Décès à Kinshasa de la chanteuse religieuse Marie Misamu

Publié le par Jean-Cornelis Nlandu-Tsasa

La chanteuse Marie Misamu, décédée samedi
La chanteuse Marie Misamu, décédée samedi

Bruxelles, 17/01 - La chanteuse Marie Misamu, spécialisée dans la musique religieuse, est décédée à Kinshasa ce samedi 16 janvier à 22 heures dans un hôpital du Quartier 7 dans la commune de N'Djili où elle avait été acheminée d'urgence après avoir été victime d'une crise cardiaque, annonce-t-on de sources concordantes.

Sa dépouille est encore gardée dans cette formation médicale avant d'être transférée, lundi, à la morgue de la Clinique Ngaliema. Marie Misamu, qui résidait à Binza Ma Campagne, avait effectué une visite chez ses parents lorsqu'elle a fait un malaise.

Selon des témoignages, la défunte avait été très marquée par le décès de son frère cadet, suivi il y a moins de trois mois de celui de son frère aîné. Sa santé avait décliné depuis, précise-t-on.
Marie Misamu, qui fut révélée par un autre chanteur, Debaba El Shabab du clan Langa Langa, lui aussi reconverti dans la musique religieuse, a été bien connue des mélomanes congolais grâce à son rythme quelque peu saccadé et son incroyable énergie sur scène.

L'on dit d'elle qu'elle a fait preuve durant sa carrière d'une grande abnégation et de l'amour de son métier. Par ailleurs, on estime que ses origines modestes ont sans doute forgé en elle l'esprit d'une vraie battante, qui l'a hissée au sommet de la gloire. Elle est auteure d'une vaste discographie de chansons religieuses.

Une vidéo des débuts de Marie Misamu

Commenter cet article