Plus de 12 700 passagers transportés en 7 mois par le train-express de la SCTP

Publié le par Jean-Cornelis Nlandu-Tsasa

Kimbembe Mazunga dans le confort du Train-Express
Kimbembe Mazunga dans le confort du Train-Express

Kinshasa, 14/03 - Le train train-express de la Société commerciale des transports et ports (SCTP), qui n'effectue qu'une seule rotation par semaine sur la ligne Kinshasa-Matadi, a transporté plus de 12 700 passagers en sept mois.

Le Directeur général de cette entreprise publique, Jean Kimbembe Mazunga, l’a indiqué samedi, soulignant qu’ il entendais, dans les jours à venir, non seulement ajouter une nouvelle rotation,
mais surtout redonner la confiance à la population qui emprunte ce moyen de locomotion pour
atteindre la ville portuaire de Matadi ou gagner Kinshasa. «On pourra d’ici là organiser une deuxième rotation de ce train express. Ce sera peut-être le mercredi pour l'aller et le retour jeudi. Et puis il y a samedi-dimanche », a assuré le Dg de la SCTP sans autre précision.

Ce samedi (12 mars), le train express de la SCTP a quitté la gare centrale de Kinshasa avec un plein de passagers. Dans la première classe, les voyageurs étaient enthousiasmés et se réjouissaient du confort. De même dans la seconde classe, un passager a affirmé trouver ce moyen de transport plus sécurisant que le bus. « Je n’aime pas le bus, c’est vraiment l’embouteillage là-bas. Pas de sécurité, mais ici j’ai la sécurité ».

Le train express dispose d’un restaurant pour les passagers. On y sert de la nourriture et de la bière à des prix abordables. Avec l'ACP

Le train-express sur l'une des gares entre Kinshasa et Matadi

Le train-express sur l'une des gares entre Kinshasa et Matadi

Commenter cet article

Liviot 24/08/2016 14:43

Nous encourageons beaucoup le DG Jean Kimbembe Mazunga parce qu'il a réussi là où ses prédécesseurs ont échoué. Il a fallu beaucoup de courage et de volonté de sa part pour faire renaître l'espoir au CFMK ainsi qu'aux voyageurs de ce réseau de chemin de fer qui était abandonné pendant plus d'une quinzaine d'années.

Ajouter une rotation sera bien accueilli tant par les voyageurs que part tous les habitants et commerçants qui sont le long du chemin de fer.


Nous suggérons au DG de :
- Penser à la reprise du train bleu pour faciliter la tâche aux petits commerçants dont les activité dépendant du chemin de fer;
- Penser aussi à la reprise du trafic de la vedette sur le fleuve (Matadi-Boma-Banana).
- Réhabiliter aussi toutes les gares qui sont laissées dans un état de dégradation avancée.

Sans chemin de fer le Congo ne vaut un penny », disait Henry Morton Stanley.