement Matata Ponyo : Pas moins de 14 pages Facebook découvertes, sans compter 10 pages "Amis de Matata Ponyo" ! Il est talonné de près dans ce palmarès lugubre par Olivier Kamitatu, avec 13 pages Facebook. Hallucinant !

Nous ferons également le point sur la situation en temps opportun, afin de savoir laquelle des personnalités lésées aura porté plainte et quels en sont les tenants et les aboutissants. Car la place de ces escrocs de la trempe de l'obscur André Safari Kimeme se trouve en prison et pas ailleurs.

Cornelis Nlandu

En haut, deux photos de profil d'Olive Lembe - En bas, de gauche à dr, la photo de profil de "Jeannette Kabila", celle du faux Thomas Luhaka et de son escroc de "chargé de recrutement" André SafariEn haut, deux photos de profil d'Olive Lembe - En bas, de gauche à dr, la photo de profil de "Jeannette Kabila", celle du faux Thomas Luhaka et de son escroc de "chargé de recrutement" André Safari
En haut, deux photos de profil d'Olive Lembe - En bas, de gauche à dr, la photo de profil de "Jeannette Kabila", celle du faux Thomas Luhaka et de son escroc de "chargé de recrutement" André SafariEn haut, deux photos de profil d'Olive Lembe - En bas, de gauche à dr, la photo de profil de "Jeannette Kabila", celle du faux Thomas Luhaka et de son escroc de "chargé de recrutement" André SafariEn haut, deux photos de profil d'Olive Lembe - En bas, de gauche à dr, la photo de profil de "Jeannette Kabila", celle du faux Thomas Luhaka et de son escroc de "chargé de recrutement" André Safari

En haut, deux photos de profil d'Olive Lembe - En bas, de gauche à dr, la photo de profil de "Jeannette Kabila", celle du faux Thomas Luhaka et de son escroc de "chargé de recrutement" André Safari

Commenter cet article

SCOCI 15/09/2017 17:03

A votre attention svp aide aux personnes victimes d'arnaques sur internet

Emails : organisme.int@netc.fr / cellule-anti-fraude@emailasso.net

Depuis le début de l’année 2016 et 2017 SCOCI (Service national de coordination de la lutte contre la criminalité sur Internet) en collaboration avec la gendarmerie française a enregistré un nombre considérable de plaintes d’où certains escrocs arnaques nos paisible population à travers des sites de rencontre et d'annonce. Laisser nous vous renseigner que beaucoup d'autre manière sont mise au point par les escrocs pour vous arnaquer à nouveau pour vous informer, L'Interpol est une organisation fédérale mondiale de la police qui à pour but d’arrêter les criminelles de tout genre et donc ne peut intervenir en faveur des victimes pour toutes formes escroqueries sur le net. Mais compte tenu de la situation l’administration fédérale en collaboration avec les Etats membres de l'union Africaine,il a été ouvert une branche spécialisée le 16 Janvier 2017 à Lyon pour apporter de l’aide aux victimes d’escroquerie sur le net en recueillant leurs témoignages pour entamer un recours auprès de la justice du pays ou réside l’escroc pour procéder a son arrestation pour un remboursement du double au triple .Alors si vous avez été arnaqué sur la toile d'une : grosse somme d'argent, d'achats non conformes à la photo, de virement bancaire, de chantage sur le net, de faux maraboutage et faux compte,Paypal, de fausses histoire d'amour pour soutirer de l'argent, de vente de voiture, de gay et lesbienne et de faux tirage a la loterie ........etc. Alors pour se fait,veuillez partager partout ou vous voulez cette thèse très importante ou veuillez nous contacter au Emails ci-dessous ou au numéro suivant ou bien de nous laisser un SMS.Ces coordonnés sont disponibles pour vous afin d'obtenir les services de l'Interpol mondial. SCOCI (Service national de coordination de la lutte contre la criminalité sur Internet).

Telephone : EUROPE: +33644698567 / AFRIQUE : +22962405867

Emails : organisme.int@netc.fr / cellule-anti-fraude@emailasso.net

aubin.fortier 11/09/2017 18:04

Chaque mois nous recevons plus de deux milles signalements d’arnaque. Le nombre de victimes ne cesse d’augmenter et les arnaques sont de plus en plus sophistiquées. Afin de partager avec vous notre expertise, nous avons mis en place un service téléphonique dédiés aux arnaques. Le service téléphonique arnaque.telfr est accessible 24h/24 et 7j/7.Téléphonez au 0756 803 455 ou +229 94 262 434 Le temps d’attente pour ce service est de zéro minute .Appelez le 0756 803 455 ou +229 94 262 434 .Ce service téléphonique indépendant est basé aussi bien en Europe qu’en Afrique. Obtenez des conseils par téléphone.
Vous pouvez contacter nos services en utilisant les coordonnées ci-dessous. Votre message sera transmis au service compétent, mais il nous est impossible de répondre à toutes les demandes à part celle des personnes victimes d’arnaque avec preuve à l’appui.

Contacts : ARNARQUE.TELFR@GMAIL.COM - 0756 803 455 ou +229 94 262 434

fernouxdanielle 11/09/2017 17:06

Il est possible que vous fassiez face à des comportements suspects, auquel cas il n’y a pas lieu de déposer une plainte mais qu’il est important de signaler. Mais si vous êtes vraiment victime d’une arnaque financière, le dépôt de plainte s’impose, L’Unité Spéciale de Lutte Contre la Cybercriminalité en sigle (USLCC) en collaboration avec l’Interpol mondial reçoit vos plaintes afin de les analyser pour vous rendre justice et que ces hommes sans foi ni loi soient punis conformément à la loi (321-1,314-1 du code pénale) en vigueur pour ces types d’infractions. Nous recevons vos plaintes aux adresses mails suivantes :

Email : c.uslcc@outlook.fr / contactinterpolmondial@gmail.com

Un inspecteur général de police judiciaire prendra contact avec vous dès réception de votre plainte et vous donnera les démarches à suivre pour l’arrestation de vos escrocs et la suite de la procédure judiciaire afin que justice soit rendue et que vous soyez dédommagé.

enqueteurcsi 11/09/2017 16:07

Des escroqueries ont lieu sur le net, dont la provenance est difficile à déterminer, mais qui mettent notamment en cause des jeunes filles présumées russes. Le plus souvent, ces jeunes filles n’existent que dans l’imagerie que les escrocs mettent en ligne à partir de serveurs disséminés dans plusieurs pays. Pour répondre à deux questions récurrentes, sachez notamment qu’aucune réglementation n’exige la production par l’invitée à la frontière d’une somme d’argent pour un montant quotidien calculé en fonction du nombre de jours de voyage. Une escroquerie largement répandue consiste également pour l’invitée à faire croire qu’elle encourt une forte amende de la douane pour avoir tenté d’emporter avec elle une œuvre d’art destinée à être offerte en cadeau à son invitant. Si vous avez été contacté, et subi de préjudice, vous pouvez signaler auprès de l’Office Régionale de Répression Contre la Cybercriminalité. Pour tous types d’arnaque portez plainte uniquement si vous avez perdu de l’argent. Rien ne sert de porter plainte pour un simple courriel frauduleux auquel vous n’avez pas donné suite : vous ne feriez qu’embouteiller les services de police judiciaire. Notez cependant que les chances de récupérer la somme qu’on vous a volée sont très fortes si vous fournissez toutes les preuves fiables pour le bon déroulement de l’enquête et la constitution du dossier d’arnaque. Auprès de qui porter plainte ? En France, vous devez obligatoirement porter plainte auprès de l’Office Régionale de Répression Contre la Cybercriminalité (ORRCC). Demandez à parler à un Enquêteur Spécialisé Criminalité Informatique (ESCI), par e-mail à l’adresse suivante :

orrcc@outlook.fr / orrcc@net-c.fr

Attention : l’ORRCC traite tous les affaires courantes d’escroqueries par Internet. Aussi nos services sont entièrement gratuits.

SCOCI 07/09/2017 14:47

A votre attention svp aide aux personnes victimes d'arnaques sur internet

Emails : organisme.int@netc.fr / cellule-antifraude@cyberdude.com

Depuis le début de l’année 2016 et 2017 SCOCI (Service national de coordination de la lutte contre la criminalité sur Internet) en collaboration avec la gendarmerie française a enregistré un nombre considérable de plaintes d’où certains escrocs arnaques nos paisible population à travers des sites de rencontre et d'annonce. Laisser nous vous renseigner que beaucoup d'autre manière sont mise au point par les escrocs pour vous arnaquer à nouveau pour vous informer, L'Interpol est une organisation fédérale mondiale de la police qui à pour but d’arrêter les criminelles de tout genre et donc ne peut intervenir en faveur des victimes pour toutes formes escroqueries sur le net. Mais compte tenu de la situation l’administration fédérale en collaboration avec les Etats membres de l'union Africaine,il a été ouvert une branche spécialisée le 16 Janvier 2017 à Lyon pour apporter de l’aide aux victimes d’escroquerie sur le net en recueillant leurs témoignages pour entamer un recours auprès de la justice du pays ou réside l’escroc pour procéder a son arrestation pour un remboursement du double au triple .Alors si vous avez été arnaqué sur la toile d'une : grosse somme d'argent, d'achats non conformes à la photo, de virement bancaire, de chantage sur le net, de faux maraboutage et faux compte,Paypal, de fausses histoire d'amour pour soutirer de l'argent, de vente de voiture, de gay et lesbienne et de faux tirage a la loterie ........etc. Alors pour se fait,veuillez partager partout ou vous voulez cette thèse très importante ou veuillez nous contacter au Emails ci-dessous ou au numéro suivant ou bien de nous laisser un SMS.Ces coordonnés sont disponibles pour vous afin d'obtenir les services de l'Interpol mondial. SCOCI (Service national de coordination de la lutte contre la criminalité sur Internet).

Telephone : EUROPE: +33644698567 / AFRIQUE : +22962405867

Emails : organisme.int@netc.fr / cellule-antifraude@cyberdude.com