Inhumation du député national Mwando Nsimba au cimetière de Sapin II à Lubumbashi

Publié le par Jean-Cornelis Nlandu-Tsasa

Lubumbashi, 25/12 - Le député national Charles Mwando Nsimba, président du Rassemblement de l'opposition et du G7, a été inhumé le samedi 24 decembre au cimetière de Sapin II de la commune de Kampemba à Lubumbashi.

Auparavant, une cérémonie d'hommage en sa mémoire et des dépôts de gerbes de fleurs a été organisée à l'esplanade du Bâtiment du 30 Juin, siège de l'Assemblée provinciale du Haut-Katanga, en présence de plusieurs officiels, dont des sénateurs, des députés nationaux et provinciaux et certains membres du gouvernement provincial.

Dans son oraison funèbre, le président national  de la Fondation katangaise et de l'association socioculturelle Bunvwano bwa batabwa, M. Raphaël Mututa Mistala, a loué les mérites et les qualités politiques, chrétiens et professionnels de feu Charles Mwando Nsimba, en soulignant qu’il a été un mentor et un modèle pour plusieurs citoyens congolais en général, et katangais en particulier.

Par la suite, le président provincial du G7 pour l’ex-Katanga, M. Antoine Gabriel Kyungu wa Kumwanza, a exprimé le regret et le chagrin du Rassemblement de l’opposition à la suite de la disparition inopinée d'un "patriarche du Katanga".

Le mot de la famille a été lu à la fin de la messe de requiem célébrée en la cathédrale Saints Pierre et Paul par son fils, Christian Mwando Kabulo, qui a relevé que l'illustre disparu a mené depuis sa jeunesse un combat pour la démocratie, avant de remercier tous ceux qui se sont joints à la famille durant ce dur moment.

Feu Mwando Nsimba Charles, entré en coma le 12 octobre 2016, jours où il totalisait ses 80 ans, est mort à Bruxelles le 12 décembre 2016. Né le 12 octobre 1936, il a occupé plusieurs fonctions, notamment celles de gouverneur de province, administrateur de société, président du parti politique UNADEF, vice-Premier ministre, ministre dans différents gouvernements depuis la Deuxième république jusqu’au gouvernement du Premier ministre Gizenga, député et premier vice-président de l’Assemblée nationale.

Le défunt était encore à Genval en Belgique, les 8 et le 9 juin 2016, où il a activement participé aux assises qui ont consacré la naissance du Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement.
Avec l'ACP

Commenter cet article