La SCTP aujourd’hui en pleine croissance économique grâce à la relance de ses unités de production

Publié le par Jean-Cornelis Nlandu-Tsasa

L'ITB Kokolo réhabilité
L'ITB Kokolo réhabilité

Kinshasa, 10/09 - La Société commerciale des transports et des ports (SCTP) a réalisé 14 milliards FC de recettes au mois d’août 2015 contre 13 milliards au mois de juillet et 10 milliards au mois de juin de l’année en cours, a indiqué le président national de la délégation syndicale, Olivier Lino Metikuiza, au cours d’un entretien mercredi avec l’ACP.

M. Metikuiza a laissé entendre que la SCTP enregistre actuellement une croissance des recettes dues à la relance des unités de production par l’achat des engins neufs et la réparation du charroi existant. Selon lui, la SCTP pourra réaliser le double le mois prochain avec le retour sur le fleuve de l’ITB kokolo et du navire Gungu, dont les travaux de réhabilitation touchent à leur fin, sans oublier le trafic ferroviaire redevenu régulier.

Il a par ailleurs apprécié la politique managériale appliquée par le Directeur général, Jean Kimbembe Mazunga, laquelle met à contribution l’expertise locale au profit de l’entreprise pour son développement, coupant ainsi court à la rumeur faisant état d’un éventuel mouvement de grève du personnel, après l’achat des jeeps au profit des directeurs. M. Metikuiza a précisé que ces véhicules sont obtenus par chaque directeur qui en a souscrit un crédit, de la même façon que cela s’organise avec les médecins ou les professeurs d’université dans l’administration publique.

Il a noté, en outre que la paix sociale règne dans l’entreprise, soulignant que l’heure est à la relance des unités de production et c’est sur ce que s’attèle actuellement le comité de gestion, avant d’affirmer que les travaux amorcés produisent déjà de bons résultats.

S’agissant du contrat signé avec l’entreprise Afritec pour le bétonnage du port de Boma dans la province du Kongo Central, M. Metikuiza a indiqué que ce contrat est bénéfique pour la société car il permettra au port de Boma de désengorger celui de Matadi. Il a fait savoir que ces travaux sont financés par l’AFRITEC à hauteur de 18 millions USD pour une durée de 15 mois grâce à un contrat de gré à gré signé en présence du ban syndical. Il a noté à l’actif du comité en place le paiement régulier des salaires à la date convenue.

Le DG Kimbembe Mazunga - A dr, au lancement de la modernisation du Port de BomaLe DG Kimbembe Mazunga - A dr, au lancement de la modernisation du Port de Boma

Le DG Kimbembe Mazunga - A dr, au lancement de la modernisation du Port de Boma

Commenter cet article