Makolo, un repenti qui se fait remonter les bretelles sur le net, mais persévère dans la bêtise

Publié le par Jean-Cornelis Nlandu-Tsasa

Pasteur Makolo Kotambola, un paria sur le net
Pasteur Makolo Kotambola, un paria sur le net

Bruxelles, 07/08 - Un ancien cadre de l'APARECO, le mouvement politique d'Honoré Ngbanda, aujourd'hui passé dan le camp de Joseph Kabila, défraie la chronique sur les réseaux sociaux ces derniers temps. Ce repenti, du nom de Makolo Kotambola, fervent pourfendeur du président congolais (Voir vidéo), brusquement devenu un fervent défenseur-encenseur, croit bon commenter tous les événements politiques, avec l’œil d'un fanatique pour lequel toutes les actions du pouvoir sont teintées de "blanc", alors que celles de l'opposition de "noir".

Pasteur de son état devenu conseiller d’Évariste Boshab, ministre de l'Intérieur, il s'est brusquement découvert une nouvelle vocation, celle de "communicateur zélé" de la Majorité présidentielle sur les réseaux sociaux, un peu comme la MOPAP (Mobilisation, propagande et animation politique) des temps décriés du MPR parti-État. Avec un effet carrément catastrophique aussi bien sur sa propre personne que sur la cause qu'il tente de défendre, la quasi-totalité de ses lecteurs estimant que Makolo Kotambola est simplement devenu "fou", à voir la perspicacité avec laquelle il publie ses turpitudes et élucubrations.

Mais, malgré toutes les injures encaissées à chacune de ses parutions, le pasteur Makolo ne décolère jamais, décuplant d'ardeur, qui donne paradoxalement raison à ses détracteurs. Car au vu du nombre et de la qualité des insultes, il faut réellement être culotté pour persévérer dans cette initiative perdue d'avance.

L'une des dernières sorties du pasteur Makolo concerne son appréciation du meeting du "Rassemblement" de l'opposition, le 31 juillet denier sur le boulevard Triomphal; où Étienne Tshisekedi, tel une rock star, a réussi un "ras-de-marée" jamais encore enregistré dans les annales des rencontres politiques. Makolo Kotambola, pour sa part, écrit sur Facebook, son terrain de prédilection :

Mesdames et messieurs, juste pour vous dire qu'il est attesté aujourd'hui que la foule qui était présente à la manif de la MP (majorité présidentielle) était plus grande que celle de l'opposition.
Nous saluons cependant le courage de nos amis et frères de l'opposition pour leur rassemblement d'hier même s'ils reconnaissent eux-mêmes cet état de fait, c'est-à-dire qu'ils ont moins mobilisé que la MP. Aussi, que nos amis et frères de l'opposition daignent travailler dur la prochaine fois pour espérer équilibrer les c
hoses. Sé/Pasteur Makolo Kotambola

C'était osé comme déclaration, diamétralement opposée à la réalité vécue par tous les médias nationaux et internationaux. C'était aussi juste assez pour déclencher des réactions dans tous les sens de la part des internautes. Morceaux choisis des répliques de ceux-ci (les rubriques en sous-titres ainsi que les traductions ont été ajoutées par nous, pour une meilleure lisibilité) :

1. Injures :

- Un imbécile, Makolo kobukana (Les jambes cassées, Makolo en lingala signifiant "jambes, pieds")
- Oza lelo makolo kotambola. Etikali muke okoma makolo kokima (Tu es aujourd'hui "les jambes pour marcher". Dans peu de temps tu seras "les jambes pour fuir")
- Makolo Kotambola, espion de Ngbanda dans la MP
- Il est comme son nom "makolo kotambola". Azo tambola kaka, nanu asilisi te (Il est comme l'indique son nom : il marche toujours. Il n'a pas encore fini de marcher)
- Révérend Makolo Kotambola, tu es adulte. Respecte-toi. Cesse tes idioties
- Aza kizengi (C'est un idiot)
- Obotama mutema mabe, eza pasi (Tu es né mauvais, c'est grave).
- Abruti par le soleil du stade et du poison. Il commence déjà à délirer.
- Zoba ya mama nayo Makolo kobukana. Aventurier (Idiot par ta mère. Les jambes cassées)
- Soni! Mbongo ya gouvernement bozosakana na yango. Yebelaaa (Honte à vous. Vous vous amusez avec l'argent de l’État)
- Un autre en swahili : " Imbwa we Makolo " (Tu es un chien, toi Makolo).

2. Sur le meeting de la MP

- Bozali na soni te. Bozali pe koloba, bino batu bosundoli ba handicapés (Vous n'avez pas honte. Vous parlez aussi, vous qui avez abandonné à leur sort les handicapés physiques à qui vous aviez promis le retour chez eux)
- Honte à la MP:...obliger les fonctionnaires à participer au meeting comme au temps du parti unique.... Étonnant non !
- Monsieur, la comparaison n'est pas raison. L'opposition a su mobiliser beaucoup de gens. Le monde entier est témoin : une foule immense du Triomphal jusqu'à l'église de Sony. L'opposition n'a donné ni argent ni bus, mais les gens sont venus de partout
- Moi-même, Makolo Kotambola, suis un témoin vivant. J'ai reçu 20 000 Fc donc 20$ pour me convaincre de porter le polo du PPRD. Donc une foule monnayée et tu le sais
- Aucun stade à Kin ne pouvait contenir la foule de ce dimanche 31 juillet. Nanu boleli té. Bozui vertige (Vous n'avez pas encore pleuré. Vous avez le vertige). C'est le début du commencement.
- Moi qui vous parle, j'y étais et puis mes 5 000 Fc que j'ai eus m'ont aidé quelques jours. Tokolia mbongo wana puisque eza mbongo ya mboka (Nous allons prendre cet argent, puisque c'est l'argent du contribuable)
- Makolo, fais très attention. N'est-ce pas que votre plan politique primaire avait interdit que les transports publics circulent ! Sans motivation matérielle (argent), ni bus, ni boissons et autres, dont la MP a abusé, les Congolais étaient toujours au rendez-vous !
- Le peuple a répondu à l'appel de l'opposition sans contre-partie. Mais celui de la MP, nous avons suivi les désordres provoqués par votre défaut de réaliser la promesse. Tu es serviteur de Dieu et tu dois apprendre à dire la vérité. Si non, yebela fimbo ya Nzambe (Si non, tu subiras la foudre de Dieu)
- Foule remplie de vendeurs d'eau en sachet et de canne à sucre. Désolé
- Du folklore, ce genre de réflexion. La population a besoin de routes, d'emplois, accès à des services de base (courant, eau, hôpitaux) et des élections pour une alternance démocratique et non pour des foules auxquelles on donne 1 000 Fc pour venir assister à un meeting.

3. Sur le message de Makolo

- Révérend Makolo Kotambola, va dire ça à Kabila si tu vas rentrer vivant... Kabila lui-même a vu ces millions des Kinois comme il n'a jamais vu. Et tu dis que la mobilisation de la MP était supérieure. Honte à toi.
- Rétrograde, Makolo Kotambola. C'est avec ce mensonge que tu crois convaincre ton chef Kabila ? Même si tu le crois illettré et sans intelligence, il a quand même vu la réalité de tout ce qui s'était passé. Il ne te croira pas.
- Cher Monsieur Révérend Makolo Kotambola, le bateau chavire, cesse de faire croire aux gens que vous avez la capacité de mobiliser la foule. C'est le même scénario que Mende, Kengo, Kin-Kiey ont fait croire à Mobutu.
- Mawa (Pitié), vous ne savez pas quoi faire pour l'instant. Je ne suis ni de l'opposition ni de la majorité. Mais l'opposition a drainé beaucoup de gens et plus par rapport à la majorité. Majorité bolali, bolamuka. Botika ko distraire Raïs (Majorité, vous dormez. Réveillez-vous et cessez de distraire le "raïs")
- Et puis, M. Makolo, qu'est-ce que vous allez nous dire ? Durant vos 15 ans à tête du pays, pas d'emploi, la jeunesse est sacrifiée, pas d'électricité... Je pense que, comme a dit M. Katumbi, toute chose a un commencent et une fin. A nous revoir le19 décembre
- Bolanda ye te. Ayebi que azali komikosa ye moko ! Nionso kaka mpo nakosepelisa "patron" na ye mpe mpo abatela mwa lipa oyo azwaka kuna ! Conscience na ye na baye banso ya MP bayebi vérité ! Ezali nde "Baroud d'honneur" oyo aza kosala sans le savoir ! Mais décompte final esi ebandi ! (Ne le suivez pas. Il sait lui-même qu'il se trompe. Tour ça pour flatter son "patron" et défendre son pain. Sa conscience et celle des gens de la MP connaissent la vérité. C'est juste un baroud d'honneur, mais le décompte final a déjà débuté !
- Masturbation politique sur la place publique... Kabila ne va même pas lire tes écrits... Pauvre cancre !
- Tu es un sadique. Tu publies toujours des bêtises. Même si la foule était grande, ça change quoi ? C'est écrit dans la constitution que lors du meeting entre l'opposition et la majorité, ceux qui auront la plus grande foule ont droit a un troisième mandat ?

4. Au sujet de son rôle de "pasteur"

- Il a perdu sa mission. Que Dieu lui pardonne
- Il n'avait pas de mission, pour commencer ! Le charlatanisme n'est point une mission ...
- Ozobenga ye révérend pour quoi? Obosani ke azalaka kobima na ba femmes mariées tango azalaka pasteur na Église ya 1ère avenue Tshopo, en face ya Stade Lumumba ? Faux révérend, faux pasteur (Tu l'appelles pasteur pourquoi ? Tu oublies qu'il sortait avec des femmes mariées quand il était pasteur à l'église de la 1ère avenue Tshopo, en face du stade Lumumba ...)
- Et il se dit pasteur, avec une Bible en mains. Je vais dire à ceux qui viennent dans ton église de ne plus mettre leurs "makolo" (pieds) là-bas
- Tu es malhonnête comme tes pères. Sûrement que tu es voleur comme eux aussi. Ce n'est pas le signe d'un pasteur, d'un homme de Dieu.
- Repens-toi, il n'est pas encore tard.
- Il est homme de Dieu comment ? Flatteur de la parole du Tout-puissant lui et ces gens de la MP pour donner à la populations de fausses informations. Mais n'oubliez pas que nous tendons vers la fin et que toute chose a un début et une fin. Il faut savoir partir. C'est la parole du nouvel élu, le sauveur de la RDCongo
- Repens-toi avant ta mort, sinon ton lieu c'est l'enfer malgré la petite connaissance des écritures que tu as.
- Nous comprenons cependant que tu n'étais même pas un serviteur de Dieu, mais juste un petit courageux qui s'était introduit furtivement au milieu de la majorité pour du pain
- Un pasteur : "Éternité, il a oublié le ministère. Sorcellerie consciente ".

Commenter cet article