Guerre des dauphins au sein de la Majorité et possibilité d'implosion, selon Le Potentiel

Publié le par Jean-Cornelis Nlandu-Tsasa

Bruxelles, 10/01 - « La MP au bord de l’éclatement », titre mardi le quotidien kinois Le Potentiel, estimant que  « l’Accord politique du 31 décembre 2016 a eu l’effet d’un Tsunami au sein de la Majorité présidentielle. Si le Rassemblement a tenu le coup, ce n’est pas le cas dans La Majorité où des fissures sont déjà perceptibles, précise le journal.

Le président Joseph Kabila s’étant engagé à ne pas se représenter au terme de la Transition, la guerre des dauphins s’annonce âpre. Pour Le Potentiel, en lançant lundi la Centrale électorale, la MP s’adonne à un exercice périlleux dans lequel sont mis en jeu l’avenir et l’unité de la famille politique du chef de l’Etat.

Le journal fait remarquer qu’il y a déjà « des fissures perceptibles » au sein de cette plateforme politique à cause de la guerre des dauphins, depuis qu'il est acquis que le chef de l’Etat, selon son engagement, ne sera pas candidat à l'élection présidentielle de fin 2017, conformément à l’accord du 31 décembre signé au centre interdiocésain.

Plusieurs signes sont à la base de ce que le quotidien qualifie de « crise latente », notamment la gestion des ambitions , mais surtout les contradictions sur la compréhension de l’accord du 31 décembre 2016, tel qu'on l'a perçu dans la cacophonie des déclarations de Lambert Mende et du secrétaire général adjoint du PPRD, pourfendant l'accord, alors que Kabila lui-même se déclarait satisfait et prêt à l'accompagner.

« Ça bouillonne dans tous les sens. En cause : la gestion des ambitions, le souci d’émancipation de certains membres et partis politiques de la MP et surtout l’assurance d’un avenir politique radieux. Certains membres estiment que le temps est venu de s’émanciper », fait savoir Le Potentiel qui estime que « l’hypothèse d’une implosion en plein vol devient de plus en plus évidente ».

Commenter cet article