La majorité des habitants de Kinshasa satisfaits de Kabila, selon un sondage publié par l’ACP

Publié le par Jean-Cornelis Nlandu-Tsasa

Inauguration de la nouvelle aérogare de l'aéroport de N'Djili
Inauguration de la nouvelle aérogare de l'aéroport de N'Djili

Kinshasa, 05/08 - La majorité des habitants de la ville Kinshasa, soit 68 % de personnes, apprécient les actions à impact visible et durable réalisées par le Président Joseph Kabila depuis son accession à la magistrature suprême en 2001, contre 23 % d’opinions défavorables et 9% d’abstentions, révèle une enquête réalisée par l’institut de sondage « Les Points », dont les conclusions sont parvenues mardi à l’ACP.

L’étude effectuée, du 17 au 18 juillet 2015, auprès d’un échantillon de 1.000 personnes de toutes tendances âgées de 18 ans et plus, souligne que les améliorations ont été observées dans les secteurs des infrastructures routières, fluviales et ferroviaires, en passant par l’économie et les finances pour la desserte en énergie, indique le document. Ce qui serait à la base des opinions favorables à l’action du chef de l’Etat congolais, précise le document.

L’enquête reconnaît néanmoins qu’il reste encore du travail au plan social, mais ne remet pas en cause la possibilité de l’émergence de la RDC à l’horizon 2030.

Quant à savoir si l’opposition politique congolaise représente une alternative pour continuer avec les actions de la modernisation de la RDC amorcées par le président Kabila, 59% des personnes interrogées en doutent, estimant qu’elle ne constitue pas une alternative crédible pour assurer l’élan de la modernisation, contre 31% d’opinions favorables et 10% d’abstentions.

Néanmoins, l’ACP ne mentionne pas la marge d’erreur du sondage, ni la destination de l’enquête, c’est-à-dire l’institution l’ayant commandée, ni la représentativité de l’échantillon de la population mère. Etant donné qu’une représentativité est définie par un taux, un plan et une base de sondage.

Le mode de représentativité, qui est soit structurelle, soit statistique, n’est pas non plus précisé par l’Institut de sondage, ni d’ailleurs le type de sondage effectué, c’est-à-dire élémentaire, systématique ou stratifié.

Par ailleurs, lorsque l’on sait que la ville de Kinshasa, où s’est déroulé l’enquête, est le bastion de la fronde anti-Kabila, beaucoup de gens ne peuvent que rester dubitatifs devant de tels résultats.

Avec l’ACP

Congo Trade Center à Kinshasa

Congo Trade Center à Kinshasa

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article