TP Mazembe : Duel au couteau entre Kidiaba et Carteron

Publié le par Jean-Cornelis Nlandu-Tsasa

Le gardien Kidiaba Muteba, célèbre pour sa danse sur le gazon
Le gardien Kidiaba Muteba, célèbre pour sa danse sur le gazon

Kinshasa, 16/12 - Le torchon brûle entre Robert Kidiaba Muteba, le gardien du TP Mazembe, et son entraîneur Patrice Carteron, après la lourde défaite subie par l’équipe face au champion du Japon, Sanfrecce Hiroshima (0-3), lors de la 2ème journée de la 12ème Coupe du monde des clubs de la FIFA (Fédération internationale de football association), dimanche au stade Nagai d’Osaka, au Japon.

La tension a été assez vive dans les vestiaires à l’issue de la partie, indique starfrica.com. Le technicien français qui a opté pour la titularisation du gardien ivoirien Sylvain Gbohouo a expliqué le manque d’engagement de l’ex-gardien des Léopards au cours des dernières séances d’entraînement. Cela n’a pas été du tout du goût de Kidiaba : « Je crois que je mérite du respect. Au moins, il aurait pu me préparer à ça et m’expliquer que je n’allais pas jouer. Il aurait pu me prévenir dans ma chambre d’hôtel.

S’il dit que je n’étais pas assez engagé à l’entraînement, c’est faux. Il a menti. Je me sens en forme», a expliqué Kidiaba. L’ambiance n’est pas sereine avant le match de la 5ème place qui doit opposer le TP Mazembe au CF America du Mexique, ce mercredi au stade Nagai, à Osaka.

Mazembe joue juste pour l’honneur ce mercredi

Le TP Mazembe de la RDC devait juste jouer pour l’honneur contre CF America, ce mercredi au stade Nagai, à Osaka, en match pour la 5ème place de la 12ème Coupe du monde des clubs de football, Japon 2015.

Eliminé dès l’entrée, dimanche, dans la même enceinte sportive, par Sanfrecce Hiroshima (0-3), le champion d’Afrique se retrouvera face à d’autres déçus de la compétition, les champions de la CONCACAF (Confédération de football de l’Amérique du Nord, du Centre et des Caraïbes), les Mexicains du CF America, écartés, de leur côté, par Guangzhou Evergrande de Chine, champion de la Confédération asiatique (1-2).

Joël Kimwaki Mpela, le capitaine du club congolais s’est montré sage et lucide sur fifa.com : « Cela arrive. Perdre, c’est la loi du jeu. On n’a pas fait assez attention. Pourtant avant le match, l’entraîneur avait insisté sur deux choses : la concentration et l’attention. Mais nous avons manqué les deux ». Un constat dur à accepter pour Kimwaki, rescapé de l’équipe entrée dans la légende en atteignant la finale de l’édition 2010.

Avec l’ACP

Commenter cet article