Reprise du trafic ferroviaire sur l’axe Kinshasa-Matadi

Publié le par Jean-Cornelis Nlandu-Tsasa

Le train Kinshasa-Matadi
Le train Kinshasa-Matadi

Kinshasa, 24/08 - Le train voyageur «Express» de la Société commerciale des transports et des ports (SCTP), ex ONATRA, a quitté la gare centrale de Kinshasa samedi à 7h 35 pour la ville portuaire de Matadi dans la province du Kongo Central avec près de cinquante voyageurs payants, après plus de dix ans d’interruption du trafic ferroviaire. Le retour dans la capitale est prévu pour dimanche 23 août 2015 à 14 heures.
Les prix des billets sont fixés pour la classe de luxe à 80 600 FC (soit 87 USD), 55 600 FC pour la première classe (soit 66 USD) et la deuxième à 14 850Fc (soit 16 USD), restauration y comprise pour toutes catégories. Chaque véhicule est climatisé et y est installé un téléviseur et un confort moderne pour voyager à l’aise. Dans un premier temps le train tracte 7 véhicules rénovés, pour une capacité d’accueil de 100 places, alors qu'il a une puissance pour tracter plus au moins 12 véhicules.
Le directeur général de la SCTP, Kimbembe Mazunga, qui a assisté au départ du train, a indiqué que les travaux de réhabilitation de ces véhicules et ceux des préparations de la voie ferrée ont été financés par les ressources propres de l’entreprise à la hauteur de 4 millions USD.
La SCTP, a-t-il dit, attend un accompagnement du gouvernement pour financer d’autres travaux programmés, avant d’ajouter que le lancement du train express marque le retour de l’exploitation du trafic ferroviaire à la SCTP, dont la fréquence est désormais d’une rotation par semaine, le train devant quitter la ville de Kinshasa chaque samedi pour retourner le dimanche.
Quant aux conditions de sécurité, M. Kimbembe a laissé entendre que plusieurs voyages d’essais techniques pour vérifier l’état de la voie ferrée ont été réalisés et que, dans un premier temps, le train express ne s’arrêtera que dans quelques gares sur les 42 que compte la voie Kinshasa-Matadi.
Il a indiqué que la vitesse installée est de 50 à 80 km, de sorte que le voyage peut durer entre 4 et 7 heures, avant de saluer l’expertise locale qui a réalisé les travaux de réhabilitation.

Commenter cet article