Tentative des Ougandais de dévier la frontière naturelle avec RDC

Publié le par Jean-Cornelis Nlandu-Tsasa

Goma, 14/05 - Les membres du gouvernement provincial du Nord-Kivu ont condamné, au cours du conseil ordinaire des ministres présidé samedi 13 mai par le vice gouverneur de province, Feller Lutayichirwa, la tentative par des sujets ougandais de dévier la frontière naturelle au niveau de la rivière Lubirihya à Kasindi, pour des fins d’exploitation des matières précieuses, indique le compte rendu dudit conseil des ministres.

Le conseil explique que cet acte porte atteinte à la loi sur l’intangibilité des frontières, sans autre précision quant aux mesures prises pour protéger l'intangibilité des frontières car, "les Congolais ont toujours cru que lorsqu'ils ont parlé, ils ont travaillé", comme avait souligné un évêque congolais.  

Les membres du gouvernement Paluku ont également dénoncé à cette occasion l’activisme des groupes armés dans certaines contrées de la province et les violents combats auxquels se sont livrés dernièrement les milices Nyatura/Kasongo dans le territoire de Masisi.   

Plus de cinq camions de bois rouge placés sous saisie dans le Haut katanga.

Kasumbalesa - Plus de cinq camions chargés de bois rouge sont placés sous saisie provisoire à travers les coins de la province du Haut Katanga, a-t-on appris d'une source judiciaire qui a requis l'anonymat. La source indique que depuis la visite du directeur de cabinet du chef de l’Etat, Néhémie Mwalanya Wilondja, dans la province du Haut Katanga avec mission de se rendre compte de ce qui se passe dans l'exploitation forestière dans cette province, plusieurs camions chargés de bois rouge ont été interceptés dans les différents coins de la province.

Il s’agit d’un camion saisi à Muriashi à 60 km de Lubumbashi sur la route Kasumbalesa, deux à Kasumbalesa, dont un gardé au parquet militaire, et un autre au parquet civil près le tribunal de paix de Kasumbalesa, deux à Lubumbashi au parquet et à la police d’investigation criminelle.

Outre ces cinq camions, d'autres ont été interceptés à l'intérieur de la province, notamment sur la route Likasi, à Pweto et à Kasenga. Toutefois, précise la source, le commerce illicite du bois rouge était opéré en majeur partie avec la bénédiction des certaines autorités de la place, qui demeurent impunis comme d'habitude. Mais avec les mesures prises dernièrement, les trafiquants illicites ne savent plus évacuer leurs stocks. Ce qui justifie le nombre de véhicules chargés de bois rouge placés sous mandat de saisie.

Arrivée à Vishumbi des 36 pécheurs congolais arrêtés en Ouganda.

Goma - Les trente-six pécheurs congolais arrêtés par la marine ougandaise pour violation des eaux territoriales du lac Edouard sont de retour depuis jeudi dans la localité côtière de Vitshumbi, a indiqué le président du comité des pécheurs de la place, Josué Mukura.
Il a affirmé que la libération des captifs est intervenue après paiement d’une amende dont le montant n’a pas été révélé.

Une fois que la pêche sera règlementée en République démocratique du Congo, les pêcheurs ne seront plus tentés de franchir les limites des eaux territoriales pour se retrouver en Ouganda, a estimé M. Mukura pour qui les miliciens Maï-Maï sont aussi venus aggraver la situation en accordant des autorisations de pêche à plusieurs clandestins dans les eaux territoriales congolaises.

La  neutralisation de toutes les forces négatives, la suppression de toutes les pêcheries et la destruction de tous les matériels prohibés constituent des pistes de solution aux désagréments enregistrés régulièrement dans l’exercice de la pêche sur le lac Kivu.
Avec l'ACP

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article