Procès Jean-Pierre Bemba : Liberté provisoire confirmée pour ses avocats

Publié le par Jean-Cornelis Nlandu-Tsasa

JP Bemba à la CPI
JP Bemba à la CPI

Kinshasa, 19/08 (ACP).- Margot Tedesco, coordinatrice chargée de la sensibilisation de terrain de la Cour pénale internationale (CPI) en RDC, a annoncé mardi à Kinshasa que Fidèle Babala Wandu, Aimé Kilolo Musamba, Jean-Jacques Mangenda Kabongo et Narcisse Arido, tous avocats poursuivis pour subornation des témoins dans le cadre de l’affaire opposant le Procureur de la CPI contre Jean-Pierre Bemba restent en liberté provisoire, au cours d’un verdict rendu lundi par cette cour internationale.

Selon Margot Tedesco dans sa déclaration rendue publique, cette liberté provisoire est cependant soumise à certaines conditions. Les quatre accusés sont notamment obligés de donner un préavis à la Cour de tout voyage depuis les lieux où ils résident actuellement, y compris la destination, leur contact, et la durée du voyage.

Les prévenus sont aussi tenus de respecter toutes les instructions et les ordres de la Cour, y compris celui d’être présents à La Haye lors de leur procès, qui va débuter le 29 septembre prochain.

Ces quatre accusés, précise la source, doivent veiller à ce que leurs plus récentes adresses et contacts soient partagés avec la Cour et les autorités de l'Etat où ils sont libérés et qu'ils ne changent pas leur adresse sans préavis à la Cour, considérant qu'un changement d’adresse peut constituer un changement important dans les circonstances du maintien en liberté provisoire.

La source note par ailleurs que ces quatre présumés ne peuvent communiquer avec aucun témoin à charge dans cette affaire ou l'affaire « Le Procureur c/ Jean-Pierre Bemba Gombo », soit directement ou indirectement, sauf par le biais d’un avocat habilité à les représenter devant la Cour.

Commenter cet article