Guerre des frontières entre la RDC et le Rwanda

Publié le par Jean-Cornelis Nlandu-Tsasa

Le poste frontière RDC-Rwanda
Le poste frontière RDC-Rwanda

Goma, 02/09 - Le Gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku a déclaré lundi à Goma, dans la province du Nord-Kivu, que la récupération de près deux kilomètres de profondeur dans la partie rwandaise constitue la preuve que la RDC est en train de renaître après toutes les rebellions qui ont secoué la sous-région et qui ont poussé des personnes mal avisées de construire anarchiquement jusqu’à envahir la zone neutre.

« La population dont les habitations ont été démolies dans la zone neutre à la frontière entre la RDC et Rwanda doit comprendre que cette résultante est un travail scientifique abattu par des experts rwandais et congolais munis des appareils de dernier cri sur base des données vérifiées », a affirmé M. julien Paluku Kahongya.

Cette position de l’autorité provinciale a été exprimée, à l’issue d’une visite d’inspection de la partie où sont actuellement démolies les maisons érigées anarchiquement dans les six mètres et demi de l’espace compris entre la zone neutre séparant le Rwanda de la République démocratique du Congo dans les perspectives de la démarcation entre les deux pays au niveau de Goma.

La démolition des constructions anarchiquement construites dans la zone neutre est exécutée par des experts du gouvernement provincial du Nord-Kivu partant de la borne Numéro 8 vers le Nord et la petite barrière au quartier Birere considérée comme étant l’épicentre de la violation de la frontière entre le Rwanda et la RDC.

« Très prochainement nous allons descendre à la grande barrière où la première borne est située à l’intérieur du territoire rwandais », a annoncé le gouverneur Julien Paluku, ajoutant que les travaux de destruction ne concernent pas seulement la partie congolaise.

L’objectif est de reconstituer les 6,5 mètres voulus de part et d’autre de la frontière commune entre les deux pays. Après la reconstitution de la frontière terrestre, les efforts devront se focaliser sur la frontière liquide qui nécessite des moyens technologiques appropriés, estime-t-on des sources officielles.

Depuis bientôt une année, les experts rwandais et congolais ont multiplié des séances en vue de la démarcation de la frontière entre les deux pays, conformément à l’une des résolutions de l’Union africaine qui fixe à 2017 la fin de tout différend frontalier entre les pays africains.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article