Evasion massive à la prison de Makala : Document exclusif avec les chiffres exacts

Publié le par Jean-Cornelis Nlandu-Tsasa

Bruxelles, 19/05 -  Le Signal du Continent vient de recevoir ce vendredi, en exclusivité, un document inédit qui reprend les chiffres exacts relatifs au nombre de prisonniers qui se sont évadés tôt dans la matinée du mercredi ainsi que celui de prisonniers restés dans leurs cellules.

Aux termes du document provenant de la "Brigade de paix et de sécurité" de la prison centrale et qui dresse la situation des effectifs pour chaque cellule, il ressort que cette maison pénitentiaire abritait bien une surpopulation de 8.075 prisonniers au 16 mai 2017 (2ème colonne photo).

Mais, selon le décompte effectué par la brigade au 18 mai, il ne reste plus que 3.884 détenus (3ème colonne) et, donc, 4.191 sont réputés manquants (dernière colonne), dont le désormais célèbre Ne Muanda Nsemi, leader de Bundu dia Mayala, mais aussi des officiers et militaires du MLC et quelques condamnés dans le procès de l'assassinat de Laurent-Désiré Kabila.

Ainsi, avec ses  4.191 prisonniers évadés, la prison centrale de Kinshasa vient de battre le record mondial des évasions les plus spectaculaires, avant  celle survenue le 12 janvier 2010 à Port-au-Prince en Haïti, où profitant du séisme qui avait secoué l'île et lézardé les murs de la prison, quelque 4.000 détenus s'étaient volatilisés.

Au 3ème rang figure encore .... la République démocratique du Congo, avec l'évasion, le 5 juin 2014, de la prison de Bukavu de 301 détenus qui avaient désarmé les gardiens avant de récupérer leurs armes et d’ouvrir, clés en main, la porte principale de la prison pour se faire tranquillement la belle.
 

Commenter cet article