BREVES/Mise en garde de l’Assemblée provinciale du Kongo Central à la SOPECO

Publié le par Jean-Cornelis Nlandu-Tsasa

Le siège de l’Assemblée provinciale du Kongo Central
Le siège de l’Assemblée provinciale du Kongo Central

Matadi, 15/11- Le président de l’Assemblée provinciale du Kongo Central, Léonard Nsimba Nzungila, a adressé une mise en garde sévère aux agents de la Société de péage du Congo (SOPECO) pour comportement outrageant envers son institution et ses dirigeants, lors d’un entretien qu’il a eu, vendredi dans son bureau de travail, avec une délégation de cette société conduite par son chef du personnel, M. Michel Luinda lu Bilongo.
Le président de l’Assemblée du Kongo Central a fait part à ses hôtes du comportement irresponsable et peu courtois qu’affichent certains agents de SOPECO envers les membres de son institution pendant leur passage à des différents points de péage sur la nationale n°1. Ces agents, explique-t-il, méconnaissent l’existence de l’Assemblée provinciale et de ses dirigeants qu’ils invectivent avec des propos orduriers, de nature à ternir l’image de cet organe délibérant.
M. Luinda, qui a reconnu les faits, a présenté, au nom de la SOPECO, des excuses à l’Assemblée provinciale à travers son président, qu’il a rassuré que de tels actes ne se reproduiront plus.

Sit-in des travailleurs de la RVA à Bukavu pour 14 mois d'arriérés

Bukavu, 15/11 - Les agents et cadres de la Régie des voies aériennes (RVA)/Bukavu ont observé un sit-in devant le bureau de cette entreprise située à La Botte en commune d’Ibanda, le 12 novembre, a-t-on constaté.
Selon la déléguée syndicale provinciale de la RVA Sud-Kivu, Mme Odette Mawazo Kahasha, les manifestants réclament le payement de quatorze mois d’arriérés de salaire depuis le mois de mars jusqu’à ces jours ainsi que la prise en charge totale par l’administration centrale de cette entreprise publique. Elle a insisté sur la prise en charge des retraités et des veuves, qui n’ont jamais bénéficié du décompte final et qui ne jouissent d'aucune rente.
Présent sur le lieu de la manifestation, le ministre des transports, Jacques Rukeba Rukabya, a demandé aux travailleurs de la RVA de regagner leur service avant de promettre de transmettre leurs doléances à qui de droit. Le vice-gouverneur et gouverneur intérimaire du Sud-Kivu, le Prof. Gabriel Kalonda Mbulu, compte réunir prochainement les représentants de travailleurs et ceux de l’employeur afin d'aider à décanter la situation.

Orange victime d'escroquerie

Bukavu, 15/11 - La maison de communication « Orange » procède depuis le 12 novembre à la récupération des minutes dont ont bénéficié ses clients du Sud-Kivu à travers un code frauduleux (*888*900#) la journée du mardi 10 novembre, a-t-on constaté. Des sources à Bukavu précisent que deux codes ont circulé via des messages, offrant entre 10 et 40 minutes à leur activation. Les clients « Orange », eux, croyaient à l'obtention d’un bonus.
La maison « Orange » a annulé toutes ces activations dès la découverte de la fraude, avant de procéder à partir du 11 novembre à la récupération de toutes les recharges selon les unités consommées. Cette situation inquiète les clients d’Orange » qui se plaignent d’être victimes d’un système de communication non sécurisée.
Le service clients d'Orange reconnaît avoir été victime d'escroquerie et promet une enquête. D’autres sources ajoutent que la cybercriminalité sur le code « Orange » s’est effectuée dans l’ensemble de la RD Congo mais que la province du Sud-Kivu a été la plus touchée par le nombre de bénéficiaires.

Une femme tue son mari par coup de bouteille

Kalemie, 15/11 - Un homme répondant au nom de Biamungu, âgé de trente-six sans, a été tué, dans la nuit de jeudi à vendredi, par son épouse, Mme Kika, qui lui a administré un violent coup de bouteille à la tête, lors d’une dispute conjugale à son domicile situé sur l’avenue Masudi, à la rive gauche de la rivière Lukuga à Kalemie. Biamungu a succombé sur place des suites d'une forte hémorragie interne.
La police a mis la main sur Mme Kika, qui a été transférée immédiatement au cachot de l’état-major de la police locale en face du Tribunal de Grand instance de Kalemie. Après le constat par un magistrat du parquet, le corps de l’infortuné a été transféré à la morgue de Kalemie.

La crue d’eau du fleuve Congo responsable de la hausse des prix des denrées alimentaires

Kisangani, 15/11 - La crue d’eau du fleuve Congo renforcée par celle de ses affluents en aval est à la base de la montée en flèche des prix des denrées alimentaires dans la ville de Kisangani, a-t-on constaté.
Les produits agricoles en provenance des territoires d’Opala, Isangi et Basoko par pirogue ou par baleinière font l’objet de hausse de prix. Plus de 60 % d’huile de palme consommée au chef–lieu de la province de la Tshopo sont produits dans le territoire d’Isangi.
Outre la hausse des prix constatée sur le marché de Kisangani, plus de 300 maisons de fortune sont submergées suite à des inondations provoquées par les eaux du fleuve Congo à Isangi. Les petits commerçants qui approvisionnent les habitants d’Isangi en produits manufacturés de première nécessité déplorent aussi les cas répétés de tracasseries à chaque barrière érigée par les éléments des FARDC tout le long du fleuve, selon des sources crédibles.

Démolition des maisons construites sur la voie publique à Bukavu

Bukavu, 15/11 - Des maisons construites anarchiquement le long de la route Pharmakina, dans la commune de Bagira, et d’autres dans la commune d’Ibanda, au Sud-Kivu, ont été démolies le 12 novembre sur ordre du gouverneur de la province, Marcelin Cishambo, sous la supervision du ministre des travaux publics, Lucien Kalenga Riziki, a-t-on constaté.
Selon le ministre Kalenga, ces maisons construites en matériaux durables et en planches, ont été démolies parce qu’elles étaient construites sur la voie publique ou se trouvaient dans la concession de l’Office national du Café (ONC)/Sud-Kivu. L'action a été encadrée par des éléments de la police nationale, tandis que les victimes en colère ont déclaré qu’elles ont été surprises par cette opération. Cette opération va s’étendre dans toute la ville de Bukavu pour décourager ceux qui ont tenté de spolier l’État.
Avec l'ACP

Le gouverneur Marcellin Cishambo

Le gouverneur Marcellin Cishambo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article