Dialogue : Blocage dans tous les camps et quasi unanimité contre Edem Kodjo

Publié le par Jean-Cornelis Nlandu-Tsasa

La classe politique congolaise, versatile à souhait
La classe politique congolaise, versatile à souhait

Bruxelles 24/05 - On savait que le parti d'Etienne Tshisekedi était le spécialiste national en matière de blocage. Mais aujourd'hui, avec le caractère versatile des politiciens congolais, c'est de toutes les directions que vient le blocage. Et le pauvre Edem Kodjo n'est plus que le dindon de la farce, ne sachant plus où donner de la tête.

A en croire la presse congolaise, si Etienne Tshisekedi garde encore la fameuse liste de l’opposition dans ses tiroirs de Bruxelles, à Kinshasa, Kodjo a bel et bien reçu les listes de la Société civile et de la Majorité. Mais des listes piégées à la hauteur de la perfidie du politicien congolais.

Toutefois, selon un porte-parole de l'UDPS, la liste magique d'Etienne Tshisekedi est prête depuis la semaine dernière, mais elle ne peut être communiquée au facilitateur Edem Kodjo que si des garanties de transparence, d’indépendance, d’efficacité ainsi que de bonne fin de ce forum, sont données à son parti, en amont. Ce qui embarrasse le Togolais au plus haut point.

Mais les initiatives de blocage ou de verrouillage ne proviennent pas que de l’UDPS. Au cours de son dernier point de presse, vendredi 20 mai, le facilitateur du Dialogue a déclaré ne pas apprécier l’initiative de la Majorité présidentielle d'obtenir de la Cour constitutionnelle la prolongation du mandat des animateurs actuels des institutions du pays.

Et ce n'est pas tout. Une liste des 10 délégués de la société civile au comité préparatoire a été officiellement publiée par Edem Kodjo le 20 mai 2016. Après l’annonce, un véritable lever de boucliers s'en est suivi. Dans une déclaration rendue publique lundi, sa porte -parole Kathy Kalanga juge non consensuelle ladite liste, qui comporte par ailleurs le nom d'une députée MSR/MP en la personne de Juliette Mughole, actrice politique, sans oublier celui d’un membre de la Lucha, Dirk Shaka, alors que celui-ci a décliné l’offre pour n’avoir pas été consulté par le facilitateur.

Un sit-in annoncé pour obtenir un départ rapide d'Edem Kodjo

Mais les critiques les plus acerbes sont venues de la Nouvelle Classe politique et sociale (NCPS), une plateforme de l’opposition favorable au dialogue. Son porte-parole, Steve Mbikayi s'en est allé avec tous les noms d'oiseux pour qualifier Edem Kodjo, allant jusqu'à appeler à un sit-in de toute l’opposition pro-dialogue devant son bureau pour exiger son départ le plus rapidement possible.

Au cours d’un point de presse animé mardi 23 mai 2016 au siège de son parti, le président du PT a rappelé que l’ancien Premier ministre togolais, autrefois facilitateur de la crise burundaise, avait été chassé de Bujumbura pour ses positions proches du pouvoir de Kurunziza. "Nous allons aussi le renvoyer suite à ses prises de position où il prouve son faible pour l’UDPS, qui porte à croire que le facilitateur se soumettra au diktat de ce parti pendant le dialogue", martèle Mbikayi qui conclut : "Il a cessé d’être facilitateur. Dorénavant nous l’appellerons complicateur Kodjo".

Dans cette déclaration politique d’une rare virulence, Mbikayi, qui donne à Edem Kodjo un ultimatum jusqu'au lundi 30 mai 2016 pour faire ses valises et quitter Kinshasa , estime que le diplomate togolais "se croit à la fois facilitateur, médiateur, modérateur du dialogue et même pouvoir organisateur".

Pour lui, M. Kodjo est venu en RDC pour dire aux Congolais qui, dans la classe politique, est plus beau, plus grand et plus fort". Et d'ajouter : « M. Edem Kodjo a été présenté comme faisant partie de la Commission des sages de l’Union Africaine. Mais depuis son arrivée à Kinshasa, c’est en vain que nous avons cherché la sagesse dans sa façon de conduire les choses".

Au finish, le Togolais en aura vu de toutes les couleurs avec la classe politique congolaise, comme d'ailleurs les nombreux facilitateurs qui l'ont précédé depuis 1990.

----------------------------------------------------------------------------------------Le Signal du Continent est une réalisation de l'asbl Info Europe Afrique. Il existe depuis 2007, avec 3 collaborateurs et un correspondant en Afrique. Parmi les premiers blogs du genre sur la RDC, il est devenu le livre de chevet de plusieurs lecteurs. Pour appuyer cette initiative totalement bénévole, nous avons besoin de soutien financier de minimum 5 euro ou équivalent, qui peut être versé sur le compte de l'asbl BE66 7506 4181 8143 EUR avec mention "Le Signal", selon le principe du crowdfunding. Vous pouvez aussi nous contacter via le blog.

Commenter cet article