Seuls 15 % de la population congolaise ont accès à l'électricité

Publié le par Jean-Cornelis Nlandu-Tsasa

Seuls 15 % de la population congolaise ont accès à l'électricité

Kinshasa, 13/09 - La mission économique et commerciale des hommes d’affaires belges de Wallonie Bruxelles, effectuée du 07 au 09 septembre 2015 à Kinshasa, a suscité des espoirs de nouveaux investissements wallons en RDC, particulièrement dans les secteurs de l’eau et de l’électricité, pour lesquelles le taux d’accès des populations congolaises n'est respectivement que de 26% et 15 % malgré tout le bruit que Kinshasa fait autour d'une modernité jusque là imaginaire.
A l’issue de cette mission conduite par le vice-président et ministre de l’Économie, de l’industrie, de l’innovation et du numérique du gouvernement wallon, Jean-Claude Marcourt, des responsables d’une cinquantaine d’entreprises de cette région belge se sont déclarés prêts à investir particulièrement dans le secteur de l’énergie en RDC, dans le souci de couvrir le grand déficit en électricité à travers le Congo, étant donné que le degré de développement d'un pays et tributaire de sa capacité à consommer l'énergie électrique.
Cette mission économique et commerciale s’est intéressée à ce secteur compte tenu du potentiel énergétique estimé à 100.000 MW dont 4.000 au seul site d’Inga, dans un pays où l’exploitation de cette importante potentialité multipliera par deux le taux d’accès des populations à l’eau et à l’électricité. La visite a permis au gouvernement d’être fixé sur les besoins de financements dans ces secteurs nécessitant une mobilisation de fonds évaluée à environ 8.5 milliards USD, soit 2.5 milliards USD pour l’eau potable et 6 milliards pour l’électricité.
Par ailleurs, d’autres investissements wallons en RDC ont été promis dans le cadre de cette mission, précisément dans le secteur de l’enseignement supérieur et universitaire et de la recherche scientifique.
Avec l'ACP

Commenter cet article