Les institutions congolaises infestées d'étrangers, selon une correspondance

Publié le par Jean-Cornelis Nlandu-Tsasa

Le Sénat congolais

Bruxelles, 24/11 - La nomination de Samy Badibanga, un sujet belge, au poste de Premier ministre a ravivé la polémique sur le problème de la nationalité congolaise. En effet, aux termes de son Article 10 au Chapitre 2, il est libellé : "La nationalité congolaise est une et exclusive. Elle ne peut être détenue concurremment avec aucune autre". Les bases sont ainsi posées.

Aussi, une correspondance particulière reçue jeudi et intitulée "Le scandale continue : La RDC recolonisée par les Belges à la peau noire", recense pas moins de 46 citoyens belges Belges siégeant au Sénat congolais, sur un total de 101 sénateurs supposés tous être Congolais.

Citant comme source Le Moniteur belge, notre source, qui précise qu'il reste à identifier les autres nationalités dans les institutions congolaises, nomme comme sujets belges les personnes suivantes :

1. AIMA TSHANDIA Jean, 2. HAMULI KITSA Ernest, 3. KAHILU MBAKA Gaston, 4. KISIMBA KIMBA Emmanuel, 5. MABI MULUMBA Evariste, 6. MATANDA MWIDIKA Sébastien, 7. NDEBO A KANDA Ignace, 8. NGELEKA KANVUVU Bénoît, 9. MASUDI KALOMBO BIN MASUDI, 10. BEMBA SAOLONA Jean-Pierre, 11. BONGONGO IKOLI NDOMBO Michel, 12. MOMA BOKONDA Régine, 13. MBOMBO ENGONDO Samuel, 14. NIMY TEMBO Romain, 15. NKOLE TSHIMWANGA Gaston, 16. NKOY MAFUTA Bernadette, 17. RAMAZANI BAYA Raymond, 18. KABUYA SABUE Pascal, 19. LOLA KISANGA Jean Pierre, 20. KALULU NAMANGO Rémy, 21. GOYA KITENGE Bijoux, 22. MBENZA BOKOLE Fdèle, 23. KABAMBA FATAKI Amiral, 24. NGONGO LUAMBA Hippolyte, 25. KANIKI ITUOME François, 26. KENGO WA DONDO Léon, 27. MARINI BODHO Pierre, 28. MAYAMBA MONGA LIWANDA Hilaire, 29. MUAKA MBELE Clément Claude, 30. MOKOLO WA MPOMBO Edouard, 31. MWENDA BANTU MUNONGO Godefroid, 32. NGONGO LUWOWO Aubin, 33. EFOLOKO EMPOMBI Jean-Robert, 34. LUNDA BULULU Vincent de Paul, 35. MASIKINI ADONGBA José, 36. MUTAMBA DIBWE David, 37. KABAMBA WA UMBA Isabelle, 38. NGALULA MULAMBA Chantal, 39. OMBA PENE DJUNGA Raymond, 40. TSHIMBOMBO MUKUNA Jacques, 41. ILUNGA GUTUMBUGA Damien, 42. KYUNGU KAZEMBE Pascal, 43. MWANZA MAWETE Louis Martin, 44. BALIKWISHA NYONYO Martin, 45. LOSEMBE Mario Phillipe et 46. LUNGU KASONGO MUKONZO Ernest.

Des poursuites judiciaires évoquées contre les contrevenants

Les dputés au Palais du Peuple

Un autre Congolais a émis sa volonté de publier les noms de tous les étrangers infiltrés dans les institutions congolaises, avec pour éléments de preuve la copie de leurs passeport, de leurs cartes d'identité, de leurs certificats de nationalité et/ou de leur acte de naturalisation. Il a par ailleurs promis d'engager " des poursuites judiciaires à l'encontre de tous ces individus par des ONG auprès de leurs Etats pour usurpation de nationalité et des fonctions prohibées aux étrangers, faux et usage de faux".

Selon ce compatriote, "Aucun renoncement à la nationalité signifié ou notifié après exercice des fonctions prohibées aux étrangers ne sera pris en considération, le crime ayant déjà été consommé". Il sollicite enfin " l'assistance de toute la communauté congolaise pour mettre un terme à cette infiltration massive et au contrôle de notre pays par des terroristes étrangers de tous bords".

Commenter cet article

Mayamba monga N'Koso Noël 10/05/2017 15:31

Bonjour Nlandu-Tsasa,
Avant de publier une information, nous pensons que la moindre des choses est d'en vérifier l'exactitude.
Mayamba Monga Liwanda Hilaire, Sénateur, que vous citer parmi les pseudos étrangers siégeant dans le Sénat de la République Démocratique du Congo, est congolais et seulement congolais.
Je vous mets au défit de prouver le contraire. J'en sais quelque chose, par ce que je suis sa descendance.
Merci de bien vouloir corriger votre article.

Mayamba monga N'Koso Noël