Raz-de-marée pour Tshisekedi, titre La Libre Belgique

Publié le par Jean-Cornelis Nlandu-Tsasa

Etienne Tshisekedi, lors de son adresse
Etienne Tshisekedi, lors de son adresse

Bruxelles, 01/08 - L'immense succès récolté par l'opposition à l'occasion du meeting du "Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement" continue de faire des vagues dans la presse.

Si la RTBF, principale chaîne de radio et télévision francophone de Belgique, a ouvert hier soir sa page internationale sur les images de l’impressionnante foule agglutinée sur le boulevard Triomphal pour écouter le message de leurs leaders politiques, La Libre Belgique fait également la part belle à l'événement.

Sur près de la moitié de sa page couverture trône une belle photo de la foule en liesse arborant le drapeau national de la RDC et esquissant le "V" de la victoire, tandis qu'en pages internationales, immédiatement après le pape François qui clôturait les "Journées mondiales de la Jeunesse" (JMJ) à Cracovie en Pologne, le quotidien belge publie sur une page entière son reportage sur le meeting, sous le titre "Étienne Tshisekedi accorde un préavis de trois mois à Kabila", sous-titré "Nouveau succès pour l'opposant, alors que Katumbi n'est pas autorisé à rentrer au pays".

Pour le journal, "le patron de l'opposition congolaise" a réussi son deuxième pari, après le mercredi 27 juillet où il avait signé un "retour tonitruant" consécutivement à deux années passées en Belgique pour des soins. Dès sa sortie de l'avion et sur une bonne dizaine de kilomètres qui séparent l"aérogare de sa 10ème rue à Limete, "ils étaient des centaines de milliers à s'être pressés pour l'accueillir, rappelle La Libre Belgique.

Et de poursuivre : "Quatre jours plus tard, après un meeting organisé par la majorité présidentielle qui a peiné à réunir 50 000 personnes, le Sphinx de Limete avait fixé un autre rendez-vous à ses partisans et à tous les opposants au régime du président Kabila".
"Par petits groupes au début, de plus en plus nombreux au fil des heures, les Kinois qui appellent la fin du régime Kabila et, en tout cas, le respect de la Constitution et donc l'organisation cette année encore de l'élection présidentielle, ont envahi le boulevard triomphal" qui ceinture le stade des Martyrs.

Un homme transfiguré

"Une véritable marée humaine" était présente, reconnaît le quotidien. "Impossible de vous dire combien nous sommes", hurle au téléphone un membre du Fonus, un des partis de la Dynamique de l'opposition, cité par le journal et qui ajoute : "Mais je peux vous dire que la foule présente ici n'entre pas dans un stade, ni même dans deux ou dans dix", en référence au meeting des pro Kabila.

Seul Joseph Olenghankoy, le patron du Fonus, a pris la parole pour contenir la foule, en attendant le"messie" du jour, signale La Libre qui ajoute qu'Etienne Tshisekedi, revigoré par ce retour de rock star, a retrouvé sa prestance. "L'homme diminué rencontré en juin dernier à Genval, à l'occasion de la création du Rassemblement, énorme plate-forme regroupant la plupart des partis de l'opposition, est transfiguré".

La suite de l'article répète le message du patriarche, qui a appelé au respect strict de la Constitution et précisé que "comme prévu par elle, les élections doivent avoir lieu en 2016. Le 19 septembre est la première ligne rouge à ne pas franchir. Le corps électoral doit être convoqué pour l'élection présidentielle". Le journal relève également les préalables fixés par l'opposition concernant le dialogue, à savoir le remplacement du facilitateur Edem Kodjo, étiqueté comme "grand kabiliste", pour paraphraser Étienne Tshisekedi, ainsi que la fin des poursuites contre les opposants.

Katumbi empêché de rentrer au pays

C'est sur ces entrefaites que surgit de la foule le nom de Moïse Katumbi, ex-gouverneur du Katanga, dont la présence avait été annoncée à ce meeting malgré les menaces d'arrestation, signale le journal qui explique que "le candidat déclaré à la magistrature suprême avait bien planifié son retour ce dimanche à Kinshasa, mais son avion, qui se trouvait à Bruxelles, et non au Gabon, n'a jamais reçu la 'clearance', c'est-à-dire l'autorisation d'atterrir, malgré les demandes répétées depuis vendredi en milieu de journée".

Pour le quotidien belge, après la démonstration de force d’Étienne Tshisekedi de mercredi, la majorité présidentielle savait qu'elle prendrait "un trop grand risque" en laissant rentrer Moïse Katumbi et qu'il lui serait "impossible de procéder à son arrestation sans susciter une colère difficile, voire impossible, à contrôler face à une masse populaire aussi impressionnante".

D'un côté l'opposition avec sa marée humaine, de l'autre le pouvoir dans un stade de 50 000 placesD'un côté l'opposition avec sa marée humaine, de l'autre le pouvoir dans un stade de 50 000 places

D'un côté l'opposition avec sa marée humaine, de l'autre le pouvoir dans un stade de 50 000 places

Commenter cet article

leroux 07/07/2017 00:44

RETOUR AFFECTIF DE MON MARI ET PLUS
JE TÉMOIGNE EN FAVEUR DE CET MARABOUT VOYANT QUI MA REDONNER LE SOURIRE
JE M APPEL LEROUX
il y a de cela deux ans, j'avais une vie très misérable et très soucieux , après mes recherches sur le net je suis tombé sur cet GRAND MARABOUT VOYANT qui a totalement changé ma vie. aujourd'hui j'ai un bon travail, mon Mari qui m'avait quitté est revenu mon foyer est stable ,il a fait une porte monnaie magique à mon mari, je vous assure que depuis ce temps, on ne s'est plus plaigne de l'argent, nous avons une vie très heureuse.
Il est capable de beaucoup de choses.
Retour Affectif - Retour de l'être aimé en 2 jours / Porte feuille magique / Gagner aux LOTO PMU / Facilité de Gagner des Procès-divorce -droit -assurances : chance au boulot évolution de poste au boulot / ,chance en amour / - chance partout _ Désenvoutement / Facilité de Gagner des Procès-divorce -droit -assurances etc....
Résultat efficaces. Travail rapide et double efficacité.
contactez le et vous allez revenir témoigner, je vous le promet.
voici ces contacts :
E-mail : olaitanvodounongan@hotmail.fr
TEL : 00229 98 56 93 10
TEL WHATSAPP : 00229 98 56 93 10