Mazembe représentera l'Afrique à la Coupe du monde des clubs au Japon

Publié le par Jean-Cornelis Nlandu-Tsasa

Le TP Mazembe de Lubumbashi
Le TP Mazembe de Lubumbashi

Kinshasa, 10/11 – Le TP Mazembe vainqueur de la 19ème Ligue des champions de la CAF (Confédération africaine de football), dimanche au stade de la commune de Kamalondo à Lubumbashi, représentera l'Afrique lors de la Coupe du monde des clubs de la FIFA (Fédération internationale de football association) 2015, en décembre prochain au Japon.

Vainqueurs 2-0 à domicile, les Corbeaux s'imposent 4-1, sur l'ensemble des deux manches de la finale, face à l'US Médina d’Alger, totalise le site fifa.com.

À l'heure d'aborder le périlleux déplacement dans la capitale cuprifère, l'entraîneur de l'USM Alger, Miloud Hamdi, était conscient qu'il faudrait un petit miracle pour que son équipe offre une deuxième victoire consécutive à l'Algérie, un an après le triomphe de l'Entente Sportive Sétifienne face à un autre club de la RDC, l’AS Vita Club (2-2 à Kinshasa, 1-1 à Sétif). Le TP Mazembe n'avait plus perdu à domicile en Ligue des champions depuis 2009.

Au pied du mur, le technicien algérien a choisi d'opérer six changements dans l'espoir de provoquer un électrochoc. Ismael Mansouri a donc été titularisé dans le but en lieu et place de Mohamed Zemmamouche, douleur au coude trois jours avant le voyage. Dans un premier temps, le pari a semblé payant mais en dépit d'une certaine domination, l'USMA n'a que rarement sollicité le gardien Robert Kidiaba, vainqueur de sa troisième Ligue des champions.

La seconde période a débuté sur le même rythme, les Algériens dominant sans trouver la faille. La rencontre a finalement basculé sur un remplacement initié par l’entraîneur Patrice Carteron du TP Mazembe. Entré à la pause, en remplacement de Solomon Asante, Roger Claver Assalé a semé la panique dans la défense adverse au point d’obtenir un penalty, transformé par Mbwana Ali Samatta (74ème) qui a pris Mansouri à contre-pied. Ce but a brisé les derniers espoirs algériens. Assalé (89ème) a lui-même doublé la mise, en concluant un contre éclair initié par Samatta.

Mazembe, nouveau club 5 étoiles après le Zamalek

Le TP Mazembe a acquis le droit de broder une 5ème étoile sur son maillot noir et blanc après son sacre en dominant l’US Médina d’Alger par 2-0 (2-1 à l’aller).

Certes, indique le site tpmazembe.com, il doit encore lever les yeux pour admirer les 8 étoiles qu’arbore Al Ahly d’Egypte. En revanche, au pays des Pharaons, sa 5ème étoile le place désormais à égalité avec l’autre grand club cairote qu’est le Zamalek SC qui en compte également 5.

Toutefois, les Chevaliers blancs du Zamalek ont remporté leur dernier trophée il y a treize ans (2002), ce qui les place un peu en retrait des Corbeaux lushois sur le plan de la «modernité», poursuit le même site. Par contre, la domination d’Al Ahly est incontestable et plus récente si l’on retient que six de leurs huit étoiles ont été glanées au 21ème siècle (2001, 2005, 2006, 2008, 2012 et 2013).

Toujours est-il que le club congolais vient de démontrer qu’il est bien le porte-drapeau de tout le football d’Afrique noire, loin devant la formation guinéenne de Hafia de Conakry (3 étoiles en 1972, 1975 et 1977) ou l’équipe camerounaise de Canon Sportif de Yaoundé (3 succès également en 1971, 1978 et 1980).

Des scènes de liesse jusqu’à Kananga

Des scènes de liesse ont accueilli à Kananga, au Kasaï Central, la victoire (2-0) de TP Mazembe devant l’US Medina d’Alger, dimanche. Le chef-lieu du Kasaï Central a aussi explosé à deux reprises pour saluer les buts de Samatha et Roger Asale, qui ont sonné le coup de glas aux visiteurs.

Les amoureux du ballon rond qui ont pris d’assaut les cinés vidéo, les dancing-clubs voire les maisons d’habitation pour y suivre la retransmission en direct de cette rencontre sportive ont sillonné, à la fin du match, certaines artères de cette ville pour saluer le 5ème sacre des Corbeaux de Lubumbashi sur l’échiquier africain. Des avenues telles que Guillaume Lubaya, des Cadets, Kambala, de la Révolution et le boulevard Lumumba ont rivalisé d’ardeur dans cet exercice.

Un conducteur de moto-taxi, tenant à tout prix à ne pas rater les détails de cette joute, s’est même renversé, dans sa folle vitesse avec son engin, dans un puits à la hauteur du pont de Muanza-Ngoma, à quelques 40 km de Kananga, au quartier périurbain de Mpemba. L’infortuné, qui s’en est tiré avec des blessures graves, a été admis dans un centre de santé.

Avec l’ACP

Commenter cet article