Villes mortes à travers la RDC : Le mot d'ordre de l'opposition totalement respecté

Publié le par Jean-Cornelis Nlandu-Tsasa

Kinshasa une ville fantôme, comme partout ailleurs en RDC
Kinshasa une ville fantôme, comme partout ailleurs en RDC

Bruxelles, 23/08 - Il est 13 heures 30. Plusieurs informations nous sont parvenues depuis 8 heures ce matin confirmant que la "Journée ville morte" décrétée par l'opposition est généralement respectée à la lettre sur toute l'étendue de la RDC, malgré un contre-communiqué lancé hier sur les réseaux par des milieux proches du pouvoir.

Signalons que RFI était curieusement inaccessible, en tout cas jusque 9h43 où nous avons reçu l’information. La correspondante de RFI, Sonia Rolley, a signalé sur son compte Twitter @soniarolley : " RDC : nous sommes en train de tenter de joindre les autorités pour comprendre ce qui se passe et vérifier avec service technique". Nous ne sommes pas en mesure de confirmer ni d'infirmer que les autorités congolaises ont volontairement empêché la chaîne française de communiquer. Mais c'est tout comme, puisque Radio Okapi et Top Congo par exemple émettaient sans encombre.

A Kinshasa comme partout ailleurs, la population est restée chez elle, tandis que les commerces étaient fermés et le transport en commun largement paralysé. Quelques témoins racontent dans actualité.cd :

" Il est 8H10. Je suis sur l’avenue Nguma (à Binza), habituellement embouteillée à cette heure de la journée, mais qui est désert. Quelques voitures roulent à une vitesse inhabituelle accélérée. Pas d’obstacles. Pas d’embouteillages donc en moins de cinq minutes, je suis à la Place Kitambo Magasin. Ici, il y a plus de taxis que des passagers. J’emprunte le boulevard du 30 juin. Circulation fluide. Les rares véhicules avancent à une grande vitesse du pont Dag Hammarskjöld au rond-point Socimat, où on voit quelques policiers positionnés. J’avance jusqu’à la Gare centrale. Un record de 5 minutes entre Magasin Kintambo et la Gare centrale. Je me dirige alors vers la Place Victoire, considérée comme le cœur de Kinshasa et d'habitude bondée du matin au soir : Circulation timide, les magasins sont tous fermés. Je progresse vers le Marché Gambela : Situation contrastée à 9H00. Quelques maraichers sont bien là, mais la plupart des magasins sont fermés".

Un témoin anonyme décrit : "J'ai vu certaines gens hésiter. J'ai vu deux 207 bosser et des bus Transco circuler presque vides. Conclusion : Pour un mot d'ordre décidé dans un bureau 3 jours seulement avant et sans publicité dans les médias, je peux conclure sans risque de me tromper que l'opposition RD Congolaise a l'adhésion de la population. Car dans ces conditions, même s'il y avait seulement 100 personnes qui auraient suivi ce mot d'ordre, ça aurait été déjà une victoire".

Des pneus brûlés dans certaines communes de Kinshasa

"Dans les communes de Lemba, Limete ou encore Ngaba, des jeunes ont brûlé des pneus le long des routes, alors qu'à Debonhomme, un véhicule a été incendié. Les flammes sont visibles de loin. Le centre-ville de la capitale congolaise est aussi déserté ce matin, mais reste néanmoins plus actif que les autres coins de Kinshasa. L’administration publique et les banques fonctionnent, alors que plusieurs magasins restent fermés", témoigne un autre habitant de Kinshasa.

Le secrétaire général du PPRD, Mova Sakanyi, s'est également improvisé en chargé de la communication, diffusant des images sans textes, pour tenter de faire croire que la journée ville morte est un échec et que la population vaque à ses occupations. Mais il n'y a que les naïfs et les fanatiques qui croient à pareilles inepties.

C'est peine perdue pour le PPRD. En effet, tout le monde est d'avis que l'opposition a totalement réussi son test grandeur nature, qui présage que le mois de septembre sera chaud, très chaud en RDC après le triomphe fait à Étienne Tshisekedi à son retour à Kinshasa et le premier meeting du "Rassemblement" sur le Boulevard Triomphal. Les images sont plus parlantes encore que tous les écrits possibles.

Photos Ville de Kinshasa - Les deux dernières : Goma et LubumbashiPhotos Ville de Kinshasa - Les deux dernières : Goma et LubumbashiPhotos Ville de Kinshasa - Les deux dernières : Goma et Lubumbashi
Photos Ville de Kinshasa - Les deux dernières : Goma et LubumbashiPhotos Ville de Kinshasa - Les deux dernières : Goma et LubumbashiPhotos Ville de Kinshasa - Les deux dernières : Goma et Lubumbashi

Photos Ville de Kinshasa - Les deux dernières : Goma et Lubumbashi

Commenter cet article