Il y a 33 ans, le président Mobutu inaugurait le Pont Maréchal à Matadi

Publié le par Jean-Cornelis Nlandu-Tsasa

Le Pont Maréchal Mobutu (Photo Matadi en Haute définition)
Le Pont Maréchal Mobutu (Photo Matadi en Haute définition)

Bruxelles, 20/05 - Le 20 mai 1983, le président Mobutu Sese Seko inaugurait le Pont Maréchal, jeté sur le fleuve Congo à Matadi, dans la province de Kongo Central, et reliant cette ville portuaire au district du Bas-Fleuve.

Fruit de la coopération zaïro-japonaise et long de 722 mètres sur 35 mètres de large, avec une traversée principale de 520 mètres, ce pont suspendu avait été conçu, à l'origine, pour être mixte rail-route, mais le chemin de fer n'a jamais été installé. Le projet de la construire ce pont remonte à la visite officielle du président Mobutu au Japon en 1973. Mais il avait fallu attendre 6 ans, le 17 décembre 1979, pour que soient officiellement lancés les travaux de construction, pour un coût total de 30 milliards de yens, soit 150 millions de dollars américains. Il est inauguré le 20 mai 1983.

Le Pont Maréchal Mobutu, qui accapare tous les superlatifs, est le plus long pont suspendu du continent africain, et le seul qui enjambe le fleuve Congo, l’un des plus grands fleuves au monde, long de 4 700 km et classé cinquième fleuve mondial et deuxième du continent africain par sa longueur, après Le Nil. Il est également l'un des plus importantes réalisations jamais effectuées au Congo depuis son indépendance en termes économiques, après le Barrage d'Inga.

Conçu avec les technologies japonaises de l’époque, il tient encore grâce au génie des employés de l’Organisation des équipements Banana-Kinshasa (OEBK), gestionnaire de ce pont qui symbolise encore aujourd'hui Matadi et facilite les déplacements de la population ainsi que les échanges commerciaux entre les deux rives du fleuve Congo. Les véhicules en provenance des ports de Boma et de Banana pour alimenter les villes de Matadi et de Kinshasa en vivres et autres produits passent également par ce pont.

Depuis décembre 2009, le Pont Maréchal Mobutu est doté d'une barrière électronique construite par une entreprise serbe et Chanimetal pour un coût de 600 000 USD sur fonds propres, afin de maximiser les recettes générées par sa traversée.


---------------------------------------------------------------------------------------
Le Signal du Continent est une réalisation de l'asbl Info Europe Afrique. Il existe depuis 2007, avec 3 collaborateurs et un correspondant en Afrique. Parmi les premiers blogs du genre sur la RDC, il est devenu le livre de chevet de plusieurs lecteurs. Pour appuyer cette initiative totalement bénévole, nous avons besoin de soutien financier de minimum 5 euro ou équivalent, qui peut être versé sur le compte de l'asbl BE66 7506 4181 8143 EUR avec mention "Le Signal", selon le principe du crowdfunding. Vous pouvez aussi nous contacter via le blog.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article