Un promoteur d’une école secondaire de Matadi échappe aux griffes des élèves finalistes

Publié le par Jean-Cornelis Nlandu-Tsasa

Ecole Commandant Stress (Archives Matadi Haute définition)
Ecole Commandant Stress (Archives Matadi Haute définition)

Matadi, 21/07 - Un promoteur d’une école secondaire de Matadi a échappé, les 18 et 19 juillet, aux griffes des élèves de son école candidats malheureux à l’édition 2015-2016 des examens d’État, a-t-on mercredi des témoins.

Ce promoteur a été accusé d’avoir rançonné 400 élèves, qui lui ont remis chacun 100 dollars américains pour le « suivi » à l’inspection générale de l’Éducation et ainsi bonifier les résultats en leur faveur.

Les élèves, qui ont été surpris à la publication des résultats d’avoir lamentablement échoué malgré paiement, se sont retournés contre le promoteur pour réclamer leur argent et leurs dossiers. Ayant appris la descente des élèves vers son domicile, il a pris la poudre d'escampette, mais les finalistes en colère et en nombre ont promis de revenir pour avoir sa peau.

Retour progressif du calme dans les quartiers de Mbuji-Mayi

Mbuji-Mayi, 21/07 - Un calme relatif est actuellement observé dans les différents quartiers de la ville de Mbuji-Mayi à la suite de la diminution remarquable des cas d’attaque de la part des hommes armés qui ont créé la panique et la désolation ces dernières semaines à travers des attaques nocturnes des maisons résidentielles.

Ce constat est contenu dans les rapports émanant des différents chefs de quartiers qui estiment que cette diminution est le résultat de l’implication effective et de la collaboration de la population, en l’occurrence des jeunes qui ont prêté main forte aux services de sécurité dans la dénonciation des suspects.

Le rapport révèle par ailleurs qu’il était souhaitable qu’une audience publique soit organisée dans le procès opposant l’organe de la loi à 15 bandits arrêtés dernièrement par la police. Pour les chefs des quartiers, ce procès pourra permettre d'identifier ces malfrats même s’il arrivait qu’ils soient libérés.

Ces bandits ont été arrêtés lors de la campagne dite « Bupole » ou « la paix », déclenchée par l’inspection provinciale de la police au Kasaï Oriental, dans le but de mettre fin aux cas d’insécurité observés dans la ville et les localités environnantes. Avec l'ACP

------------------------------------------------------------------------------------
Le Signal du Continent est une réalisation de l'asbl Info Europe Afrique. Il existe depuis 2007, avec 3 collaborateurs et un correspondant en Afrique. Parmi les premiers blogs du genre sur la RDC, il est devenu le livre de chevet de plusieurs lecteurs. Pour appuyer cette initiative totalement bénévole, nous avons besoin de soutien financier de minimum 5 euro ou équivalent, qui peut être versé sur le compte de l'asbl BE66 7506 4181 8143 EUR avec mention "Le Signal", selon le principe de crowdfunding. Vous pouvez aussi nous contacter via le blog.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article