La RDC au 3ème tour des éliminatoires du Mondial en dépit du nul concédé devant le Burundi (2-2)

Publié le par Jean-Cornelis Nlandu-Tsasa

Les Léopards de la RDC
Les Léopards de la RDC

Kinshasa, 16/11 - L’équipe nationale A de football de la RDC, les Léopards, a accédé au 3ème tour des éliminatoires de la Coupe du monde FIFA (Fédération internationale de football association)-Russie 2018, zone Afrique, en dépit du nul concédé face à son homologue du Burundi, les Hirondelles, sur le score de 2-2, dimanche au stade des Martyrs de la Pentecôte, à Kinshasa, mais grâce à sa victoire à l’aller, en déplacement (1-2).

Les fauves congolais, dont le match marquait la réouverture du stade des Martyrs depuis sa fermeture pour travaux de réfection en décembre 2013, ont été obligés à partager les points par des Hirondelles burundais bien en place et faisant tourner le ballon à leur guise.

Ils se sont fait rejoindre à la marque pour la première fois par les visiteurs sur un auto-but de Dieumerci Mbokani (27ème) après l’entame de celle-ci par Jordan Nkololo (16ème). Les Léopards du sélectionneur Jean Florent Ibenge ont attendu longtemps pour trouver de nouveau la faille par Yannick Bolassie (77ème sur penalty) qui s’est lui-même fait justice sur une faute d’un défenseur des Hirondelles.

Les Burundais ne se sont pour autant avoué vaincus en réussissant finalement à rétablir encore l’équilibre à la marque par Abdoul Razak (84ème sur penalty).

Coup de tonnerre avec le Tchad qui s'offre l'Egypte

Coup de tonnerre dans le ciel africain avec l’Egypte qui a chuté face au Tchad (1-0), samedi à Ndjamena, lors du match aller. Les Pharaons partaient pourtant grandement favoris face à la 135ème nation mondiale au classement FIFA (Fédération internationale de football).

Mais les Sao ont pu s'appuyer sur le réalisme et l'efficacité de leur capitaine et buteur Ezéchiel Ndouassel (73ème), unique buteur de ce match. Pas mal pour une équipe qui avait encaissé un cinglant 5-1 contre ses mêmes Egyptiens, il y a quelques mois, lors des éliminatoires de la CAN 2017.

Le Congo croque l'Ethiopie

Le Congo a fait un grand pas vers la qualification pour le 3ème tour en battant l'Ethiopie (3-4), samedi à Addis-Abeba, lors du match aller des éliminatoires. Les Diables Rouges disposaient d'un effectif au quasi-complet, alignant Delvin Ndinga au milieu de terrain, derrière son redoutable duo offensif Koubemba-Bifouma.

Thievy Bifouma (43ème) et Fabrice Nguessi (63ème) ont répondu à l'ouverture du score de Getaneh Kebede (41ème) pour les Walyas, remettant les Congolais dans le sens de la marche avant que Ndinga (75ème) et Hardy Binguila (81ème) ne donnent un peu plus d'ampleur à la victoire des visiteurs. Les Congolais ont ensuite levé le pied et se sont laissé rejoindre par une équipe d'Ethiopie accrocheuse.

Coup sur coup, Dawit Fikadu (82ème) et Shimeles Bekele (90ème+1) ont réduit l'écart pour entretenir le suspense avant le match retour, le 17 novembre, à Brazzaville. Mais les Diables Rouges aborderont cette rencontre avec un sacré avantage, dû à la règle des buts à l'extérieur.

Le Swaziland tient tête au Nigeria

Superbe exploit pour le Swaziland! Le XI de ce petit pays d'Afrique australe, coincé entre l'Afrique du Sud et le Mozambique, a tenu en échec le grand Nigeria (0-0), lors du match aller du 2ème tour. Le Bouclier du Roi, 130ème nation au classement FIFA, a longtemps été acculé sur son propre but.

Les Swazis ont longtemps plié mais n'ont jamais rompu. Tant pis pour les Super Eagles qui, malgré Ahmed Musa (16ème), Moses Simon (20ème), Odion Ighalo (28ème), Ogenyi Onazi (58ème) ou Obafemi Martins (73ème) n'ont pas su trouver la faille. Les locaux ont tenté quelques contres mais n'ont jamais véritablement fait trembler les champions d'Afrique 2013. Match retour, le 17 novembre, à Port-Harcourt.

Le Mali coule au Botswana

Un but de Samba Sow a permis à un Mali bien pâle de limiter la casse face au Botswana (1-2), samedi. Présent à la CAN 2012 après un brillant parcours éliminatoire, le Botswana avait depuis un peu disparu de la scène continentale. Une victoire de prestige face au Burkina Faso (1-0) en septembre avait rappelé qu'il ne fallait pourtant pas prendre ces Zèbres à la légère. Les Aigles du Mali auraient peut-être mieux fait de prendre conseil auprès des Etalons avant d'aller s'empêtrer dans le piège de Gaborone.

Car, si les Aigles conservent encore un espoir de qualification pour le 3ème tour des éliminatoires de la Coupe du monde 2018, ils le doivent surtout à Samba Sow. Le milieu de terrain de Karabükspor (55ème) a en effet sorti le Mali d'une situation autrement plus compliquée en réduisant la marque.

Avant cela, les Botswanais ont su profiter des boulevards dans la défense malienne pour faire trébucher l'une des meilleures sélections du continent, du moins sur le papier. Car, samedi, les Aigles n'ont pas montré grand chose. Pire, ils ont laissé les Zèbres prendre le large par Tapiwa Gadibolae (14ème) et Joel Mogorosi (23ème). Le match retour, le 17 novembre, au stade du 26 Mars à Bamako, s'annonce compliqué.

Le Gabon sort le Mozambique aux tirs au but

Le Gabon a dû batailler face au Mozambique (0-1, 1-0, 4-3 tirs au but) pour valider son billet pour le 3ème tour. Il n'aura fallu que deux minutes au Gabon pour effacer sa mauvaise performance du match aller. Deux minutes et un but de Malick Evouna pour revenir à hauteur du Mozambique, vainqueur lors du match aller (1-0).

Malheureusement, même le retour de Pierre-Emerick Aubameyang et Mario Lemina, absents à Maputo, n'ont pas permis aux Panthères de se remettre complètement dans le sens de la marche. Pire, les hommes de Jorge Costa ont bien failli voir tous leurs efforts annihilés sur un contre rondement mené par les Mambas: la défense gabonaise était battue, mais le poteau a sauvé les Panthères de la catastrophe. Les carences des fauves gabonais ont sauté aux yeux. L'envie évidente ne compense pas le manque d'agressivité et le Gabon peut remercier sa bonne étoile. Même si la louche astucieuse de Frédéric Bulot (103ème) et le but refusé à Evouna (119ème) auraient pu changer la donne.

Heureusement, Ovono était là: trois arrêts pour l'ancien Manceau et voilà l'ancien mal-aimé transformé en héros. Car la décision s'est faite lors de la terrible et injuste loterie des tirs au but. Il fallait bien un vainqueur, la chance a choisi le Gabon.

Slimani sauve l'Algérie face à la Tanzanie

Un doublé d'Islam Slimani a permis à l'Algérie d'arracher le nul en Tanzanie (2-2), samedi à Dar es-Salaam. Le buteur du Sporting s'est en effet fendu d'un doublé en trois minutes (72ème, 75ème) pour sortir l'Algérie d'un piège, samedi en Tanzanie (2-2.

Les Kilimanjaro Stars ont en effet su profiter au mieux des errements d'une Khada bien à la peine. Et les buts d’Elias Maguri (43ème) et Mbwana Aly Samatta (55ème) ont mis en évidence la fébrilité algérienne. Les absences des joueurs tels que Yacine Brahimi, Sofiane Feghouli, Ryad Boudebouz, Djamel Mesbah ou Hillel Soudani n'excusent pas tout: l'Algérie a tout simplement été absente. Match retour le 17 novembre au stade Mustapha Tchaker de Blida. Mais, face à la 135ème nation mondiale au classement FIFA, rien n'est moins sûr, surtout avec une Khadra à ce niveau.

Tous les résultats enregistrés le week-end :

Vendredi 1311.2015 : Madagascar-Sénégal 2-2, Libye-Rwanda 1-0, Comores-Ghana 0-0, Angola-Afrique du Sud 1-3, Libéria-Côte d'Ivoire 0-1, Niger-Cameroun 0-3, Kenya-Cap Vert 1-0, Mauritanie-Tunisie 1-2, Swaziland-Nigeria 0-0 ; samedi 14.11 : Tchad-Egypte 1-0, Ethiopie-Congo 3-4, Botswana -Mali 2-1, Tanzanie-Algérie 2-2, Gabon-Mozambique 1-0 tirs au but 4-3 ; dimanche 15.11 : RD Congo-Burundi 2-2, Zambie-Soudan 2-0, Guinée Equatoriale-Maroc 1-0, Ouganda-Togo 3-0.

Le calendrier des matches retour du 2ème tour encore à jouer se présente de la manière suivante :

Le mardi 17 novembre 2015 : Cameroun-Niger à Yaoundé, Congo-Ethiopie à Brazzaville, Ghana-Comores à Accra, Rwanda-Libye à Kigali, Nigeria-Swaziland à Port Harcourt, Côte d'Ivoire-Liberia à Bouake, Tunisie-Mauritanie à Tunis, Burkina Faso-Bénin à Ouagadougou, Cap Vert-Kenya à Praïa, Egypte-Tchad au Caire, Sénégal-Madagascar à Dakar, Mali-Botswana à Bamako, Afrique du Sud-Angola à Durban, Algérie-Tanzanie à Blida.

Avec l’ACP

Commenter cet article