Bras de fer entre Kinshasa et l'UDPS pour l'inhumation d'Etienne Tshisekedi : L’UDPS prête à lancer les travaux du mausolée

Publié le par Jean-Cornelis Nlandu-Tsasa

Bruxelles, 13/03 - Alors que nous avions annoncé un probable départ du corps d'Etienne Tshisekedi pour le 17 février et que la famille elle-même l'avait prévu pour le 11 mars, il n'en est finalement rien, le pouvoir à Kinshasa ainsi que l'UDPS s'évertuant à s'opposer dans un bras de fer qui continue de perdurer e qui retarde définitivement l'arrivée du corps à Kinshasa.

Pour sa part, l'UDPS, à croire son porte-parole Augustin Kabuya, cité par le journal Le Phare, se dit prête à entamer, au courant de cette semaine, les travaux d’aménagement du mausolée d’Etienne Tshisekedi. Le site choisi à cet effet n’est autre que le siège de son parti, sur 11ème rue à Limete, au niveau du petit boulevard.

Selon le quotidien kinois, le parti du défunt a pris cette décision de concert avec la famille de l’illustre disparu, consécutivement à l’annonce faite à l'issue du Conseil extraordinaire des ministres du jeudi 9 mars, présidé par le président Kabila, selon laquelle le gouvernement refusait d’inhumer l'opposant historique « dans un site urbanisé habité ».

Une semaine auparavant, rappelle-ton, le gouverneur de la ville de Kinshasa avait décidé d'arrêter définitivement les travaux du carré prévu pour l'inhumation du Sphinx de Limete au cimetière de la Gombe. Un communiqué du gouvernement provincial de Kinshasa daté du 6 mars faisait ainsi part de l’annulation de l’arrêté du gouverneur André Kimbuta relatif à l’aménagement d’un carré spécial pour la sépulture d’Étienne Tshisekedi.

Pour Kinshasa, cette décision faisait suite au revirement de la famille qui, selon Mgr Gérard Mulumba, frère du défunt, avait estimé que "la dépouille du défunt restait en Belgique jusqu’à nouvel ordre", afin de se conformer à la position de l’UDPS, farouchement opposée à l’inhumation de son héros dans un cimetière public.

Ainsi, les violons sont loin de s'accorder entre Kinshasa d'un côté ainsi que la famille et le parti, de l'autre. Comme quoi on peut affirmer sans l'ombre d'un doute que le corps d'Etienne Tshisekedi a encore tout le temps de faire de vieux os à Bruxelles. Le président de l'UDPS, du Conseil des sages du Rassemblement et du Conseil national de suivi de l’Accord du 31 décembre est décédé le mercredi 1er février 2017 à la Clinique Sainte Elisabeth de Bruxelles à l’âge de 84 ans, des suites d’une embolie pulmonaire.

Le carré spécial en plein amenagement au cimetière de la Gombe

Le carré spécial en plein amenagement au cimetière de la Gombe

Commenter cet article