Mort de l'abbé Malu Malu : Guerre de communiqués contradictoires jusque ce jeudi

Publié le par Jean-Cornelis Nlandu-Tsasa

Mort de Malu Malu : confirmations et de démentis rivalisent
Mort de Malu Malu : confirmations et de démentis rivalisent

Bruxelles, 02/06 - L'ancien président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), l'abbé Apollinaire Malu Malu, est annoncé mort depuis le mercredi 1er mai 2016, inaugurant un festival de communiqués de confirmation et de démenti qui perdure depuis.

Parmi les premiers à annoncer le décès de l'ancien président de la CENi a été l’ambassadeur de la RDC aux États-Unis, François Balumuene, qui avait confirmé la nouvelle sur la Voix de l’Amérique. « Il est décédé hier soir (mardi 31 mai), à Atlanta et nous attendons les instructions pour les préparatifs pour le rapatriement de son corps au pays et son enterrement », a déclaré l’ambassadeur congolais à VOA.

Le mercredi, une source gouvernementale démentait les propos du diplomate congolais, précisant que le prêtre catholique était bien vivant : "L'abbé Apollinaire Malu Malu est dans un état de mort cérébrale mais son cœur continue de battre", a déclaré cette source jointe dans l'après-midi par Radio Okapi.

Jeune Afrique publiait la même version de "mort cérébrale", citant pour sa part "une source proche de la présidence de la RD Congo". « Le cerveau de l’abbé Apollinaire Malu Malu ne réagit plus, mais son cœur continue de battre », a confié à Jeune Afrique cette source.

Du côté de la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco), où Jeune Afrique a poursuivi son investigation, l’on reconnaît que « l’état de santé de l’abbé Malu Malu était très critique ces derniers jours », sans confirmer le décès du clergé catholique. Le journal ajoute que la décision de « débrancher », ou non – hypothèse la moins probable - l’abbé Malu Malu revient à l'intéressé et à sa famille, dans les prochaines heures.

Le même jour, l'évêque de Butembo-Beni, Mgr Melchisédech Sikuli Paluku, abondait dans ce sens, rassurant l'opinion publique dans un communiqué, dont Le Signal du Continent a publié le facsimilé, que "Monsieur l'Abbé Apollinaire Malu Malu Muholongu poursuit régulièrement les soins médicaux et qu'aucune information particulière n'est à signaler en rapport avec son état de santé ". Néanmoins, l'évêque de Beni-Butembo, dont dépend l’abbé Malu Malu, vient d’arriver à Kinshasa, signe que les événements risquent de se précipiter et que la mort du prêtre catholique va être officiellement annoncée dans les heures qui suivent.

Par ailleurs mercredi, du haut de la tribune de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku a également démenti l’information faisant état de la mort du président honoraire de la CENI.

Un journal kinois annonce ce jeudi : «Abbé Malumalu : mort confirmée», sans préciser le jour

Recoupant plusieurs éléments palpables à Kinshasa, le journal L'As des As n'a pas hésité pour sa part à confirmer jeudi le décès de l'abbé Appollinaire Malu Malu, sans toutefois préciser le jour ni l'heure où il a rendu l’âme, laissant les observateurs toujours circonspects.

Le quotidien explique que l'évêque du diocèse de Beni-Butembo, aussitôt informé de la triste nouvelle sur "la mort cérébrale" de son protégé, est arrivé depuis hier (mercredi) à Kinshasa en compagnie de quelques membres de la famille biologique du "prêtre décédé", "visiblement pour mettre en place un projet de programme des obsèques et le notamment le rapatriement de la dépouille mortelle pour des funérailles d’abord à Kinshasa, avant que le corps ne prenne la direction de Beni-Butembo pour l’inhumation".

Plusieurs internautes mais aussi un grand nombre de tweets ont annoncé la mort de l'ex-président de la CENI mardi et mercredi, se référant à la déclaration de l'ambassadeur congolais aux USA, sans néanmoins tenir compte des différents démentis.

L'As des As releve que "le décès" de l’abbé Apollinaire Malu Malu est survenu trois mois après de folles rumeurs qui l’ont donné pour mort, fin février dernier. Un article publié sur l’internet, le 1er mars de cette année, avait fait sensation sur les réseaux sociaux. Et les commentaires des internautes étaient allés dans tous les sens.

----------------------------------------------------------------------------------------Le Signal du Continent est une réalisation de l'asbl Info Europe Afrique. Il existe depuis 2007, avec 3 collaborateurs et un correspondant en Afrique. Parmi les premiers blogs du genre sur la RDC, il est devenu le livre de chevet de plusieurs lecteurs. Pour appuyer cette initiative totalement bénévole, nous avons besoin de soutien financier de minimum 5 euro ou équivalent, qui peut être versé sur le compte de l'asbl BE66 7506 4181 8143 EUR avec mention "Le Signal", selon le principe de crowdfunding. Vous pouvez aussi nous contacter via le blog.

Commenter cet article