Bénin : Une semaine de deuil en mémoire de Mathieu Kérékou

Publié le par Jean-Cornelis Nlandu-Tsasa

Mathieu Kérékou
Mathieu Kérékou

Kinshasa/Bruxelles, 16/10 - Le Président Béninois Boni Yayi a décrété mercredi une semaine de deuil national en mémoire de l’ancien président Mathieu Kérékou décédé le même mercredi à l’âge de 82 ans dans sa région natale de Natitingou dans le nord-ouest du Bénin, a-t-on appris jeudi.

Mathieu Kérékou a dirigé le Bénin à deux reprises, de 1972 à 1990 et de 1996 à 2006. Il arrive au pouvoir la première fois par un putsch militaire le 26 octobre 1972 et impose deux ans plus tard le marxisme léninisme à son pays. En 1996, il revient au pouvoir par la voie des urnes, avant de se faire réélire en 2001 pour un 2ème mandat de cinq ans jusqu’en 2006.

Né le 2 septembre 1933, à Kouarfa dans la commune de Toukountouna dans l’Atacora (Nord-Ouest du Bénin), Mathieu Kérékou rejoint l’Ecole des enfants de troupe à 14 ans. Sa formation militaire le conduit au Mali et au Sénégal. Il étudie ensuite en France, d’abord à Fréjus (troupes de marine) puis à Saint-Maixent (sous-officier de l’armée de terre). En 1960, lors de l’indépendance, il est sous-lieutenant et, l’année suivante, aide de camp du président Hubert Maga. Il terminera sa carrière avec le grade de général. Ses pairs de l’armée le reconnaissent comme l’un des meilleurs officiers de sa génération alors que l'ensemble des Béninois saluent en lui un véritable artisan de l’unité nationale.

Père de plusieurs enfants, il laisse derrière lui deux anciens chefs d’Etat, à savoir les présidents Emile Derlin Zinsou et Nicéphore Soglo.

Commenter cet article