Une statue de Franco Luambo Makiadi à la Place des artistes

Publié le par Jean-Cornelis Nlandu-Tsasa

Une statue de Franco Luambo Makiadi à la Place des artistes

Kinshasa, 14/10 - Le Premier ministre, Augustin Matata Ponyo Mapon, a procédé, lundi à la Place des Artistes au quartier Matonge, dans la commune de Kalamu, à l’occasion du 26ème anniversaire de la mort de l’artiste musicien Franco Luambo Makiadi, au dévoilement d’une statue érigée à sa mémoire par le gouvernement, en présence de plusieurs personnalités et des artistes musiciens.

A cette occasion, le ministre du Tourisme, Elvis Mutiri wa Bashara, a, au nom de son collègue de la Culture et arts, indiqué que « Luambo Makiadi était un artiste phénoménal, interpellateur, provocateur et humoriste ».

Par sa rumba, il a laissé la plus belle valeur artistique qui sublime l’identité du peuple congolais, a-t-il déclaré ajoutant que la rumba était aussi le point culminant de la symbiose des valeurs artistiques de la république.

Pour sa part, le président du conseil d’administration de la Société congolaise des droits d’auteur et des droits voisins (SOCODA), Kiamwangana Mateta, a décrit Luambo comme étant un artiste qui prenait tout son temps à composer, à arranger avant de chanter.

Me Liyolo Limbe, l’auteur de la statue a indiqué que celle-ci mesure 1,87 mètre de hauteur et 1,10 mètre de socle pour un poids de 400 kg. La réalisation de cette statue, construite en bronze, a duré trois mois, a-t-il précisé.

La cérémonie était précédée d’un culte d’action de grâce en l’église Saint Joseph de Matonge, au cours duquel l’abbé Koko a indiqué, dans son homélie, que Luambo incarnait plusieurs valeurs morales. Pour lui, ce peintre de la société congolaise était à la fois un éducateur, un instructeur, un correcteur et un chroniqueur sévère.

Pour sa part, le fils de Franco Luambo, Franck Emongo, a interprété certaines chansons de son père, dont « Mario », « Non » et « Tailleur ».

Né en juillet 1938 à Sona-Bata à 80 km à l’ouest de Kinshasa), dans la province du Kongo Central, l’auteur-compositeur Franco Luambo est surtout connu pour avoir été un des « maîtres » de la rumba congolaise. Il a fait partie du groupe OK Jazz, devenu ensuite TP OK Jazz. Décédé le 12 octobre 1989 aux Cliniques de l'Université catholique de Louvain en Belgique, il est considéré comme l’un des fondateurs de la musique congolaise contemporaine, avec à son actif un répertoire de plus de 350 œuvres.

Commenter cet article