Patrice Carteron viré du TP Mazembe

Publié le par Jean-Cornelis Nlandu-Tsasa

L’entraîneur Patrice Carteron
L’entraîneur Patrice Carteron

Kinshasa, 10/01 - Le TP Mazembe de la RDC n’a pas renouvelé le contrat qui le liait à l’entraîneur Patrice Carteron, depuis juin 2014. Le club lushois, qui a pris cette décision, jeudi 7 janvier, après une longue réflexion, a de ce fait mis fin à une collaboration couronnée par un titre en Ligue des champions de la CAF (Confédération africaine de football), une finale de la Coupe de la Confédération et deux titres au championnat de la Ligue nationale de football (LINAFOOT).
Le technicien français a eu à entraîner, avant le TP Mazembe, l’équipe nationale du Mali, les Aigles, à la tête desquels il avait passé dix mois en remplacement de son compatriote Alain Giresse. Comme joueur, il a défendu les couleurs de Saint-Brieuc, Laval, Rennes, Lyon, Saint-Étienne, Sunderland et Cannes, alors que comme entraîneur, il a exercé à Cannes et à Dijon, avant d’atterrir au Mali qu’il avait conduit à la 3ème place de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) Afrique du Sud 2012.
Selon le site du club, «Patrice Carteron ne pouvait échapper à cette règle de ‘’fin de cycle’’ et en homme lucide, il s’était préparé à ce dénouement. ‘’C’est la vie’’, dira-t-il sans doute, un brin fataliste. Au lendemain d’un Mondial japonais qu’il reconnaissait mal géré pour parachever son œuvre, l’entraîneur des Corbeaux, se basant sur les accords contractuels, avait annoncé la fin de sa mission. Et non pas ‘’sa démission’’ comme certains avaient bien voulu interpréter ses dires.»
Et tpmazembe.com d’ajouter : «La séparation entre le coach français et le président Moïse Katumbi Chapwe s’est effectuée sans heurt, dignement, en hommes responsables. Entre gentlemen qui nourrissent un estime réciproque. Mais qui se résignent à divorcer sans trop de griefs sur le fond mais avec une part d’inéluctable dans la forme».
Patrice Carteron avait succédé à Lamine Ndiaye qui avait offert un titre de la Ligue des champions à l’équipe en 2010 avant celui remporté avec Garzitto en 2009.

Commenter cet article