L'équipe gouvernementale de Bruno Tshibala au grand complet

Publié le par Jean-Cornelis Nlandu-Tsasa

Bruxelles/Kinshasa, 10/09 - L’équipe gouvernementale de Bruno Tshibala, un Premier ministre qui n'a jamais été présenté par le Rassemblement des Forces politiques et sociales acquises au changement, en violation de l'Accord du 31 décembre devant régir cette transition jusqu'aux élections prévues en décembre 2017 a été rendue publique mardi par ordonnance présidentielle.

Composée de trois vice-Premiers ministres, neuf ministres d’Etat, trente-deux ministres, deux ministres délégués et onze vice-ministres, cette équipe est, selon une dépêche de l'Agence congolaise de Presse reçue mercredi, marquée notamment par la reconduction d’un bon
nombre de ministres du gouvernement sortant aux postes clés.

Ainsi, MM. Léonard She Okitundu, Emmanuel Ramazani Shadari et José Makila Sumanda gardent leurs postes respectifs de vice-Premiers ministres aux Affaires étrangères et Intégration régionale, Intérieur et Sécurité et Transports et Voies des communications. Sont maintenus comme ministres d’Etat : Alexis Thambwe Mwamba (Justice), Pierre Kangudia (Budget), Azarias Ruberwa (Décentralisation et reformes institutionnelles), Michel Bongongo (Fonction Publique), Lambert Matuku (Travail, emploi et prévoyance sociale),

Gardent également leurs postes de ministres : Crispin Atama Tabe (Défense nationale, anciens combattants et réinsertion), Lambert Mende Omalanga(Communication et médias), Henri Yav Mulang (Finances), Martin Kabwelulu (Mines), Ngoi Mukena (Hydrocarbures), Joseph Kokonyangi (Urbanisme), Thomas Luhaka ((ITPR), Steve Mbikayi (Enseignement supérieur et universitaire), Gaston Musemena (EPSP), Oly Ilunga (Santé publique), Anne Marie Mushobekwa (Droits humains), Maguy Kiala (Jeunesse), et Basile Olongo (vice-ministre Intérieur).

Font leur entrée au gouvernement : MM. Heva Mwakasa (Recherche scientifique), Chantal Safou (Genre, famille et enfant), Jean- Pierre Lisanga Bonganga (ministre d’Etat chargé des Relations avec le Parlement), Joseph Kapika (ministre de l'Economie nationale), Emery Okundji (PTT), Lumeya Dhu Maleghi (Affaires foncières), Bienvenu Liyota (PME), Ingele Ifoto (Energie), Papy Niango (Sports et loisirs), Astride Madiya (Culture et arts), Pierrot Weka (Formation professionnelle), Tshibangu Kalala (ministre délégué), Ilunga Ngoy (ministre délégué), Agée Matembo (vice–ministre aux Affaires étrangères) et Jean-Pierre Zepele (Plan).

Sont permutés : MM. Modeste Bahati (Plan), Jean-Lucien Bussa (Commerce extérieur), Félix Kabange Numbi (Aménagement du territoire et rénovation de la ville), Ambatobe (Environnement et conservation de la nature), Justin Bitakwira (Développement rural), Eugène Serufuli (Affaires sociales),     

En résumé, le gouvernement Bruno Tshibala comprend des membres de la Majorité présidentielle, de la petite opposition signataire de l'accord du Dialogue version Kodjo ainsi que des transfuges du Rassemblement. Il ne reprend néanmoins ni Olenghankoy ni , qui doivent sûrement être en train de se mordre les doigts jusqu'au sang.

Commenter cet article