Le film sur le Dr Mukwege en tournée aux Etats-Unis

Publié le par Jean-Cornelis Nlandu-Tsasa

Le film sur le Dr Mukwege en tournée aux Etats-Unis

Bruxelles, 21/10 - Le film « L’Homme qui répare les femmes » consacré à l’œuvre du célèbre gynécologue congolais Denis Mukwege qui vient en aide aux femmes violées dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC) a entamé lundi sa tournée américaine à Washington, a annoncé la société de production « les Films de la passerelle ». A Kinshasa, le gouvernement congolais a décidé, lundi, de lever la décision d’interdiction du film, indique un communiqué du ministre de la Communication et des Médias, Lambert Mende Omalanga.

« Après sa présentation au Brésil et au Mexique où il a rencontré un vif succès, le film entame sa tournée américaine ce soir à Washington avant d’être présenté aux Nations Unies à New York ce 21 octobre », ont précisé « les Films de la passerelle » dans un communiqué.

Ce documentaire long métrage, réalisé par le cinéaste belge Thierry Michel et la journaliste Colette Braeckman, s’est déjà vu décerner sept prix internationaux. Il est encore programmé dans de nombreux festivals aux quatre coins du globe : Angleterre, Allemagne, Brésil, Canada, Colombie, Croatie, Espagne, France, Italie, Iran, Nigéria, Pays Bas, Norvège, Sénégal, Slovaquie, Tunisie, Pologne, Etats-Unis, Mexique…

Sous-titré « La Colère d’Hippocrate », « L’Homme qui répare les femmes » montre le combat du Dr. Mukwege dans son hôpital de Panzi, à Bukavu, chef-lieu de la province du Sud-Kivu. Dans cette institution qu’il a créée en 1999, le Dr Mukwege aide à se reconstruire physiquement et psychologiquement les femmes victimes de viols accompagnés de violences sauvages commis à grande échelle dans l’est de la RDC depuis près de vingt ans, d’abord pendant les deux premières guerres du Congo (1996-1997 et 1998-2003), puis au cours des différents conflits armés qui se succèdent ou se superposent dans cette région.

Avec Belga

Commenter cet article