La saga Ne Muanda Nsemi : Des réactions à la déclaration des Bakongo contre le leader de Bundu dia Kongo

Publié le par Jean-Cornelis Nlandu-Tsasa

Une vue de Matadi, au Kongo Central
Une vue de Matadi, au Kongo Central

L'information que nous avons diffusée sur "La saga Ne Muanda Nsemi : Les Bakongo se désolidarisent du leader de Bundu dia Kongo" a fait un véritable buzz sur la toile. Nous avons reçu deux commentaires de Bakongo résidant à l'intérieur de la RDC pour qui, Ne Muanda Nsemi reste et demeure le leader incontesté du peuple kongo et ses directives pleinement suivies par les Bakongo, contrairement à la déclaration que nous avons publiée et que ces Bakongo de l'intérieur attribuent à la méconnaissance du terrain par "les traitres bakongo" vivant à l'extérieur et "ignorant" les réalités du terrain. Un troisième commentaire venant de Suisse abonde dans le même sens.
Voici les trois réactions, qui n'engagent que leurs auteurs :

MBUTA LUNSU écrit depuis la RDC, le 24/08/2015 à 15:19 :
" Sans effet, messieurs. Nous jurons FIDELITE au Guide Ne Muanda Nsemi. Ceux qui sont dans cette marche ne sont pas tous des Bakongo. Les autres sont soit Bangala et Baluba jalous, et les autres sont des Bakongo ignorants. Sur cent pourcent des Bakongo, quatre vingts pourcent sont d'accord avec Ne Muanda Nsemi. Donc, vous avez tort car ce sont nous qui avons raison. Voila des OISIFS en Europe".

MUTU écrit depuis la RDC, le 24/08/2015 à 18:20
"Vous êtes des traitres envers la communaute kongo, vous vivez a l'étranger et ne connaissant la souffrance qu'endurent les Bakongo depuis Mobutu juska présent. Souvenez-vous de Dokolo et autres riches bakongo. Très chers traitres, les Bakongo aspirent à la paix mais quand celle-ci lui est bafouée, ils aspirent à la liberté comme l'ABAKO en 1960. Donc vive l'Etat indépendant du Kongo Central".

Mfumu L.K. écrit depuis la Suisse, le 25/08/2015 à 09:01

"Je regrette que vous parliez de la Suisse où beaucoup de Bena Kongo vivent et sans que nous soyons consultés, vous écrivez une telle déclaration. Vous ne comprenez pas et je vous qualifie des Mbua za Ntantu, vous êtes des chiens de l'ennemi. Des traîtres que vous êtes. Pourquoi vous faites semblant de reconnaître les injustices et manquez d'équité sur le marché d'emploi au Congo Central, n'est-ce pas ce que Ne Muanda Nsemi dénonce? Allez au Diable! !!!"

D'autres compatriotes ont également réagi via d'autres canaux. Voici une petite sélection :

Charles Dichard, le 20 août à 00:56
Vous ne saisissez pas la vision de Ne Muanda Nsemi. Le problème c'est le système politique imposé de l'extérieur. Tant que ce système existera ,la R.D.C ne s'en sortira pas.Kabila est un pion dans un jeu, il peut partir mais rien ne changera. Le système est à l'avantage de Kabila, seul le dialogue pourra définir les régles du jeu. Nous sommes déjà en plein glissement mais personne n'a le courage de le reconnaître. Ne Muanda voit juste, il a une longueur d'avance sur les politiciens de la R.D.C. L'avenir lui donnera raison. Le Kongo central sera toujours marginalisé sans la confédération. La culture Kongo est en train de disparaître, C'est l'âme d'un peuple que l'on est entrain de faire disparaître. Tout bena kongo doit prendre cette conscience. Quand la langue natale commence à disparaître des villages, et que personne ne tire la sonnette d'alarme, alors ceux qui comprennent les enjeux doivent se lever. Reveillez-vous chers frères,ce qui se passe au kongo central on ne le voit dans les autres provinces de la R.D.C. Le swahili commence à envahir Muanda et Boma. Les terres de la petite province sont entrain de partir, réveillez-vous.

Jean Koke Miezi, le 19 août à 19:57
Les richesses mal acquises ont une durée éphémère. Le sang de toutes les victimes qui ont été massacrées au pays Kongo, du fait de son Bundu dia Kongo continuera à hanter ses nuits...

Londa Mavungu, Montréal 23 août à 17:03 ·
Opinion d'observateur: Ne Muanda Nsemi et les Ne-Kongo.
Ne Muanda Nsemi attire toutes les foudres sur lui ce temps-ci. Ses différentes sorties publiques font polémiques dans le milieu Congolais et ses frères Bakongo sont parmi ses virulents opposants. Depuis quelque temps, des regroupements de Bakongo apparaissent chaque jour pour vilipender les positions de Muanda Nsemi. Notons que peu des Bakongo, surtout dans la diaspora, se permettent de soutenir les positions de cet homme, et pourtant...
Ne Muanda Nsemi occupe actuellement une place qui est restée trop longtemps vacante. On se demande alors là où se trouvaient ces fils et filles Ne-Kongo qui aujourd'hui prennent position.
C'est clair que les Ne-Kongo n'ont jamais l'habitude d'exprimer leurs points de vue sans s'excuser... Ils sont plus nationalistes que les autres, ils croient être le peuple fondateur de ce pays en qui ils se disent fidèles.
Ce qui est offensant, c'est le fait qu'on peut défendre une cause en sachant ce que l'on gagne. Ce qui n'est pas le cas à ce que je sache.
Aujourd'hui, la communauté Kongo a besoin de messager et Muanda Nsemi semble être cette personne parce que le poste est vacant.
Par rappel, au début des années 2000, des jeunes cadres formés dans des grandes universités Européennes et Américaines, ayant grandi dans la diaspora avait lancé des structures permettant aux fils et filles Kongo de s'organiser car cette génération-là savaient lire les enjeux futurs. Elle savait que le pays Kongo devrait lutter pour obtenir une autonomie, seule porte lui permettant de se développer. Le groupe avait tellement fière allure que ses premiers dé-traqueurs étaient Kongo. Ils ont utilisé des paramètres que notre génération ne maîtrisait pas.
Au lieu de renforcer le noyau, ils ont préféré le diviser afin de créer d'autres entités et la cause avait perdu l'objectif de sa lutte en luttant contre ses propres frères. Au final, on se demande encore aujourd'hui comment le pays Kongo pourrait sortir de la crise que la réalité la fait vivre. Ne Muanda Nsemi en prenant position en public ne fait qu'occuper une place que malheureusement l'élite Kongo a déserté.
Ne Muanda Nsemi dit des choses qu'il faut peut être prendre le temps d'analyser et d'arriver à tirer des conclusions. Certes qu'il apparaît extrémiste mais peut être que ce sont les circonstances qui le pousse à le devenir. Je ne le défends pas mais j'essaie de comprendre...
Je me dis que les ne-kongo manquent une occasion pour faire front commun et dénoncer ce qui devrait l'être.
Tenez... Savons-nous réellement la position de Kabila par rapport au fameux glissement ? Va-t-il se représenter ou va-t-il partir après l'année prochaine ? Que veut réellement Kabila ? On ne le sait pas et on ne veut même pas le savoir. À la place, on lapide Muanda Nsemi parce qu'il dirige la RDC et qu'il veut briguer un troisième mandat.
Kabila veut-il une période de transition OUI ou NON ? il doit le dire ouvertement.
Personne ne le sait, et pourtant, tout le monde est d'accord qu'il faut un recensement.
Tout le monde est d'accord que le pays n'est pas prêt pour organiser des élections loin de tout doute et qu'il faut un recensement. Quand cela devrait-il se faire ? On ne s'en préoccupe pas!
Kabila donne l'impression de prendre son temps, le temps que la récréation se poursuive, que Muanda Nsemi continue à distraire...
En fait, si l'on parlait franchement... Kabila et ses amis ne donnent pas l'impression de vouloir quitter le pouvoir l'année prochaine. Ils pensent à une période de transition sans en savoir le contenu.
Il est clair qu'une période de transition est souhaitable, mais avec un président-de-transition autre que celui qui a occupé ce poste depuis plus d'une dizaine d'années et qui n'est pas arrivé à préparer l’avènement d'une vraie démocratie.
Kabila doit dire sa position, telle devrait être la demande claire que les fils et filles Kongo devraient promouvoir.
Les fils et filles ne-kongo devraient chercher à entrer en contact avec Muanda Nsemi et lui faire des propositions claires et nettes en dénonçant son discours xénophobe mais en mettant en exergue l'injustice que vit notre communauté car il faut être aveugle pour ne pas le voir.
Voila une réaction d'un fils Ne-Kongo, qui se dit nationaliste Kongo, pas traditionaliste... Londa K-L Mavungu

Londa Mavungu (qui devra changer sa photo)

Londa Mavungu (qui devra changer sa photo)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article