MOISE : JE LE CONNAIS Témoignage d'un ancien professeur de Moïse Katumbi

Publié le par Jean-Cornelis Nlandu-Tsasa

Moïse KATUMBI, ancien gouverneur du Katanga
Moïse KATUMBI, ancien gouverneur du Katanga

Je connais Monsieur Moïse KATUMBI CHAPWE et je souhaite, ce jour, porter mon témoignage et demander à tous ceux qui le connaissent également d’en faire autant. Lorsqu´un enfant du pays devient une personnalité bienveillante pour la Nation, la gratitude demande que les bienfaits réalisés par cet enfant soient relatés au plus grand nombre.

En ce qui me concerne, j’ai été professeur de Moïse à l’Institut Kyangalele de Kapolowe/Mission, dans l'ex-Province du Katanga, de septembre 1979 à mars 1982. Il était en ce moment-là en première puis deuxième années du cycle d’orientation.

Kapolowe/Mission est une mission catholique située au bord du lac Kyangalele, à une dizaine de kilomètres de Likasi. A part le village des pécheurs, il y avait un hôpital pour lépreux et l’insititut Kyangalele, un collège catholique de grande réputation où ont été formées bon nombre de grandes personnalités de la province du Katanga, dont Évariste KIMBA, ancien Premier ministre, UMBA KYAMITALA le mythique P.D.G de la Gécamines et Mgr SONGA-SONGA, archevêque de Lubumbashi, pour ne citer que les noms les plus illustres.

Cette tradition de la formation d'élites que véhiculait l'institut a conduit la plupart des familles fortunées de la province à y envoyer leur progéniture. C'est aussi le cas de M. KATEBE KATOTO, qui avait envoyé son jeune frère Moïse ainsi que ses deux filles jumelles, KAPIA et MPUNDU, à l'institut Kyangalele de Kapolowe, qui disposait d'un internat. Il leur rendait visite les week-ends et en profitait, grâce à sa magnanimité, pour approvisionner gracieusement l’internat en vivres.

L'une des visites de M. KATEBE KATOTO à l'Institut a coïncidé avec ma première affectation comme professeur d’Anglais dans cet institut, après mes études universitaires au Campus de Lubumbashi, en 1979. Parmi mes élèves, il y avait le jeune Moïse, à qui j'ai enseigné l’Anglais, l’Éducation civique et l’Éducation physique.

Un élève normal, mais travailleur et déterminé

Compte tenu de mon passé d'ancien footballeur et capitaine de l’équipe de la Faculté des lettres ainsi que des Kassapards, évoluant en Division II du championnat de football de Lubumbashi, j’ai également été le premier entraîneur de football du jeune Moïse à l'internat de l’Institut Kyangalele.

Moïse était un élève normal, très travailleur et déterminé. On retrouvait ces mêmes qualités chez lui aussi bien lors des cours d’Éducation physique ainsi que des entraînements de football, où sa technique n'était pas hors normes mais sa volonté et son grand amour pour ce sport faisait de lui un titulaire indiscutable au poste de latéral droit.

Pour l'avoir ainsi étroitement fréquenté, je peux témoigner que l'homme est de nature altruiste et sait être généreux envers les plus démunis. Il est affable, aime rire, souvent provocateur mais jamais arrogant. L'humilité était déjà une grande qualité chez le jeune Moïse, qui vivait à l’internat sans se faire remarquer, sans faire étalage d'une certaine aisance qui pouvait être dictée par son rang familial.

C’est ce Moïse que j’ai eu le privilège de connaître. Sa trajectoire ne me surprend donc pas. Qu'il soit devenu aujourd’hui, comme son frère KATEBE KATOTO, un grand dirigeant de football me parait naturel et en droite ligne de ses dispositions alors enfant. Ce n’est pas non plus un hasard qu’il soit devenu un grand homme d’affaires. Charismatique depuis son enfance, Il est aujourd'hui un leader politique efficace et très apprécié. Cela ne m’étonne pas outre-mesure : sa volonté de réussir, son altruisme et son sens de la justice le prédestinaient à œuvrer pour la communauté.

Ce Moïse est Lushois, un Katangais, un Congolais. Il a été formé par son pays, la République démocratique du Congo, un pays dont il est un digne fils. Je demande à tous ceux qui le connaissent ou qui l'ont côtoyé à un moment de leur vie, de porter, comme moi, leur témoignage.

INWEN LANGAN-MUNGIAN Raymond-Camille
Ancien professeur à l'Institut Kyangalele de Kapolowe
e-mail : rcinwen@yahoo.fr

Raymond-Camille INWEN, ancien professeur de Moïse

Raymond-Camille INWEN, ancien professeur de Moïse

Deux facettes de Moïse Katumbi: à gauche, homme politique. A droite, dirigeant du TP MazembeDeux facettes de Moïse Katumbi: à gauche, homme politique. A droite, dirigeant du TP Mazembe

Deux facettes de Moïse Katumbi: à gauche, homme politique. A droite, dirigeant du TP Mazembe

Commenter cet article

OPAY 25/12/2015 19:01

Merci maitre CAILLOUX de ton témoignage. Pour moi, KATUMBI peut devenir président de la RDCONGO s'il pose san candidture en 2016 et s'il est élu. J'espère et je crois qu'il sera un président capble, compétent, pour dévélopper le pays. N'en déplise à ceux qui mettent sa nationalité en doute. La constitution de 2006 est claire sur ce sujet !!! Qu'on se le dise!!!