Le président n'a rien à voir avec l'organisation des élections, prétend Jospeh Kabila

Publié le par Jean-Cornelis Nlandu-Tsasa

Kabila, Museveni, Kagame à Kampala (Archives)
Kabila, Museveni, Kagame à Kampala (Archives)

Bruxelles, 05/08 - " Ce n'est pas le Président qui organise les élections", a déclaré jeudi Joseph Kabila à l'issue du sommet en tête-à-tête avec son homologue Yoweri Museveni à l'hôtel Mweya Safari Lodge à Kasese, en Ouganda.

"Il y a une opinion qui veut faire croire que c'est le président ou le gouvernement qui organise des élections. Le fait est que ce n'est pas le président qui organise les élections", a dit le président Joseph Kabila en réponse à une question sur la tenue des scrutins dans les délais constitutionnels que Kinshasa peine à organiser, faisant la risée des pays voisins.

Expliquant une matière connue de tous, le président congolais, au pouvoir depuis 2001, a estimé que "pour faire une élection, il faut avoir un fichier électoral et à défaut d'un fichier, il faut absolument faire ce que l'on appelle un recensement électoral". Il ne dit pas pourquoi depuis 2005 au moins que tout dirigeant congolais devait savoir qu'en 2016 il y aurait des élections - tous les cinq ans, dit la Constitution - personne n'a songé à anticiper et les préparer, après celles de 2011. Joseph Kabila ne pointe pas non plus les responsabilités, encore moins les sanctions à l'encontre des contrevenants, faisant preuve d'un laxisme tout aussi coupable.

"C'est depuis le 31 juillet que l'opération d'enrôlement et d'identification des électeurs est en cours. Ca prend un certain temps", a-t-il rappelé sans froid aux yeux et sans expliquer pourquoi cette opération a lieu en toute dernière minute. Est sciemment ?.

Le président Kabika pense par ailleurs que "dès que nous aurons ce fichier électoral, il y aura la publication d'un calendrier électoral". Pour lui, il faut pas aller au-delà de ce qui est prescrit, rappelant que "ce n'est pas à moi à faire le point sur le processus. Le moment venu, il reviendra à la commission électorale et indépendante de publier le calendrier électoral, car c'est cela sa fonction ".

Que fait alors le président de la république ?

Bref, le président n'organise pas les élections, il n'arrange pas les routes ni l'électricité, il ne fait pas d'adduction d'eau. A cette allure, on et tenté de se demander ce qu'il fait finalement ? Non, on ne peut tromper que les naïfs et les fanatiques. C'est depuis 2005 au moins que tout dirigeant congolais devait savoir qu'en 2016 il y aura des élections à préparer. C'est depuis l'école primaire que tout le monde sait que le Congo est un pays très vaste. L'incompétence, l'irresponsabilité, il faut l'assumer et non l'esquiver. C'est encore irresponsable, à mon humble avis.

Un observateur a, en outre, voulu savoir pourquoi le président congolais, d'habitude muet dans toutes les langues, se permet une sortie médiatique en dehors de son pays, alors qu'à l'intérieur il n'aborde pas ce sujet capital pour la stabilité et la paix nationales.

Le Niger, la Côte d'Ivoire, le Rwanda, le Burundi et le Congo Brazza, notamment, ont réussi à organiser leurs élections. La RDC en est incapable en 2016, selon la version officielle. Aveu d'incompétence, ou d'irresponsabilité généralisée ? Nos pays voisins ont sûrement la nausée lorsqu'ils voient les officiels congolais en costumes cravates, comme si c'étaient des "honorables".

Kabila et Museveni

Kabila et Museveni

Commenter cet article