Précisions sur le rôle de l'Agence congolaise de Presse, dont un bureau à Bruxelles

Publié le par Jean-Cornelis Nlandu-Tsasa

Bruxelles, 14/08 - Plusieurs personnes, souvent informées de manière parcellaire sur l'évolution de la République démocratique du Congo, ont posé la question de savoir si l'Agence Zaïre-Presse (AZaP) continuait d'exister. Alors que tout le monde, surtout à Kinshasa, connaissait jusqu'à son adresse sur l'Avenue Tombalbaye, à partir de la publication des résultats des Examens d’État, car c'était pratiquement tout Kinshasa qui se ruait vers l'AZaP, à côté de l'ancienne Banque de Kinshasa, ce jour-là, parce que l'agence avait la primeur dans la publication des résultats.

Pour rappel, Le Zaïre est devenu la République démocratique du Congo (RDC). L'AZaP est naturellement redevenue l'ACP (Agence congolaise de Presse), reprenant son nom d'origine à sa création, le 12 août 1960 par décret du Premier ministre Patrice-Eméry Lumumba. L'agence, dont le siège est à Kinshasa-Gombe, Avenue des Sénégalais d'abord puis Avenue Tombalbaye à Kinshasa, reprenait ainsi les activités et les installations de l'agence de presse coloniale belge, l’Agence BELGA, à la suite de l’indépendance du Congo.

L’AZaP, dont le rôle est de couvrir l’information nationale et internationale en textes et photos, compte des représentations dans chaque province de la RDC, jusqu'aux districts et parfois aux coins les plus reculés, ainsi que des journalistes permanents dans chaque secteur de la vie nationale, en vue de livrer l'information en temps réel sur toute l'étendue du territoire congolais.

En 1974, elle disposait de bureaux à Pékin, Bruxelles et Paris. Seul le bureau de Bruxelles existe aujourd'hui avec, au zénith de sa gloire, un personnel composé de trois journalistes et deux agents d'appoint ainsi qu'un consultant belge, le journaliste Francis Monheim (décédé). Aujourd'hui, il ne compte que deux personnes, les journalistes Roger Mazanza Kindulu (directeur) et Jean-Cornelis Nlandu-Tsasa, sous-directeur, également Rédacteur en chef du blog Le Signal du Continent, après avoir dirigé le mensuel papier Le Signal, ayant paru à Bruxelles de 2004 à 2006.

Plusieurs noms prestigieux ont dirigé le Bureau de Bruxelles, notamment Raymond Ramazani Baya, qui deviendra président-délégué général de l'agence, ministre de l'Information puis ambassadeur en France, avant d'entrer au Sénat dans les rangs du MLC (Mouvement de libération du Congo).

En photo, la composition du Bureau de Bruxelles de l'AZaP, aujourd'hui Agence congolaise de Presse (ACP), en 1992, à l'occasion de l'anniversaire du magazine Afriqu'Events. De gauche à droite : Jean-Cornelis Nlandu, Madeleine Mukuna Trouet, Roger Mazanza (directeur), Marie-Claire Sakombi Libekele et Médard Kolomoni Batubenga.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article