La Belgique pour le dialogue national en RDC et contre la révision de la Constitution

Publié le par Jean-Cornelis Nlandu-Tsasa

Le consul général de Belgique à Lubumbashi
Le consul général de Belgique à Lubumbashi

Lubumbashi, 18/01 - Le royaume de Belgique soutient l’organisation du dialogue national en RDC et souhaite que ce forum soit de courte durée et axé essentiellement sur les matières nécessaires en rapport avec les élections.

Le consul général de Belgique à Lubumbashi, Stéphane Dopagne, a fixé l’opinion sur la position de son pays face à cette question, dans une interview accordée vendredi à Radio Okapi à Lubumbashi, en indiquant que le dialogue national est une occasion pour la classe politique congolaise de baliser le terrain pour une meilleure organisation des élections. Il a ainsi émis le vœux de voir toutes les parties prenantes dans l’organisation des élections y prendre part.

Répondant à une question, le diplomate belge a rejeté toute idée de la révision de la Constitution au cours du dialogue national, estimant que cette prérogative relève de la compétence du peuple congolais, qui s’exprime par le référendum.

Au sujet de l’état de la sécurité des personnes et de leurs biens dans l’ex province du Katanga, Stéphane Dopagne, en poste à Lubumbashi depuis plus de trois ans, a noté une nette amélioration de la situation, après des attaques à répétition des mouvements insurrectionnels des Mai Mai qui avaient fait une incursion à Lubumbashi en mars 2013 et les conflits communautaires signalés dans partie Nord de la province.

Quant à son appréciation sur le découpage territorial de certaines provinces de la RDC et la nomination des commissaires spéciaux chargés d’administrer les nouvelles provinces, il a estimé
qu’il est tôt d’évaluer les résultats de cette nouvelle expérience.

Avec l'ACP

Commenter cet article