2016 : Année de tous les dangers, selon les observateurs

Publié le par Jean-Cornelis Nlandu-Tsasa

Jean-Cornelis Nlandu
Jean-Cornelis Nlandu

Il fait tard pour un premier jour de l'année. Et le soir tombé, on se rappelle, dans cette effervescence des multiples vœux à envoyer et d'autres à recevoir, que finalement la vie est demeurée la même. Malgré toutes les prières envoyée au Père, on a faim, on a soif, on veut injurier celui-là, aimer (ou baratiner) l'autre ... Bref, malgré l'année nouvelle, l'homme est resté homme. Dommage.

Mais ça n'arrive pas qu'aux autres. Moi également la nuit tombée, je me suis rendu compte que je suis encore journaliste. Eh oui. Ainsi, je dois reprendre mon train-train quotidien. Je vous invite déjà à lire demain - il ne faut surtout le rater sous aucun prétexte - mon analyse sur l'année 2016, en RDC, en Afrique, en Europe, aux États-Unis et dans le monde.

En RDC où Joseph Kabila arrive en fin mandat, en Europe où certaines élections intriguent et au Moyen-Orient où, selon des analyses, la 3ème Guerre mondiale a peut-être déjà commencé.

A demain. Mais tout de même Vive l'Année 2016, avec tous nos vœux de Bonheur et de Longévité à tous nos fidèles lecteurs.

Jean-Cornelis Nlandu

Commenter cet article