Vient de paraître : "De l'esclavage des États - Du narcissisme primitif de l’homme et de ses effets politiques au Congo-Kinshasa" de Pierre-Adolphe Mbuyi

Publié le par Jean-Cornelis Nlandu-Tsasa

Vient de paraître : "De l'esclavage des États - Du narcissisme primitif de l’homme et de ses effets politiques au Congo-Kinshasa" de Pierre-Adolphe Mbuyi

Bruxelles, 25/05 (ACP).- M. Pierre-Adolphe Mbuyi K. Mundingila, ancien cadre de la Banque de Kinshasa et expert à la cellule d’Études, Évaluation et Planification du ministère du Développement rural, a présenté, samedi 21 mai en l’Auberge de Jeunesse à Liège, en Belgique, son ouvrage intitulé " De l’esclavage des États : Du narcissisme primitif de l’homme et de ses effets politiques au Congo-Kinshasa", au cours d'une conférence de presse parrainée par l’asbl Ageduc.

L'ouvrage, de 315 pages paru aux Éditions Dioroma Colors et vendu à un prix accessible de 10 euro, brosse un tableau peu flatteur de la société congolaise, à la recherche de ses repères et au destin non défini. Pour l'auteur, également ancien membre de l'UDPS, les causes de la déliquescence de la société congolaise se situent dans l’inconscient du sujet narcissique, responsable d'une bonne partie des malheurs que rencontre le Congo.

L'analyse part des causes ultimes du blocage politique continuel en RDC dont les effets, selon l'ouvrage, peuvent conduire à l'hécatombe sociale et à l'extinction de l’État. Cette cause est incarnée dans le sujet narcissique international, dont l'action politique est relayée au Congo par ses vassaux internes dans leur besoin obsessionnel et compulsif de dominer et de s'approprier toutes les ressources naturelles. Un besoin qui se manifeste par l'exercice de la loi du plus fort là où les peuples sont faibles et réduits à l'impuissance comme au Congo.

Pour sortir de cette situation, l'auteur, après la prise en compte des moyens violents tels que l'usage des armes utilisés par les lumumbistes et l'extrémisme radical des partis nationalistes tels que l'UDPS, sans toutefois ébranler le narcissisme international, préconise une voie nouvelle consistant à reposer l'action politique sur les valeurs universelles, comme l'avaient bien compris Gandhi, Martin Luther King ou Nelson Mandela, à savoir sortir de l'extrémisme pour embrasser la voie de la transcendance.

« Il faut se battre contre la loi du plus fort, la loi du narcissique », préconise l'auteur qui explique le narcissisme comme un mécanisme lié à l’instinct de conservation, au rite conjuratoire, à la compassion (on tue le père et on récupère le fils). Aussi, estime-t-il, devrions-nous penser à nos générations sacrifiées et briser cette chaîne qui fait que « nous sommes tous des esclaves, nous sommes le peuple le plus faible de la terre malgré nos richesses et .le narcissique international nous a affaiblit pour nous exploiter".

D'autres thèmes évoqués dans l'ouvrage sont, entre autres, l’impact de conditions écologiques originelles dans l’élaboration de la culture et de la personnalité, le monothéisme religieux comme élément de différenciation du narcissisme originel, l’anarchie comme résultat du narcissisme global, la pénétration européenne en Afrique centrale, la révolte et la résistance interne au régime léopoldien, l’héritage belge de l’État Indépendant du Congo, le second état indépendant du Congo, le régime de Mobutu et l’instauration d’un état fort, le renversement du régime Mobutu et ses conséquences ainsi que le paradigme de la modernisation systémique.

L'auteur, M. Pierre-Adolphe Mbuyi, psychologue de formation et détenteur de plusieurs diplômes en développement et gestion, transpose également, dans son ouvrage, sa longue expérience politique en sein de l’UDPS où son parcours fut chargé d'incompréhensions jusqu’à son éviction de cette famille politique. Il a par ailleurs conclu sa conférence par un pressant appel à la diaspora congolaise, qui semble ignorer sa véritable force, pour la création d’un courant nouveau et moderne devant aider à sortir de cet esclavage.

Martin Yalale-wa-Bonkele

----------------------------------------------------------------------------------------Le Signal du Continent est une réalisation de l'asbl Info Europe Afrique. Il existe depuis 2007, avec 3 collaborateurs et un correspondant en Afrique. Parmi les premiers blogs du genre sur la RDC, il est devenu le livre de chevet de plusieurs lecteurs. Pour appuyer cette initiative totalement bénévole, nous avons besoin de soutien financier de minimum 5 euro ou équivalent, qui peut être versé sur le compte de l'asbl BE66 7506 4181 8143 EUR avec mention "Le Signal", selon le principe du crowdfunding. Vous pouvez aussi nous contacter via le blog.

Commenter cet article

Paul Kashindi 25/05/2016 17:30

Nous sommes ensemble chers compatriotes dans cette dur epreuve,nous regrettons fort de ce gouvernement de kanambe qui ne se soucie jamais de nous.nous disons ça suffit menant et voulons tous la paix a l' Est. Merci