Le congrès américain ne décolère pas sur les sanctions contre les dirigeants congolais

Publié le par Jean-Cornelis Nlandu-Tsasa

Le Congrès américain
Le Congrès américain

Bruxelles, 28/08 - Les Congressmen américains viennent d'adresser une nouvelle lettre au secrétaire d’État au Trésor, dans laquelle ils réclament que les sanctions prononcées dernièrement contre le général Kanyama pour son implication dans de violentes répressions des opposants, soient maintenant élargies aux principaux officiels du régime de Kabila directement responsables de la détention des prisonniers politiques ainsi que du rétrécissement de l'espace de l'expression des libertés et des activités démocratiques pacifiques.

Dans une lettre datée du vendredi 26 août 2016, les membres du Congrès rappellent que depuis deux ans, "le président Kabila et ses lieutenants se rendent coupables d'emprisonnement de jeunes leaders et d'opposants, fermeture de télévisions et de radios et de répression violentes des manifestations pacifiques.

Malgré les arrestations et les divers abus, beaucoup d'activistes continuent de réclamer leurs droits de manifester pacifiquement, indique encore cette requête, qui ne cite nommément aucun responsable congolais.

La lettre des Congessmen américains

La lettre des Congessmen américains

Commenter cet article

KABUYAYA FABRICE 21/11/2016 12:28

pourquoi laisser le nom de KABILA qui tue a BENI