Cybercriminalité : Une nouvelle forme d'arnaque vient d'être inventée par des Congolais

Publié le par Jean-Cornelis Nlandu-Tsasa

Une page Facebook
Une page Facebook

Bruxelles, 9/08 - Tout le monde est d'avis que l'imagination congolaise est très débordante. On vient d'en avoir une preuve de plus : En effet, une bande d'escrocs congolais écument actuellement le monde sur Internet, principalement sur Facebook, profitant de la naïveté de certains pour leur soutirer de l'argent à la pelle. Comment cela marche ?
Selon des indiscrétions recueillies auprès de personnes victimes de cette arnaque, des Congolais ouvrent plusieurs pages sur Facebook aux noms de personnalités connues à Kinshasa : des ministres, des députés et même des membres de famille du président Joseph Kabila, avec des photos de profil souvent ramassées dans des publications de presse en ligne.
Ensuite, comme ils savent que l'argent se trouve plus facilement entre les mains des Congolais de la diaspora et qu'il se remarque un mouvement de retour au pays, la connexion a vite été faite dans les esprits retors des escrocs. Grâce à sa page Facebook avec une identité usurpée d'une personnalité, l'escroc propose du travail au compatriote de la diaspora. Le pseudo-ministre proposera un poste de conseiller, de chargé de recrutement, de représentant provincial, etc. L'échange de messages peut durer deux à trois jours avec "le ministre", question de mettre le correspondant en confiance.
L'étape suivante est celle de la constitution du dossier en vue de finaliser le recrutement. On vous fait alors savoir qu'il faut un "Extrait de casier judiciaire" daté de Kinshasa et, donc, pour l'obtenir, il faut rapidement envoyer 100 voire 200 dollars. Comme tout se négocie en RDC, jusqu'aux documents administratifs, il est difficile pour le Congolais de la diaspora de renifler l'arnaque. Via Western Union la plupart des cas, le montant exigé est vite envoyé et le tour est joué. A partir de là, vous ne recevez plus aucun autre message de votre correspondant de Kinshasa.

Des pages Olive Lembe, Jeannette Kabila, Joseph Kabila, Zoé Kabila, Matata Ponyo, Thomas Luhaka, Olivier Kamitatu ou Kimbembe Mazunga à gogo et d'autres

Plusieurs pages Facebook ont ainsi été ouvertes avec usurpation d'identité. Notamment trois pages dénombrées d'Olive Lembe où, après avoir discuté avec la prétendue "épouse du président", on vous oriente vers un "chargé de recrutement" avec téléphone et adresse mail pour finaliser le contrat d'embauche. C'est là que se concrétise l'arnaque et que vous vous faites déplumer.
Mais il y a aussi des pages "Jeannette Kabila" et "Janet Kabila", c'est selon. Huit pages au total sur cette identité ont été recensées. Déjà l'une des pages devait faire tiquer les amis. "Jeannette" et non "Janet" tel que la sœur du président congolais se nomme réellement. Mais plusieurs personnes n'y ont vu que du feu et se sont fait avoir. Il a également été ouvert des pages Facebook aux noms de ministres, telles que les deux pages de "Thomas Luhaka", vice-Premier ministre et ministre des Postes, télécommunications, nouvelles technologies de l’information et de la communication (PT-NTIC). Alléchant comme carte de visite. Et pour le faux ministre sur Facebook, l'homme de main qui se charge du recrutement et qui encaissera votre argent se nomme un certain André Safari Kimeme. Celui-ci prendra le relai du "ministre" pour vous entretenir avec un baratin digne des grands escrocs, qui débouchera sur le paiement via Western Union en vue de l'obtention d'un extrait de casier judiciaire local. Il s'agit bien de son vrai nom puisqu'il est parvenu, selon nos informations, à encaisser plusieurs milliers d'euro des Congolais de la diaspora grâce à ce subterfuge et via Western Union, censé de vérifier son identité en tant que André Safari Kimeme. Voici d'autres coordonnées qu'il communique à ses victimes pour les messages : e-mail : andresafari6@gmail.com et téléphone 0852889635.
La cybercriminalité est un nouveau fléau inscrit dans les actions politiques des nations modernes. Mais c'est depuis une dizaine d'années que l'on assiste à l'arnaque made in Afrique de l'Ouest, consistant à vous miroiter que votre correspondant est très malade et qu'il aimerait vous léguer toute sa fortune. Puis on vous demande votre numéro de compte et les escrocs n'ont plus qu'à pomper vos économies. Sans que les États puissent sévir. Les Congolais, eux, viennent d'inventer leur nouvelle forme de cybercriminalité, qui marche tout aussi bien. Mais comme nos services de sécurité en Afrique sont restés au niveau du Moyen-Age, cantonnés à leur rôle de traquer les opposants, les escrocs en ligne peuvent se faire de vieux os. Alors qu'aujourd'hui, les services de sécurité se sont modernisés et se sont adaptés à l'évolution du monde, pour se mettre au service du développement, de la justice et des citoyens.

Pour le suivi de cette information, je me permettrai de livrer certaines notes ci-dessous.

Le lendemain de la parution de l'article, les deux pages "Thomas Luhaka" ont été fermées, mais directement remplacées par trois nouvelles pages ! Avec d'autres photos de profil, dont deux semblables. Où est la bonne page ? On ne le saura jamais. Prudence donc !

Nous avons également déniché sept (7) pages "Zoé Kabila", dont 3 avec la même photo de profil, une sans photo et trois autres avec des photos différentes. Cela sent l'arnaque à mille lieux !

Il existe aussi quatre (4) pages "Joseph Kabila" avec des photos de profil différentes. A cette allure, on peut poursuivre le recensement jusqu'aux ministres, députés et PDG, dont les identités ont été usurpées par des bandes d'escrocs.

Nous avons voulu vérifier la page Facebook de Kimbembe Mazunga, Directeur général de la Société congolaise des Transports et ports (SCTP, ex-Onatra), pour un message professionnel. Horreur : Pas moins de Six (6) pages découvertes en son nom, dont trois sans photo de profil. Un véritable massacre sur Internet !

Mais le champion des identités usurpées est sûrement Matata Ponyo : Pas moins de 14 pages Facebook découvertes, sans compter 10 pages "Amis de Matata Ponyo" ! Il est talonné de près dans ce palmarès lugubre par Olivier Kamitatu, avec 13 pages Facebook. Hallucinant !

Nous ferons également le point sur la situation en temps opportun, afin de savoir laquelle des personnalités lésées aura porté plainte et quels en sont les tenants et les aboutissants. Car la place de ces escrocs de la trempe de l'obscur André Safari Kimeme se trouve en prison et pas ailleurs.

Cornelis Nlandu

En haut, deux photos de profil d'Olive Lembe - En bas, de gauche à dr, la photo de profil de "Jeannette Kabila", celle du faux Thomas Luhaka et de son escroc de "chargé de recrutement" André SafariEn haut, deux photos de profil d'Olive Lembe - En bas, de gauche à dr, la photo de profil de "Jeannette Kabila", celle du faux Thomas Luhaka et de son escroc de "chargé de recrutement" André Safari
En haut, deux photos de profil d'Olive Lembe - En bas, de gauche à dr, la photo de profil de "Jeannette Kabila", celle du faux Thomas Luhaka et de son escroc de "chargé de recrutement" André SafariEn haut, deux photos de profil d'Olive Lembe - En bas, de gauche à dr, la photo de profil de "Jeannette Kabila", celle du faux Thomas Luhaka et de son escroc de "chargé de recrutement" André SafariEn haut, deux photos de profil d'Olive Lembe - En bas, de gauche à dr, la photo de profil de "Jeannette Kabila", celle du faux Thomas Luhaka et de son escroc de "chargé de recrutement" André Safari

En haut, deux photos de profil d'Olive Lembe - En bas, de gauche à dr, la photo de profil de "Jeannette Kabila", celle du faux Thomas Luhaka et de son escroc de "chargé de recrutement" André Safari

Commenter cet article

Victime d'arnaque en amour 17/07/2017 15:18

Bonjour à tous
Je partage avec vous cette histoire afin de vous sensibiliser pour les moins initiés d’entre vous un peu à ce type d’escroqueries assez courantes, j’aimerais éviter à d’autres de se faire pigeonner !
J’ai été victime d’une arnaque par un noir qui se fessait passé pour un homme en France, il à abusé de ma confiance et m'a arnaqué tout mon argent et dans l’histoire, j’avais perdu la somme de 90.000 euros en fin Mars 2017.
J’ai pu porter plainte pour abus de confiance et escroquerie à la gendarmerie, mais je n'ai jamais eu de suite, j'ai ensuite contacté l’organisation de lutte contre la cybercriminalité et grâce au Lieutenant GEORGES MÜLLER, mon escroc a été arrêté et déféré devant le parquet puis j’ai été remboursé et dédommagé par le Gouvernement Français.
En résumé, si vous êtes une victime d'arnaque sur le net, vous pouvez prendre contact avec le Lieutenant GEORGES MÜLLER, il pourra vous aider ci-dessous sont adresse.

email: lieutenant.georges.muller@outlook.fr

Méfiez-vous de Maurice Leroy, c’est un escroc.
Un homme averti en vaut bien deux.

melissa 12/07/2017 14:11

Bonjour

45 ans, célibataire, cadre supérieure, je me croyais plutôt avertie vis-à-vis des hommes. Sur les conseils de mes amis, je me suis inscrite sur badoo: beaucoup de profils qui paraissaient sérieux, dont un qui retient mon attention, nom et prénom français. Premier contact en anglais, il me demande de lui écrire sur son mail perso car "il consulte peu e-darling". Il est très beau, 48 ans, australien, veuf, très grosse situation (travaille import-export), se déplace en hélico, Mercedes avec chauffeur.......Pas impressionnée par tout çà, je me laisse néanmoins avoir par sa gentillesse, prévenance, tendresse rapides. Il me couvre de mails enflammés, doit venir en France au bout d'un mois pour s'y installer, acheter une maison, se marier avec moi... Je suis la femme de sa vie, malgré mon physique moyen! Au bout de 6 semaines, patatras: gros accident sur la plate-forme, 5 employés à l'hôpital, dettes non prévues, il me demande de l'argent. Et c'est là que je commets la plus grosse erreur de ma vie: je lui fais confiance, ayant tellement besoin de croire en notre relation passionnée. Envoi de plusieurs milliers d'euros (oui, oui, vous avez bien lu, 48 000 € en tout exactement) par Western Union en plusieurs fois, pour payer l'hôpital, les taxes anti-terrorisme...il me promet juré craché de tout me rembourser dès qu'il arrive en France, mais il a toujours des dettes qu'il n'arrive pas à expurger. On s'écrit tous les 2 jours, SMS, téléphone aussi, lui d'abord, puis moi.......Il est maintenant au Nigeria, pour gagner l'argent qui lui manque pour solder Dubai, et il m'en demande encore. Je ne sais pas comment j'ai pu me faire avoir à ce point-là, d'autant plus qu'au quotidien je fais très attention à mes dépenses et j'essaie de mettre de côté, ayant toujours peur de l'avenir.

Bien entendu, toute honte bue, j'en ai parlé aux quelques amis de confiance qui m'avaient poussée à m'inscrire. Ils m'ont tous dit la même chose: grande naiveté, surtout pas d'argent, plus d'argent. Je lui en ai parlé, et il me répond que mon entourage est jaloux, que je ne doit pas les écouter...Cela fait 4 mois que celà dure. Je suis allée au bout de ma démarche personnelle car je voulais donner toutes les chances à une relation qui me paraissait miraculeuse, pour une fois dans ma triste vie sentimentale. J'ai prolongé ce lien pour voir jusqu'où il peut aller, amis je sais maintenant (et au fond de moi depuis longtemps) que je me suis faite arnaquer, tout çà à cause d'une trop grande détresse affective.Le fait que j'écrive ce témoignage est un premier pas vers ma "rédemption". Je vais maintenant lui demander clairement de me rembourser, sachant que cela signifie perdre "mon amoureux transis". Mais heureusement j'ai expliqué ce problème à une amie qui ma fait prendre contact avec un inspecteur de police Interpol du nom de Mr PHILIPPE RATHIER qui depuis la France, coordonnais des actions avec quelques gouvernements Africains pour un remboursement immédiat. Et grâce à lui et Dieu on ma remboursé la totalité de mes 48.000 € suivi des frais de dédommagement ... À partir de cet instant j'ai dès lors reprise confiance en moi et ne cherche plus d'embrouille sur les sites de rencontre parce qu'il n'y a pas de vérité en tout çà . Je remercie beaucoup Mr PHILIPPE RATHIER et sans lui je serais sans doute à la rue car j'avais épuisée toutes mes économies. Grâce a lui et son équipe je suis devenue très heureuse; Alors je suis ici juste dans le but de vous faire bénéficier de cette aide précieuse. Je venais de nouveau et j'apprends a apprécier la vie alors je veux vous faire profiter de cette même aide.si désormais vous avez un problème quelconque de tout individu impliqué dans l'escroquerie, fraude ou n'importe quelle organisation contribuant à l'insécurité sur votre territoire via Internet quelques soit veillez contacter l'inspecteur Mr PHILIPPE RATHIER sur son adresse mail suivant ils pourront vous aidez : inspecteur.philipperathier52@gmail.com

Cordialement


Mme Melissa Rousseau

enqueteurcsi 06/07/2017 20:38

Des escroqueries ont lieu sur le net, dont la provenance est difficile à déterminer, mais qui mettent notamment en cause des jeunes filles présumées russes. Le plus souvent, ces jeunes filles n’existent que dans l’imagerie que les escrocs mettent en ligne à partir de serveurs disséminés dans plusieurs pays. Pour répondre à deux questions récurrentes, sachez notamment qu’aucune réglementation n’exige la production par l’invitée à la frontière d’une somme d’argent pour un montant quotidien calculé en fonction du nombre de jours de voyage. Une escroquerie largement répandue consiste également pour l’invitée à faire croire qu’elle encourt une forte amende de la douane pour avoir tenté d’emporter avec elle une œuvre d’art destinée à être offerte en cadeau à son invitant. Si vous avez été contacté, et subi de préjudice, vous pouvez signaler auprès de l’Office Régionale de Répression Contre la Cybercriminalité. Pour tous types d’arnaque portez plainte uniquement si vous avez perdu de l’argent. Rien ne sert de porter plainte pour un simple courriel frauduleux auquel vous n’avez pas donné suite : vous ne feriez qu’embouteiller les services de police judiciaire. Notez cependant que les chances de récupérer la somme qu’on vous a volée sont très fortes si vous fournissez toutes les preuves fiables pour le bon déroulement de l’enquête et la constitution du dossier d’arnaque.

Auprès de qui porter plainte ?

En France, vous devez obligatoirement porter plainte auprès de l’Office Régionale de Répression Contre la Cybercriminalité (ORRCC). Demandez à parler à un Enquêteur Spécialisé Criminalité Informatique (ESCI), par e-mail à l’adresse suivante :

orrcc@outlook.fr / orrcc@europamel.net

Attention : l’ORRCC traite tous les affaires courantes d’escroqueries par Internet. Aussi nos services sont entièrement gratuits.

Brigitte 05/07/2017 06:58

Bonjour, je suis Brigitte,j'ai été victime d'une grosse arnaque sur le site meetic.com, J'ai rencontré un homme sur un site de rencontre du non de FABRICE LAMAR ,et nous avons échangé nos adresses mail pour mieux converser. Tout allait bien entre nous, et je suis tombé amoureuse de lui, après un mois de conversation, il m'a dit qu'il partait en Afrique précisément en cote d'ivoire pour le boulot une fois dans ce pays, il a eu un problème avec la voiture de location qu'il avait loué, car elle était volée alors il devait payer une amende de 2 300 euros, mais il n'avait pas cette somme, c'est alors qu'il m'a demandé de lui prêter cette somme, ce que j'ai fait par mandat Western Union la semaine qui a suivi, il m'a encore demandé une somme de 3 800 euros, car il venait de se faire agresser, je lui ai encore envoyé ça mon mandat cash. Ensuite, il me demanda un somme de 1600 euros, car il devait payer sa chambre d'hôtel, car on lui menaçait de le jeter à la porte-là, j'ai commencé à douter de sa sincérité alors j'ai exposé mon cas à une amie qui, ma mise en contact avec Mr STEPHAN LEMAIRE qui est un agent Interpole qui m'a beaucoup aidé. En effet, il m'a démontre que s'était de l'arnaque alors il m'a aidé à me faire rembourser avec un dédommagement de 1000 euros. VOICI L'ADRESSE : lieutenant.stephan.lemaire@hotmail.com fait attention aux faux profils sur les sites de rencontre Brigitte

Charlotte 05/07/2017 00:57

Bonjour.
Adresse: service.interpol.mondial@yandex.com / service.i.mondial@gmail.com

45 ans, célibataire, cadre supérieure, je me croyais plutôt avertie vis-à-vis des hommes. Sur les conseils de mes amis, je me suis inscrite sur badoo: beaucoup de profils qui paraissaient sérieux, dont un qui retient mon attention, nom et prénom français. Premier contact en anglais, il me demande de lui écrire sur son mail perso car "il consulte peu e-darling". Il est très beau, 40 ans, australien, veuf, très grosse situation (travaille import-export), se déplace en hélico, Mercedes avec chauffeur.......Pas impressionnée par tout çà, je me laisse néanmoins avoir par sa gentillesse, prévenance, tendresse rapides. Il me couvre de mails enflammés, doit venir en France au bout d'un mois pour s'y installer, acheter une maison, se marier avec moi... Je suis la femme de sa vie, malgré mon physique moyen! Au bout de 6 semaines, patatras: gros accident sur la plate-forme, 5 employés à l'hôpital, dettes non prévues, il me demande de l'argent. Et c'est là que je commets la plus grosse erreur de ma vie: je lui fais confiance, ayant tellement besoin de croire en notre relation passionnée. Envoi de plusieurs milliers d'euros (oui, oui, vous avez bien lu, 18 000 € en tout exactement) par Western Union en plusieurs fois, pour payer l'hôpital, les taxes anti-terrorisme...il me promet juré craché de tout me rembourser dès qu'il arrive en France, mais il a toujours des dettes qu'il n'arrive pas à expurger. On s'écrit tous les 2 jours, SMS, téléphone aussi, lui d'abord, puis moi.......Il est maintenant au Nigeria, pour gagner l'argent qui lui manque pour solder Dubai, et il m'en demande encore. Je ne sais pas comment j'ai pu me faire avoir à ce point-là, d'autant plus qu'au quotidien je fais très attention à mes dépenses et j'essaie de mettre de côté, ayant toujours peur de l'avenir.

Bien entendu, toute honte bue, j'en ai parlé aux quelques amis de confiance qui m'avaient poussée à m'inscrire. Ils m'ont tous dit la même chose: grande naiveté, surtout pas d'argent, plus d'argent. Je lui en ai parlé, et il me répond que mon entourage est jaloux, que je ne doit pas les écouter...Cela fait 4 mois que celà dure. Je suis allée au bout de ma démarche personnelle car je voulais donner toutes les chances à une relation qui me paraissait miraculeuse, pour une fois dans ma triste vie sentimentale. J'ai prolongé ce lien pour voir jusqu'où il peut aller, amis je sais maintenant (et au fond de moi depuis longtemps) que je me suis faite arnaquer, tout çà à cause d'une trop grande détresse affective.Le fait que j'écrive ce témoignage est un premier pas vers ma "rédemption". Je vais maintenant lui demander clairement de me rembourser, sachant que cela signifie perdre "mon amoureux transis". Mais heureusement j'ai expliqué ce problème à une amie qui ma fait prendre contact avec un inspecteur de police Interpol du nom de Mr Benoit HERVIER qui depuis la France, coordonnais des actions avec quelques gouvernements Africains pour un remboursement immédiat. Et grâce à lui et Dieu on ma remboursé la totalité de mes 18.000 € suivi des frais de dédommagement ... À partir de cet instant j'ai dès lors reprise confiance en moi et ne cherche plus d'embrouille sur les sites de rencontre parce qu'il n'y a pas de vérité en tout çà . Je remercie beaucoup Mr Benoit HERVIER et sans lui je serais sans doute à la rue car j'avais épuisée toutes mes économies. Grâce a lui et son équipe je suis devenue très heureuse; Alors je suis ici juste dans le but de vous faire bénéficier de cette aide précieuse. Je venais de nouveau et j'apprends a apprécier la vie alors je veux vous faire profiter de cette même aide.si désormais vous avez un problème quelconque de tout individu impliqué dans l'escroquerie, fraude ou n'importe quelle organisation contribuant à l'insécurité sur votre territoire via Internet quelques soit veillez contacter l'inspecteur monsieur Mr Benoit HERVIER sur son adresse mail suivant ils pourront vous aidez :

service.interpol.mondial@yandex.com / service.i.mondial@gmail.com


Cordialement
Mme Charlotte DUCHET