Projet de relance de la culture du palmier à huile en RDC principalement au Kongo Central

Publié le par Jean-Cornelis Nlandu-Tsasa

Projet de relance de la culture du palmier à huile en RDC principalement au Kongo Central

Kinshasa, 1/08 - Le vice-Premier ministre, ministre des Postes, télécommunications, nouvelles technologies de l’information et de la communication (PT-NTIC), Thomas Luhaka Losendjola, a indiqué que le gouvernement est préoccupé par le développement des milieux ruraux à travers la relance de la filière « palmier à huile », dans la Province du Kongo Central, à l’occasion du lancement du projet de relance de cette culture, vendredi à Kinshasa.
Le vice-Premier ministre a rappelé que l’agriculture de type familial doit aller de paire avec l’agro-industrie, concernant particulièrement la culture du palmier à huile. Il a invité les ministères impliqués dans ce projet à plus de synergie pour la réussite du projet.
La ministre du Commerce extérieur, Néfertiti Ngudianza Bayokisa Kisula a, de son côté, affirmé que le gouvernement congolais mise sur la relance de la filière palmier à huile, en tant que filière porteuse pouvant fournir des recettes d’exportation substantielles à l’économie congolaise.
Selon la ministre, la vision du gouvernement est de faire de la RDC une puissance économique au cœur de l’Afrique d’ici à 2030. Pour cela, a-t-elle souligné, le gouvernement compte sur l’assistance des partenaires techniques et financiers, le dynamisme du secteur privé ainsi que l’appropriation de ce projet par les petits producteurs d’huile de palme.

La phase pilote dans la province du Kongo Central

La province du Kongo Central va abriter la phase pilote de ce projet qui se veut national, a-t-elle précisé, avant de signaler que la concrétisation du projet va améliorer l’offre des produits issus de l’huile de palme sur les marchés internes et externes. « Le combat du gouvernement, c’est d’améliorer également la production et la qualité des divers produits à exporter pour une meilleure intégration au commerce mondial », a assuré Mme Ngudianza.
C’est donc un premier projet du Programme du Cadre intégré renforcé (CIR) en RDC, une structure qui soutient le Congo dans ses efforts d’intégration au système global du Commerce, en l’aidant à résoudre les contraintes des capacités d’offre, a-t-elle ajouté.
Le coordonnateur du CIR, Charles Lusanda, a relevé que ce projet tient à soutenir la production nationale d’huile de palme pour la relance du commerce international. Cette structure tient à la fois au respect des normes internationales pour une bonne distribution des biens et services ainsi qu’à la formation des producteurs pour une meilleure intégration aux marchés internationaux.
Ce projet sera mis en œuvre avec l’appui des partenaires intervenant dans le secteur agricole en RDC, notamment la FAO, le PNUD, l’USAID et l’ONUDI. A travers ce projet, le gouvernement congolais entend relancer la filière palmier à huile sur toute la chaîne de valeurs, de la production à la commercialisation. Il vise également la création des emplois et l’augmentation des revenus des acteurs directs de la filière.
D’une durée de trois ans (2015-2018), le projet est financé à hauteur de 4.359.080 dollars américains, dont 237.000 USD de contribution du gouvernement, tandis que le fonds d’affectation spéciale du CIR est de 2.661.080 USD. La part des bénéficiaires est de 1.461.000 USD.
La première phase du projet consiste à renforcer les capacités des petits producteurs familiaux villageois du secteur dans le bassin élaeisicole du Mayumbe, dans la province du Kongo Central.
En 1960, rappelle-t-on, le Congo était le premier producteur mondial d'huile de palme, produisant en moyenne 270 000 tonnes d’huile de palme, tandis que ses exportations étaient évaluées à 167 000 tonnes, soit le 2ème exportateur mondial. Entre 1970 et 2000, sa production a chuté à 5 000 tonnes, avant de remonter en 2002 à 15 000 tonnes, puis à 50 000 tonnes en 2012. Actuellement, la production nationale reste inférieure à la demande locale.
Avec l'ACP

A gauche, des noix de palme  -  A dr, une plantation de palmiers nainsA gauche, des noix de palme  -  A dr, une plantation de palmiers nains

A gauche, des noix de palme - A dr, une plantation de palmiers nains

Commenter cet article