Congo-Brazzaville : Sassou Nguesso s’apprêterait à retirer son projet de référendum

Publié le par Jean-Cornelis Nlandu-Tsasa

Manifestation des Congolais
Manifestation des Congolais

Bruxelles, 22/10 - Selon plusieurs sources, le président Denis Sassou Ngouesso aurait finalement annoncé qu’il abandonnait son projet de référendum, prévu le 25 octobre, afin de faire sauter les deux verrous qui l’empêchent de se représenter en 2016 pour un 3ème mandat que lui interdit la Constitution actuelle.

Mais, aucune source indépendante n’a encore confirmé cette version jeudi matin. Selon les câbles reçus pourtant, le président congolais devait prendre la parole à la télévision congolaise, pour annoncé avoir renoncé au référendum en vue du changement de la constitution.

Dans l’entre-temps, le calme était revenu à Brazzaville le mercredi 21 octobre dans l'après-midi, après des affrontements entre forces de l'ordre et manifestants opposés au référendum de dimanche et le grand meeting tenu par l’opposition à Pointe-Noire, avec une affluence de plus de 100 000 personnes.

Selon le bilan fourni mardi par les autorités congolaises, quatre personnes ont été tuées dans les heurts, dont trois à Brazzaville et une à Pointe-Noire, à croire le ministre congolais de l’Intérieur, Raymond Mboulou, en plus de sept blessés admis dans les hôpitaux de Brazzaville, parmi eux trois éléments des forces de l’ordre qui ont été grièvement blessés, a-t-il ajouté.

Pour sa part, l’opposition qui dénonce comme un « coup d’État constitutionnel » le référendum de dimanche fait état d’un bilan beaucoup plus lourd. De l’avis du coordinateur du Front républicain pour le respect de l’ordre constitutionnel et l’alternance démocratique (Frocad), Paul-Marie Mpouélé, le bilan au mercredi 21 octobre s’élèverait à une vingtaine de morts.

Par ailleurs, dans les quartiers nord et dans le centre de la capitale, la vie avait repris son cours normal mercredi, même si ça et là on signalait des groupes de jeunes opposés aux forces de l’ordre venus dégager les barricades dressées la veille. Mardi pourtant, les commerces, les administrations et les écoles étaient restés tous fermés.

Ci-après le lien, dans son intégralité, du projet de constitution que Sassou s’apprêtait à soumettre au référendum : http://www.jeuneafrique.com/271698/politique/congo-voici-projet-de-constitution-sera-presente-referendum-25-octobre/

Brazzaville en ébullitionBrazzaville en ébullition

Brazzaville en ébullition

Commenter cet article